«Pas de risque zéro» lors d'un déplacement présidentiel, dit la patronne des commissaires

Par
Après la mutation du chef de la police urbaine dans la Manche, «remercié» à cause des sifflets qui avaient accompagné un déplacement local de Nicolas Sarkozy dans la Manche, la responsable du syndicat des commissaires, Sylvie Feucher, a accordé un entretien à Mediapart. «Comment empêcher des manifestants de siffler?» s'interroge la responsable policière.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Le commissaire Philippe Bourgade est un grand professionnel du maintien de l'ordre», relève Sylvie Feucher, pour résumer l'opinion dominante de la corporation policière sur l'un des siens. L'hommage intervient au lendemain de l'éviction du directeur de la Sécurité publique dans la Manche, deux semaines après le déplacement du président Sarkozy à Saint-Lô (sous l'onglet Lire aussi). «Notre collègue a cinquante-neuf ans et il fait de l'Ordre public depuis le début de sa carrière. Il connaît son métier», ajoute la secrétaire générale du syndicat (majoritaire) des commissaires, dont le ton des critiques est habituellement feutré.