Vers une mobilité accrue des effectifs publics

Par
Le gouvernement a confirmé lundi sa volonté d'accroître la mobilité au sein des fonctions publiques, à travers notamment un projet de loi au premier semestre 2019, tout en réformant l'organisation de l'Etat et les services publics, provoquant l'inquiétude de la CGT et de Force ouvrière.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le gouvernement a confirmé lundi sa volonté d'accroître la mobilité au sein des fonctions publiques, à travers notamment un projet de loi au premier semestre 2019, tout en réformant l'organisation de l'Etat et les services publics, provoquant l'inquiétude de la CGT et de Force ouvrière.