Vallaud-Belkacem: « Sexisme: la honte doit changer de camp »

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le « cot cot cot codec » d'un député apparenté UMP, en plein débat nocturne sur les retraites à l'Assemblée nationale, a fait office d'électrochoc. Brusquement, le sexisme latent et quotidien que subissent les femmes engagées en politique devenait l'objet d'un débat public, alors que la parité reste largement inappliquée et que la parole publique est toujours largement monopolisée par les hommes. Entretien avec la ministre des droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem, qui revient également sur le récent arrêt BabyLoup, les centres IVG et la proposition de loi sur la prostitution, actuellement en discussion à l'Assemblée.