Benoît Hamon, vingt-cinq ans de patiente conquête

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette primaire contre Benoît Hamon, Manuel Valls l’a en réalité perdue il y a près de 24 ans. En avril 1993, après des législatives calamiteuses sur fond de fin de règne mitterrandiste, Michel Rocard accède enfin à la tête du PS, en faisant alliance notamment avec la Gauche socialiste (GS) de Julien Dray et Jean-Luc Mélenchon. La présidentielle de 1995 est dans le viseur du héraut de la deuxième gauche, qui lance des chantiers de rénovation et parle de grand « big bang » à gauche.