MediapartLive, en direct avec les «gilets jaunes» de Commercy

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

3 commentaires sélectionnés par Mediapart

Tous les commentaires

Vous pouvez SVP mettre un lien vers le texte qui est issu de cette dernière assemblée? Merci

Je vous invite à lire ces billets :

https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/280119/appel-historique-de-lassemblee-des-assemblees-commercy-le-27-janvier-2018

https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/260119/lappel-de-lassemblee-des-assemblees-de-commercy-du-27-janvier

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Voir Le "VRAI DÉBAT"  plutôt que le "FAUX DÉBALLAGE DE MACron" ! 

La majorité des flics est plus à plaindre qu'à blâmer

Et probablement que la majorité de leurs inexcusables actions est explicables, y compris par la fatigue.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Hallucinant ! Les syndicats ? Ils regardent le train (de CRS) passer ? yell

Réponse mardi prochain on verra bien... https://www.ladepeche.fr/article/2019/01/22/2944385-cgt-appelle-greve-generale-france-5-fevrier.html

 

Tout petit Gabas essayant pitoyablement de tirer à gauche : ce ne sont pas les gilets jaunes qui appellent à la grève générale... c'est la gauche... pas des gogos collabos...

Là... le 5/2/19... on change de braquet... selon la formule éprouvée... en 68...

FI "by Mélenchon"... va pouvoir yoyoter... retour à "gauche"... toute !...

«Je suis oiseau : voyez mes ailes...» «Je suis souris : vive les rats !»

Mais le ver collabo reste dans le fruit... pourri...

Ce peut être l'occasion de séparer le bon grain populaire de l'ivraie populiste...

L'urgence à gauche : Trier...

 

Ah parce que vous insinuez qu'il y a des statistiques sur la race ou l'ethnie d'un gilet jaune ? Que ces gens connaissent combien de noirs, chinois, ou métis y participent et quels sont leurs priorités ?

Soit vous n'avez rien compris, soit vous n'avez rien compris.

 

Je "reformule"...

Gilets jaunes et jaunes gilets... les deux faces d'un même populisme... une même lecture...

La presse Panurge confond vessie poujadiste avec lanterne de gauche... elle exploite un fond de commerce... sans rendre compte du danger patent des postures des deux hyènes à la manœuvre...

La presse Panurge sera la première à pleurer sur l'élection de Le Pen... comme elle fût la première à déplorer celle de Macron... sans jamais dénoncer Mélenchon... himself... premier et seul responsable... du présent... et de l'avenir... annoncé...

La presse Panurge croit dur comme fer que Mélenchon est de gauche... ce qui est gênant... c'est qu'elle le donne à croire...

Pourtant... et clairement... dans le traitement médiatique des gilets jaunes et des jaunes gilets : Mieux vaut avoir des remords que des regrets...

 

François & Mathilde sont bien discrets voir absents, quant au dispositif de tournage il est léger comme annonçé.......

En attendant de vous reconnecter, le point sur l'Etat de dictature qu'il faut arrêter net avec mobilisation monstre samedi, puis grève générale mardi prochain 5 février, reconductible jusqu'à dégager le MAC40 et ses sbires:

  • 20 417 poursuites, sanctions ou condamnations depuis 2016 contre le mouvement social

    Un travail de titan mais indispensable, de Luttes Invisibles: la liste non exhaustive de procès, condamnations, poursuites, perquisitions, discriminations et sanctions en France depuis le début de la lutte contre les lois travail en février 2016 à l'encontre de 20 417 militants, manifestants, grévistes, syndicalistes et Gilets Jaunes...

Une convergence des des luttes est urgente et indispensable

le son est mauvais, récurent

Une chose remarquable dans les manifs c'est l'intervention préparée et collective des intervenants au cas de brutalité policière où de malaise dans les manifs. Vraiment des gens qui sont des pros et qui cherchent à collectiviser leur savoir soigner rapide. Bravo

VIVE  COMMERCY … :)

 

On n'est que 600 sur le direct ?!!

AOUU  !!   Frère …:)

On aura un compte rendu de l'Assemblée des Assemblées ?  .. /°

Il suffit de suivre ce blog : https://www.facebook.com/assembleedesassemblees/

Il est accessible à tout le monde, qu'on soit inscrit ou non chez Facebook. Ce n'est que pour commenter qu'il faut créer un compte, comme chez Mediapart et les autres médias participatifs.

c un komplot... ils ne veulent pas que nous sachons!

Essayez ceci : cliquez sur le bouton "f" en bas à droite de l'image vidéo de l'article... Votre navigateur affiche cette page Facebook :

https://www.facebook.com/Mediapart.fr/videos/530958520759053/

Ignorez le bandeau du bas "Voir plus de contenu de Mediapart sur Facebook", lancer la vidéo en cliquant sur le bouton ▷, et si vous n'avez pas le son, cliquez sur le petit haut-parleur en bas à droite de l'image.

La vidéo est taguée "World", c'est-à-dire accessible à tout le monde dont vous, même si non répertoriée chez Mark Zuckerberg.

Vidéo invisible.

Et chez vous, ça marche ?

ça eût marché en  360 p, ca ne marche plus, images erratiques, plus de son.... j'abandonne.

non !!! tres mauvais : son et image !!! ...je crois que je vais stopper ! dommage ! 

Je n’arrive pas à ouvrir ni à regarder le live.

ça ne marche pas

  • Nouveau
  • 30/01/2019 19:24
  • Par

Pouvez vous leur demander des nouvelles de Fly Rider ?

je suis très inquiet depuis qu’il menace de quitter la France.

 

Il est est allé rencontrer le général de villiers à Baden-Baden.

ha ha !!! ….comme les riches !!!

On le regrette déjà... C'est toujours les meilleurs qui partent les premiers...

 

Et en plus il veut aller à l'asile de lui-même...

COUCOU , Mireille …. On reconnait ceux de l'appel de Commercy !! …  :)

Également
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • Nouveau
  • 30/01/2019 19:27
  • Par
Ça marche très mal. Difficile à suivre.

pas de son...

  • Nouveau
  • 30/01/2019 19:30
  • Par

PAS D IMAGE

RIEN

NADA

Je ne vois rien du tout à part un grand espace blanc... dispositif trop léger sans doute cool

Dès qu'il tombe 5 cm de neige sur le pays de Macron Têt' de con, c'est la Berezina... Le reste du monde est mort de rire !

Internet Explorer, peut-être ? Avec mon Firefox (tous systèmes d'exploitation) et mon Safari (Mac), no problem ! Mieux que les YouTube de Google, autre World Company aux ordres de Castaner le Kéké, soit dit en passant...

je suis abonné de longue date, heureux de retrouver les live mensuels;
mais là, c'est plutôt raté, c'est moins bon que de la video amateur.

Y-a-t'il une explication ?
 

Atous

Je n'avais ni son ni image et je viens de débloquer adblockplus et tout est revenu

vérifiez donc à gauche juste avant https que le verrou est désactivé

Ça marche effectivement en débloquant ! Merci !

Pour moi également

Un grand merci à Alain, Respect.

  • Nouveau
  • 30/01/2019 19:34
  • Par

Vidéo non visible sur mon ordinateur (sans doute dû aux filtres comme adblock plus etc...) par contre le lien fonctionne sur ma tablette où je n'ai pas installé de filtres...

Sinon, excellente initiative de ce live donnant la parole en direct à des participants de l'Assemblée des Gilets Jaunes (de Commercy)..

Ouais , le domaine public nous appartient .

la censure est effective pas  de vidéo rien ... Macron semble avoir donné des instructions la  France sombre dans  une dictature qui ne dit pas son nom

  • Nouveau
  • 30/01/2019 19:38
  • Par
Pas de son ni d ´images, quel dommage ☹️
Impossibilités blé d’accéder au live via YouTube et je n’ai pas FB dommage!

Même sans être inscrit sur facebook, vous pouvez suivre le live sur le site. Vous êtes libre, oui !!

C'est encore mieux quand le lien est actif :  https://www.facebook.com/Mediapart.fr/videos/530958520759053/

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

"Demain, nous diffuserons un replay filmé avec une caméra" 

La forme ne pourra qu'être améliorée, quant au fond..... 

Tant mieux, parce que c'était inregardable et inaudible.

Facebook n'est qu'un hébergeur de contenu, plus un blog pour les utilisateurs inscrits, comme Mediapart mais gratuit. Si le blogueur qui publie un article le tague "World", le contenu (texte, lien, photos et vidéos dont live) est accessible à tout le monde, qu'on soit répertorié.e ou non chez Mark Zuckerberg.

Business Model ? « Si c'est gratuit, tu es le produit », c'est comme chez Google et autres GAFAM. Nature de la marchandise : le "profil consommateur" des gens. Et tant que Macron ne nous oblige pas à consommer à coup de grenades de désencerclement...

Perso, je n'utilise pas Facebook pour exhiber mes bijoux de famille. Je m'en sers comme revue de presse : il suffit de "s'abonner" d'un clic aux journaux et blogs de son choix, c'est gratuit. Idem pour les "ami.e.s" que, pour la plupart, je ne verrai jamais en chair et en os, pratique de l'anglais quasi indispensable. Et je "partage" sur mon "mur" (blog) les infos que je retiens, pour moi et pour mes ami.e.s.

@Mark Zuckerberg : si tu me dis comment on peut vider les p... de "caches" des appli Facebook et Messenger (que tu accumules je ne sais où à l'insu de mon plein gré, et qui restent même si je vide tout mon "mur" et les historiques de messages), je continue à faire ta pub gratos.

"BAC-beurks, si vous n'étiez pas si violents, on ne vous utiliserait pas contre les grands criminels. Mais ceux-là sont en affaires avec les gros capitalistes d'ici et d' ailleurs. C'est la même famille ; celle qu'au bout du compte, vous défendez. Etes-vous bien certains de ne pas aduler cette violence que vous êtes censés limiter ?"

C ' est mieux sur le plan technique !....Courage les gilets jaunes ! merci Médiapart de nous montrer ces personnes  courageuses , sincères ,sans nous faire :  " au théâtre ce soir  "....suivez mon regard …..

  • Nouveau
  • 30/01/2019 19:48
  • Par

Ben moi, j'ai fini par avoir l'image, mais sans le son ...  et j'ai relancé un certain nombre de fois!

Courage! Ce sera mieux la prochaine fois ;-) Merci de rediffuser demain! Bonsoir

Pour activer le son, il suffit de cliquer sur le petit haut-parleur en bas à droite de l'image.

Pour paraphraser les Bérus, Salut à toi, Citoyen A partisan .

Les connexions troubles des gj avec l’extrême-droite, leur déconnexion du monde du travail, des banlieues, des migrants, des précaires, des pauvres (les vrais), les carnavals moches du samedi et leurs violences, l’impasse politique : est-ce que Mdp pourrait enfin livrer à ses abonnés des enquêtes, des informations dignes de ce nom sur le sujet plutôt que des micro-trottoirs, des tribunes à n’en plus finir confiées à des intellectuels à la mode, à des spécialistes auto-proclamés qui débitent leurs certitudes, leurs croyances, leur dogme sur une réalité qu’ils ne connaissent pas et qu’au fond ils méprisent.

Que Mdp se fasse la voix des gj, même des pires, comme on disait autrefois la voix de la France, ça ne dérange personne ?

Malheureusement il n'y a actuellement pas d'équivalents perpendulaires au macron (horizontaux donc) dans le monde du Travail, des banlieues, des migrants, des précaires, des vrais "pauvres" etc.

Pourtant les Gilets jaunes ont tenté de s'adresser aux O,S., de tisser des liens avec les Restaux du Coeur et Emmaüs....

Fake news et calomnies, pas joli-joli !

Va voir du côté des foulards rouges. Il y a plein de vidéos où tu devrais reconnaître les tiens et les tiennes. 

En voici un échantillon :

© linfocitoyenne
« Maréchal, nous voilà ! »

T'as raison , le vieux monde est mort , VIVE la 1ère Démocratie !!   :)

Une heure de route ...Comment tu crames du gasoil ...Ici en Bretagne… 20 bornes, c'est bon …  :)

 

En deux mois …..Des pas de Géants …..Vive Nous … :)

Toujours impossible de voir la vidéo. Je renonce !

Travaillons comme des ABEILLES…. On s'arrête jamais...Bisous.

 

Moi pareil , Utopiste modéré !! Justice Sociale  et Fiscale….  Un pas après l'autre .. Vive le RIC ….  :)

  • Nouveau
  • 30/01/2019 20:15
  • Par

Moi aussi je renonce ,vidéo invisible ...quel dommage!!!

Le Centre du monde Démocratique,  peut-être …  :)

Lutter contre les Institutions….  Comment être légitime….. Un sondage des Français, peut-être…..

10 % en galère… En gros , c'est fermez vos gueules...Sinon, le prochain, c'est toi ...Beau message à la Jeunesse ...

Une Perlforth ?!!  Deux…  :)

La raison l'a emporté, ils et elles se sont mis au chaud, qui a remporté le concours d'engelures ?

Toni Negri sur Médiapart… :)

L'ISF , c'est 4 milliards  ,  non ? … On s'assoit dessus ? ...

Bon, j'ai rien capté …. des grandes gueules…?

en autorisant le site sur les antimouchards (adbloc etc) j'ai réussi á avoir l'image, mais c'est inaudible, et sur FB itou :-(

Il faut cliquer sur le haut-parleur en bas à droite de la vidéo.

Bonjour Boris, si Mediapart oblige ses abonnés à désactiver les anti-mouchards, comme BFM ou TF1, pour avoir accès aux contenus de certains articles, il me semble que c'est un problème, non ?

 

Mais voilà, c'est le vieux monde …  C'est Paris….Drouet et les autres...

ça dérange que la 1ère Démocratique soit plus lente que le monde médiatique ?!! ...

  • Nouveau
  • 30/01/2019 20:45
  • Par

Bon ... Bon ...

Donc moins de 400 personnes qui suivent un live de 80 personnes qui représentent le peuple jaune, soit bien moins que leur propre groupe Facebook.

Si ca intéresse Médiapart j'ai un rond point à coté de chez moi ou vivent maintenant 5 gilets jaunes. N'hésitez pas si ca vous intéresse, ils ne sont pas méchants et n'ont mème jamais bloqué la circulation.

 

Sérieux !!!  J'ai l'impression de capter la "Résistance Démocratique" avec une liaison satellite pourrie…  :)

Bon vraiment la qualité est pas bonne. Le débat doit être très intéressant mais où est le son ? L'image est très mauvaise et en plus, vous filmez à la verticale. Allons, quand même, un peu plus de professionnalisme dans les retransmissions. L'horizontal est un minimun avec un peu de son. C'est très dommageable car les gens s'en vont à cause de la qualité, Dommage. Une professionnelle de l'image.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Le CICE, une escroquerie...

Macron …. élu avec 20% des inscrits….

non même pas 15% 

J'imagine, un smig, à Paris , T'es mort ...

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
  • Nouveau
  • 30/01/2019 21:08
  • Par

Marrant, à chaque fois que F. Bonnet pose la question du pourquoi des non revendications auprès des patrons il a droit à une belle langue de bois en sapin vosgien.

Je me demande pourquoi ?

 

Tout simplement parce qu' un certain nombre des GJ sont aussi des petits patrons , commerçants ou artisans, mais également des petits fonctionnaires, et que sans doute peu d'entre eux, ruraux éloignés des villes, travaillent dans de grandes entreprises.

C'est pourquoi la question principale posée par les GJ est bien : le pouvoir d'achat de tous et pas seulement des salariés des entreprises.

En tous cas ce n'est pas ce qu'ils ont dit.

 

Le Patronat, c'est les PME  ?  

Ouais, l'UE,  gruyère fiscal...

C'est quoi, les derniers sondages  ? ...

Pourquoi bouffer des pixels en filmant les pieds ou le sol ?

Ah d'accord ... donc du FN "doux" en fait ?

J'avais pas compris mais c'est effectivement plus clair

 

"Revendiquer la Marseillaise, c'est vouloir recouvrer la souveraineté nationale..." Et enfermer la souveraineté dans la nation, c'est surtout une grosse arnaque.

Non, la grosse arnaque c'est vouloir distinguer la souveraineté du peuple de la souveraineté nationale ! Ici et maintenant, pas demain et ailleurs : voilà ce qu'est le temps politique.


Avec lui, je suis confusé...

small band, rapport prix/qualité  c'est des gagnants.....

Je préfère Toni Negri..

Lâchez rien …  :)

Effaré par la nullité de ce débat!

C'était pourtant la crème de la crème selon Médiapart......

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Pas de son pas d’image.... replay au menu ?
  • Nouveau
  • 30/01/2019 21:41
  • Par

C’était vraiment un "débat" du café du commerce avec comme principe de ne surtout pas discuter des sujets qui peuvent fâcher et comme revendication principale "Macron démission" parce que c'est chanté dans la rue et ce n'était pas possible de ne pas le mettre.

Impressionnant ...

C'est déroutant effectivement en ce qui concerne les sujets qui fâchent. Mais ça n'a rien à voir avec la diatribe de comptoir. Il y a aussi pas mal de bon sens là-dedans. Cf. mon commentaire plus bas.

  • Nouveau
  • 30/01/2019 21:43
  • Par

Merci pour ce live ! A part de ce qui est dit, ça donne une ambiance. La parole circule facilement, grande écoute de chacun, tolérance, c'est réellement impressionnant.

Suggestion pour que ça se passe aussi bien sur les fils de Mediapart : on ne parle plus politique ! ;-) 

Bon, retour du direct dans 2 jours…      ?!

dépéchez vous de visionner dés le début, ils ont oublié de le couper, c'est tordant d'amateurisme.

Les syndicats sont-ils passés complètement à côté du mouvement ?

Toni Negri : « Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a lui-même déclaré que le syndicalisme était mortel. Les syndicats sont devenus des organes d’État pour gérer les salaires et les prestations sociales. Ils n’ont aucune place au sein des gilets jaunes, sauf s’ils se mettaient à se souvenir de ce qui s’est passé il y a un siècle... Ils sont bloqués sur les catégories et la professionnalisation. »

https://www.mediapart.fr/journal/france/290119/toni-negri-les-gilets-jaunes-sont-la-mesure-de-l-ecroulement-de-la-politique?page_article=2

 

Je vous suit à 100/100

Mediapart découvre l'intelligence collective, sa puissance subversive et n'a pas fini d'en revenir... Certaines questions font sourire, c'est vrai... L'apolitisme révolutionnaire, c'est pas banal, après tant de décennies d'enrégimentement politicien des aspirations populaires... La réflexion sur les conseils d'ouvriers, c'est pourtant encore plus vieux qu'Anton Pannekoek... La posture contrainte du politicien (Stathis Kouvélakis, qui s'agace de ne pouvoir faire rentrer les choses dans les cases de sa construction logique, au risque d'une certaine arrogance) ne peut alors que se révéler empreinte d'idéologie... L'éducation collective par l'action et la réflexion est pourtant bien évoquée par les GJ : le rond-point de Commercy est devenue une véritable université de la critique, bien au-delà des critiques constitués – et qui fait vieillir d'un coup les inepties du genre de celle proférée par Alexis Corbière sur @si le 5 décembre 2014 (« Je sais pas d’ailleurs où [ailleurs que dans les partis] les gens trouveraient leurs idées… »), plus enclins à la confiscation des élans subversifs par l'élite qu'évidemment ils incarneraient, qu'à la promotion de l'égalité concrète qui les ravauderait...

Cela dit, merci à la rédaction pour ce véritable exercice d'information et pour sa démarche positive à l'endroit de l'Assemblée de Commercy. Lorsque ce qui fermente là aura pris son plein essor, nul ne regrettera d'avoir été témoin des prémisses : du bon journalisme, en somme.

Assemblées populaires partout.

  • Nouveau
  • 30/01/2019 22:15
  • Par

Bonsoir,

J'espère que la prochaine fois vous serez au point techniquement parce que être au rendez vous : pas d'image ni son et ce pendant 3h.. Franchement les rediffusions c'est bien, le direct c'est mieux. Bref, bonne fin de soirée.

 

Je dois avoir de la chance puisque j' ai pu suivre l' intégralité des échanges malgré quelques brefs arrêts intempestifs qui n' enlevaient rien à leur intérêt.

Et j' espère bien pouvoir suivre de la même manière ce qui se passera à Saint-Nazaire.

Depuis quarante ans que tous les discours politiques officiels ont voulu nous convaincre que seule leur politique était la bonne et la seule possible, qu' il fallait se soumettre, cela fait du bien de constater que certains s' y refusent et le disent. 

Ces Gilets Jaunes de Commercy, outre le plaisir qu' ils ont à être ensemble, à partager, paraissent aussi éprouver le plaisir d' apprendre ensemble. On est bien loin ici de l' image des " foules haineuses " dont parle un certain.

Je suis d' accord avec la conclusion de Mr Kouvélakis. Cela fait du bien.

"Ces Gilets Jaunes de Commercy, outre le plaisir qu' ils ont à être ensemble, à partager, paraissent aussi éprouver le plaisir d' apprendre ensemble. On est bien loin ici de l' image des " foules haineuses " dont parle un certain."

Ce qui se passe du côté des gilets jaunes est bien passionnant qu'avec les bobos parisiens de "Place publique". Et pour reprendre ce que disait Tony Negri  "L’idéal serait d’arriver à une démocratie directe dans laquelle il n’y aurait pas d’intermédiaire. Les intermédiaires empêchent la transparence".

La transparence du gouvernement a pour corollaire le contrôle total de l'individu. Cet idéal de démocratie sans ombres est en fait un totalitarisme. Cela s'observe facilement dans une relation entre deux individus, dans un couple par exemple.

Merci JLMFI pour les vidéos. 

Pour Jérôme et Eric, Stéphanie de Muru oriente les questions, ce sont des restes de BFMTV ... mais elle laisse la parole, sans coupure !

"merci aux reporters caméra, bon boulot !"  Second degré ? ils auraient voulu saboter le mediapart live hors des murs qu'ils n'auraient pas mieux fait.

 J'ai suivi, vu et entendu, c'est l'essentiel. Il y a toujours leur replay ! Je ne suis pas compliquée ni exigeante !

Dommage, l'initiative était louable. A l'extérieur les images et le son passaient ici. plus difficile en intérieur. Mais le format vertical de l'image, les bruits parasites et les bugs m'ont fait abandonner.

Dommage encore : le retour d'expérience, les analyses semblaient intéressantes.

 

Amusant de voir Kouvélakis — théoricien convaincu de la supériorité éternelle du marxisme et de ses maîtres-libérateurs focalisés sur la convergence des luttes et la prise du pouvoir  — engueuler finalement les Gillets Jaunes — libertaires s’ignorant comme tels — sur leur inconséquence politique…

Ils sont donc tous faits dans le même  moule ? "Unité populaire" ne serait-il qu'un énième groupuscule élitiste?

Ce serait plutôt que si les Gilets Jaunes reconnaissent avoir une culture politique limitée et ne savent pas sur quelles bases structurer la progression de leur positionnement vis-à-vis des institutions et du pouvoir, ils ne sont pas disposés pour autant à enfourcher les survivances idéologiques de la mobilisation dirigée par une élite. On a donc logiquement vu s’installer l’incompréhension dans le débat, où la méfiance de la récupération et l’exposé de ses justifications l’ont progressivement emporté sur l’examen de la perspective amorcée concrètement par le mouvement. Notamment la reterritorialisation de la politique, qu’il affirme pourtant très fortement, avec les questions de la réorganisation des pouvoirs locaux en relation avec le pouvoir central, des niveaux souhaitables de décentralisation relativement à la construction européenne, de l’effritement qui guette la mobilisation si elle reste durablement au milieu du gué. Les arrières-pensées inhérentes au « gauchisme culturel » des visiteurs, où la menace électorale des partis nationalistes et la revitalisation de la dialectique marxienne des luttes surplombent toute autre considération, ont vissé la réflexion sur l’insuffisance des Gilets Jaunes à prendre en compte la lutte des classes. De là, la colère à peine contenue de Kouvélakis et l’impossibilité d’un aboutissement constructif à la rencontre.

J'ai toujours écouté Kouvelakis avec attention. Mais je me demande s'il s'est adressé de la même manière aux jeunes bourgeois appauvris de "Nuit debout". Etant pourtant dans une position bien plus centrale que les GJ, ils affirmaient ouvertement leur rejet de toute forme d'organisation.

Ce que les Gilets jaunes n’ont pas dit pendant la rencontre, mais qui reste tacite et très différent de Nuit Debout, c’est qu’il n’est pas question pour eux de se séparer de la jeunesse dans leurs rangs qui pourrait voter nationaliste. Ils ont cependant fait remarquer que les discussions au sein du mouvement tendent à provoquer l’abandon des convictions racistes, marque d’une attention à un processus évolutif de rassemblement. On a de quoi être étonné, cependant, que jamais ne soit évoqué le fédéralisme libertaire parmi leurs centres d’intérêt, alors que certains Gilets Jaunes n’ont pas craint de mentionner les expériences du confédéralisme démocratique kurde ou du Chiapas zapatiste qui en sont très proches. C’est se fermer des pistes fécondes de réflexion. L’affrontement nationalisme patriotique versus supra-nationalisme marxiste se rejoue ici dans un échange monocentré sur un fond référentiel d’où le fédéralisme est exclu. Le même embarras analytique a précipité Nuit Debout dans la dissolution.

C'est qu'en France la question du fédéralisme a été réglée par l'histoire. Le rapport des Français à l'Etat ne permet pas ce genre d'expérience. Le zapatisme, comme toutes les guérillas latino américaines, ne dépasse jamais ses limites "régionales" (on se souviendra du refus de Marcos en 2009 de porter la revendication zapatiste à l'échelle fédérale). Le ressourcement démocratique qu'exprime le mouvement des GJ se fait par la réactivation de l'idée de nation. Il n'y a rien d'étonnant à ça, il s'agit de constantes historiques (une copine d'origine italienne sur Mediapart, qui se reconnaîtra, m'a dit un jour que les Français lui paraissaient "spontanément" rousseauistes). Les références au zapatisme ou aux Kurdes reposent à mon avis davantage sur l'idée que la résistance est possible que sur une volonté d'imitation... enfin j'espère, sinon on retombe dans les habituels "transferts" anthropologiques acrobatiques.

La structuration des mouvements du Rojava et du Chiapas est fondamentalement fédéraliste, avec contrôle permanent du pouvoir représentatif par la base et représentativité territoriale échelonnée en régions (les Caracoles pour le Chiapas) à partir des communes. Comment le jacobinisme parvient-il en France à écraser encore aujourd’hui toute alternative, bien que l’idée fédéraliste ait été de tous temps dans l’esprit des Français, de la Révolution des sans-culottes à la Deuxième gauche, en passant par sa théorisation par Proudhon ? On pourrait dire, plusieurs raisons historiques : l’importance de la centralisation de la nation royaliste, de la centralisation du PCF bolchévique, de la centralisation de la social-démocratie paternaliste, et dans les représentations des mauvais exemples du fédéralisme bourgeois comme la Suisse ; mais aussi en raison des conditions actuelles de l’exercice de la politique avec la mainmise du capital sur les réseaux, la circulation financière hors-sol, la mise au pas spéculative et concurrentielle de l’ensemble de la société, etc. d’où résulte l’étouffement permanent des moyens de la réflexion. Malgré cela, des communes parviennent à faire leur chemin dans la voie d’une participation populaire, comme Saillans où la dé-hiérarchisation des pouvoirs est réalisée et fonctionne. Il faut aussi prendre conscience qu’une Europe transnationale égalitaire ne peut pas s'affirmer sans augmenter le pouvoir des régions, ce qui laisse entendre une reconsidération de la place de la géographie dans les moyens de représentation et d’action, en plus d’une reconsidération du rôle du pouvoir national central… Ces questions auraient pu être soulevées dans le débat sans avoir à en passer par des professions de foi identitaires.

Il s'agit de constructions intellectuelles imaginaires. Le Rojava participe peut-être d'une nation en construction. L'organisation sociale en Amérique latine est, sans aucun doute, horizontale et l'Etat y est faible ; le rapport à l'Etat y est extrêmement distendu, ce qui favorise du reste l'existence des cartels autant que des guérillas.

La construction de la nation française est très différente. Son histoire est achevée, au contraire du Rojava et du Chiapas si on veut (un système basé sur un "équilibre instable" semble n'être jamais achevé).

L'idée d'une "Europe transnationale égalitaire" est fantaisiste, la caractéristique de l'Europe étant qu'elle s'appuie sur la domination d'Etats forts et de fortes identités ethniques notamment  en Europe du Nord ; qu'elle est dominée à ce titre par des principes inégalitaires. L'Europe est une mosaïque de peuples et de civilisations. Le seul continent qui pourrait devenir un jour un ensemble transnational égalitaire est l'Amérique latine, de culture et de moeurs communes. 

Partant de l’observation que le degré d’achèvement de l’État-nation ne peut être une jauge suffisante de l’accomplissement politique d’un pays, en dépit de la prédominance planétaire de cette forme de gouvernement, il reste à se poser la question des moyens d’assurer à un soulèvement populaire une pérennité qui prenne en compte l’au-delà de ses propres frontières en rapport avec son développement des formes de démocratie directe. Si une révolution politique ne s’applique pas à œuvrer pour une reconfiguration territoriale intérieure à l’État avant même toute ambition d’évolution ou de convergence, c’est alors la destinée d’une forme autoritaire qui finit par s’imposer. C’est la raison pour laquelle le forme fédérale a été jugée impérieuse par M. Bookchin et par le Rojava qui s’inspire de ses conceptions. Seuls les observateurs du Rojava qui restent attachés à la forme de gouvernement jacobine présentent son découpage territorial en trois régions autonomes comme un programme inaccompli. Si État central il y a, il est considéré par les Kurdes comme une étape transitoire, son pouvoir étant déjà fortement relativisé par l’accession à l’autonomisation politique de ces régions. Il y a plusieurs acceptions possibles de la démocratie directe, qui font entrer en jeu différentes possibilités de simulation de sa pratique selon que le jacobinisme reste un référent plus ou moins important. La rectitude disciplinaire de l’État jacobin, parce qu’elle est rassurante dans la violence des échanges actuels, en fait encore un modèle très actif.

Bravo Mediapart. Bel exemple de journalisme attentif et à l'écoute. C'était improvisé dans la cabane et parfait!
  • Nouveau
  • 31/01/2019 01:01
  • Par

Si la rédac pouvait nous faire un petit article sur le mode d'emploi de Facebook (plus de deux milliards d'utilisateurs dans le monde), ça ne serait pas du luxe.

En plus, au vu du nombre de fesseboucophobes chez les abonné.e.s, je me dis que ça ferait un carton côté participatif : protestations indignées, promesses de désabonnement, dénonciation de la collusion d'Edwy Plenel avec les Gafam, complot giletjauno-mélenchono-poutinien, etc... sans le gracieux concours de MM. L'air du peuple (lol), Lancetre et Girard !

Ça nous ferait des vacances. smile

  • Nouveau
  • 31/01/2019 01:45
  • Par

Oui, voilà !

Merci pour cet éclairage. Merci à Commercy, à Saint-Dizier, et à tous les GJ. Respect, tolérance et écoute, voilà comment le mouvement avance, et continuera à avancer, grâce à tous les groupes qui ont répondu à l'appel de Commercy et à ceux qui se constituent en assemblées populaires. Ensemble on va plus loin. Et si toutes celles et tous ceux qui parlent si bien "au nom de" apprennent également à respecter cette parole en construction, et à la relayer sans la trahir, alors rien ne l'arrêtera.

Bravo, Ma Mediapart ! Vive l'esprit des Gj de Commency et de l'Ag des Ag !

Toujours absolument aucun écran dans le corps de l'article, même en Replay. Impossible de voir quoi que ce soit. Déjà hier.

Ça y est, ça marche ! Merci !

Voilà ce que je vois, du blanc...

(pdf, 256.4 kB)

Voilà ce que je vois, du blanc...

(pdf, 256.4 kB)

Oui... Médiapart dans  les  bras de Facebook ... une  belle application en  qui  il faut avoir confiance bon après on  aura droit dans  les  prochains  jours au danger que  représente Huawey et l'avancée technologique au profit de la  Chine ... pas la même  interrogation  propos de l'Oncle  Sam ....

On attendait quand même autre chose le  lendemain ... une  vidéo enfin  visible ais  rien!

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Blessure d'un " gilet jaune " à Bastille 

Selon Le Parisien : " un gardien de la paix a reconnu avoir fait usage de son LBD au moment où Jérôme Rodrigues a été blessé. "

Orange avec AFP-Services , publié le mercredi 30 janvier 2019 à 21h25 

Cette figure emblématique du mouvement des " gilets jaunes " a été blessée à l'oeil à Paris lors de l'acte XI.

Deux vidéos amateur prouveraient qu'une balle de défense a bien été tirée par un membre des forces de l'ordre. 

Elles ne prouvent toutefois pas que Jérôme Rodrigues a bien été victime de ce tir , selon le ministère de l'Intérieur.

Par ailleurs , selon une information du Parisien publiée mercredi soir , un gardien de la paix a reconnu avoir fait usage de son LBD au moment où Jérôme Rodrigues a été blessé. 

Selon les informations du Parisien , un membre des forces de l'ordre aurait bien tiré avec son lanceur de balles de défense au moment où Jérôme Rodrigues , figure des " gilets jaunes " , a été blessé à l'oeil samedi 26 janvier à Paris.

" Les investigations menées par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) , 'la police des polices' , établissent formellement qu'un fonctionnaire a bien fait usage d'un lanceur de balles de défense (LBD) " , écrit le quotidien francilien mercredi 30 janvier. 

Le Parisien fait état d'un rapport du policier à l'origine du tir.

Dans ce document , qui aurait été rendu mardi soir seulement à sa hiérarchie puis transmis à l'IGPN , ce gardien de la paix reconnait avoir tiré , mais " sans toucher Rodrigues ".

Toujours selon Le Parisien , le tireur avait bien fait état de l'utilisation de son LBD dès samedi mais n'aurait pas mentionné le bon horaire. Dans son rapport , il aura donc été plus précis. 

Hospitalisé après avoir été touché à l'oeil droit lors de l'acte XI des " gilets jaunes " , Jérôme Rodrigues figure du mouvement , assure depuis samedi avoir été touché par un tir de LBD. Cette arme non létale est au coeur d'une polémique , accusée d'avoir éborgné plusieurs manifestants.

Deux vidéos amateur diffusées par l'émission de TMC " Quotidien " ont relancé dès mardi l'hypothèse d'un tir de lanceur de balles de défense (LBD).  ...

" Je n'ai aucun élément qui me permet de dire qu'il y a eu un usage d'un LBD qui aurait touché M. Rodrigues " , a ainsi affirmé dimanche le secrétaire d'Etat à l'Intérieur , Laurent Nunez , tout en appelant à être " prudent " et ajoutant que 18 tirs de LBD avaient été recensés samedi place de la Bastille. 

Des vidéos " portées au dossier " 

Diffusée mardi soir par Quotidien , une vidéo semble montrer qu'un projectile a bien été tiré par un des policiers présents sur la place de la Bastille à quelques mètres de M. Rodrigues et avant que celui-ci ne s'écroule au sol. 

Sur ces images de qualité moyenne , on voit un policier épauler ce qui ressemble à un LBD dont le canon laisse alors échapper une petite fumée. Sur une autre vidéo de meilleure qualité filmée au même moment , deux bruits sont entendus : l'explosion sourde d'une grenade puis le tir sec typique d'un LBD. " Les vidéos diffusées hier soir par Quotidien n'attestent en aucun cas qu'un tir de LBD a été dirigé contre Monsieur Rodrigues ", a commenté mercredi le ministère de l'Intérieur , contacté par l'AFP. " Les vidéos en question ont été portées au dossier. Il appartient à l'enquête de faire la lumière sur les faits."

Les bacteries se battent ! Ne pas tousser en lieu publique ?

img-20190131-091419

Très bien cette lettre du responsable EELV

 

EELV | Europe Écologie – les Verts

 

30 JANVIER 2019  | 

Vous avez tué le « grand débat », vive le vrai débat !

Monsieur le Premier ministre,

Le mouvement des gilets jaunes a contraint le chef de l’État à initier un « grand débat ». 

Cette concession avait vocation à recueillir fidèlement la parole des Françaises et des Français qui sont aux prises avec un modèle dit « de développement » dont les conséquences sont la prédation sur les ressources naturelles et la destruction de notre environnement, la vie chère, la fragilisation du modèle de protection sociale et des solidarités, l’explosion des inégalités, le délitement de notre démocratie.

A la place de voir les gilets jaunes comme une chance pour remettre en question les injustices que de nombreuses et nombreux citoyen·ne·s subissent, vous les avez d’emblée perçus comme une menace.

La grande erreur de votre gouvernement est de ne pas prendre au sérieux ce mouvement qui n’est pas seulement l’expression d’un ras le bol fiscal, mais la traduction d’une crise de subsistance, au sens propre. La crise de civilisation à laquelle l’humanité est confrontée et les détresses qu’elle entraine devrait être considérée avec lucidité si votre volonté d’apporter des solutions véritables est sincère.

Hélas, aucun signe ne le laisse penser.

Pour que ce « grand débat » puisse être utile, trois conditions étaient indispensables: 

–         D’abord l’apaisement. La brutalisation des débats dans la société est un symptôme qu’il faut regarder en face et auquel il faut apporter des réponses. La captation du grand débat par la parole présidentielle et gouvernementale constitue une violence symbolique vis à vis de celles et ceux qui expriment avec force leur volonté d’être écouté·e·s et d’être vu·e·s.

A cette violence symbolique s’ajoute une violence bien réelle : celle d’armes dîtes « semi-létales » (LBD, grenades de désencerclement) dont l’usage répété et disproportionné ajoute au climat de brutalisation et de violence. Il faut le redire : ces armes n’ont rien à faire dans l’arsenal nécessaire au maintien de la paix civile dans une démocratie. Elle doivent être interdites. Pour l’heure, leur usage doit être suspendu. Les écologistes condamnent depuis toujours et sans réserve la violence, d’où qu’elle vienne, comme mode d’action politique. C’est au nom de ce principe qu’il appartient à l’État d’être exemplaire en prenant l’initiative de la désescalade des violences.

–         La seconde condition qui a été « habilement » contournée par votre Gouvernement, était la garantie que ce débat soit mené par une institution indépendante afin de permettre une prise en compte fidèle et sincère de l’expression des Françaises et des Français. La mise à l’écart de la Commission national du débat public qui dispose de cette indépendance, des compétences et de l’expérience pour mener cette mission constitue un coup de force de la part du chef de l’État et de votre Gouvernement.

C’est ainsi que ce grand débat a été finalement « cadré » par le président de la République dans sa lettre aux français. Plus grave, dans cette lettre, le Président a indiqué que c’est lui qui assurerait le rendu des travaux. En clair, le Président pose les questions, y répond, et fait le compte-rendu. Pourtant, dans ce grand débat, le rôle du chef de l’État n’était pas qu’il parle, mais qu’il écoute. 

–        Enfin, pour que ce « grand débat » ait du sens, il aurait fallu que le chef de l’tat et votre Gouvernement soient sincèrement ouverts à changer de cap politique en fonction de l’expression des Françaises et des Français. Là encore, les déclarations successives des représentant·e·s de la majorité montrent qu’il n’en est rien. Plus grave encore, les questions posées sur le site mis à disposition des citoyen·ne·s pour participer au débat escamotent le champs des réponses possibles. Sur la question des dépenses publiques, par exemple, les choix proposés en matière d’économies sont la défense, la sécurité, l’environnement, l’éducation… mais pas les niches fiscales. Elles constituent pourtant le premier budget de l’État.

Ces trois conditions indispensables ont été foulées au pied ou contournées. Nous ne participerons donc pas au comité de suivi d’une initiative qui passe à côté des objectifs démocratiques affichés. 

Mais nous mènerons malgré tout ce débat, un vrai débat, auprès de celles et ceux qui le souhaitent vraiment: les Françaises et des Français.

Nous contribuerons donc de bon cœur et avec sincérité à cet élan et cette attente de discussions, de démocratie, de changements, mais pas dans le cadre limité que vous avez souhaité imposer.

Je me permet d’ajouter, Monsieur le Premier ministre, qu’en tournant le dos aux aspirations démocratiques légitimes d’une partie importante de nos compatriotes, vous contribuez à fissurer encore d’avantage la confiance déjà fragile qui subsiste entre les représentant·e·s politiques et leurs mandant·e·s. Au fond, cette cécité et cet entêtement constituent sans doute votre faute la plus grave car ses conséquences, si elles adviennent, sont sans retour.

David Cormand
Secrétaire national d’Europe Écologie – Les Verts

toujours aucune image ou son de ce "médiapart" à Commercy  je ne suis sur aucun réseau et surtout pas face book.   Comment mediapart  peut il se mettre dans les griffes d'un tel réseau  pour retransmettre cette émission .  et aujourd'hui rien sur la page pour nous  nous permettre de le voir au moins en différé .

 

chez moi le replay fonctionne, mauvaise qualité, il faut être patient au départ image blanche pendant plusieurs dizaines de seconde, ensuite image verticale car les opérateurs étaient pas trop opérationnels, pour le son il faut faire défiler cette fameuse image verticale vers le bas pour avoir l'icône haut parleur. 

Bonjour,

MERCI pour l'émission , MAIS QUEL DESASTRE  LE RENDU AU NIVEAU

TECHNIQUE !!!

C'EST INDIGNE DES MOYENS DE MEDIAPART  !!!

MEDIAPART PEUT ET DOIT FAIRE NETTEMENT MIEUX .

VOUS POURRIEZ " CORRIGER LE REPORTAGE AU NIVEAU VISUEL ET

AUDITIF " sans toucher naturellement AU CONTENU .

UN EFFORT SVP

eugène de L'ARDECHE

Bien d'accord avec vous, la technique est déplorable. L'audio est vraiment mauvais. A cause de ça, je n'ai retenu qu'une petite partie de ce qui a été dit. Quand au visuel, à cause du smartphone, l'image est en hauteur, ce qui rétrécit énormément la vision. Pour le prochain live, investissez dans du matériel plus performant avec une image en large.  

Tout à fait de votre avis, j'ai d'ailleurs signalé ce désastre par message privé à la rédaction.

En espérant qu'au prochain" live hors des murs" le "cadreur" sache se servir des fonctions de base de son smartphone.

Emission très importante qui ouvre une fenêtre sur les Gilets Jaunes chez eux mais ne prétend pas épuiser la question, bien entendu. Pour résumer, ceux de Commercy confirment leur apolitisme et témoignent d'une organisation avancée des échanges. On ressent, face à un monde qu'ils ne maitrisent plus, le soulagement de mettre des mots sur leurs souffrances et de les partager avec des gens qui ont les mêmes problèmes. Il s'agit d'un corps populaire en voie de reconstruction. Le RN ex-Front national, très présent dans le périurbain, a été mis à distance : GJ " On a mis de côté nos anciennes idées. c'est un mouvement qui va se répandre sur toute la planète" Un autre GJ: "On n'a pas encore parlé de racisme". François Bonnet rappelle que la matrice de l'extrême droite, son terreau, repose sur les inégalités, ce que les Gilets Jaunes n'ont pas encore formalisé.

Le refus des politiques de tous bords se heurte à la contradiction avec le fait de se révolter contre les inégalités, une révolte pourtant éminemment politique.

Il est clair que les Gilets jaunes n'attirent pas les militants de la gauche radicale. Un GJ affirme "Les gilets jaunes englobent tout"," quand il parle du lien avec les syndicats qui, à son avis, doivent les rejoindre mais pas le contraire.

La grève générale du 5 février  sera intéressante à suivre. Peut-être un départ vers une orientation du mouvement des GJ.

C’est surtout les flics qui vont faire grève...

Les analyses de Jean-Nô (marxiste-léniniste en marche) sont toujours très pointues. smile

Merci GABAS ! laughing

Formidable reportage de journalistes heureux d'être là avec des personnes qui font un énorme travail collectif (collectif au sens de Jean Oury). Nous ne pouvons que soutenir un tel mouvement; le seul à pouvoir créer une nouvelle, forte et nécessaire dynamique humanisante.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

MediapartLive hors les murs chez les "gilets jaunes" de Commercy © Mediapart

Merci KEVIN ! 

Merci FABIEN ESCALONA pour le lien.

  • Nouveau
  • 31/01/2019 20:06
  • Par

L’accès à la vidéo est limité. Apparemment, il faudrait un compte Google Apps. Là, vous m’avez perdue.

Sans accès au contenu dans son intégralité avant de commenter, et même si vous vous en fichez certainement, je voudrais vous féliciter pour ce retour aux sources du journalisme. Être sur le terrain, aller à la rencontre de vos concitoyens, être autour d’une table de discussion avec les acteurs locaux et associer votre projet au travail de chercheurs. C’est ça votre valeur ajoutée et contribution citoyenne à l’édifice de notre société démocratique, libérale, occidentale.

C’est à cela que je reconnais votre (véritable) travail. 

Un travail de pros. conscieux, soucieux avec une valeur incommensurable. Bon, je m’arrête là. Ce n’est pas la Saint Glinglin non plus.

Je suis certainement pas dans « l’esprit » du site (et je l’assume !) et je dois certainement mentir..., ça me connaît bien..

 

je comprends pourquoi je ne pouvais visualiser hier ... aujourd'hui plus de 2h dans le corps de l'article.

 

C'est une excellente initiative et vous ne deviez pas y être nombreux à suivre si longtemps en tant que média et en plus avec des sociologues.

 

je regarderai à tête reposée car je suis certaine que c'est passionnant. 

Merci. Excellent Travail. Tout Citoyen est, par nature, interrogé par nos amis Gilets jaunes, pour une simple raison: Nihil humanum mihi alienum est, Rien de ce qui est Humain ne m'est étranger. Tout Citoyen, ouvert et disponible par essence au Bien commun (1), est à l'Écoute de nos amis Gilets jaunes.

(1) à noter que les noms de domaine "biencommun.fr", "bien-commun.fr" et "bien.commun.fr" ont été déposés. Par qui et pour quels usages ?

Super ! Merci MEDIAPART !

Vidéo avec l'excellent journaliste YouTube qui suit et filme les GJ à Epinal Vosges, Nancy M&M, Commercy Meuse ...

... et avec l'équipe sympa et chaleureuse de tournage de Médiapart ...

https://www.youtube.com/watch?v=jjusY8983hI&feature=youtu.be -

Merci à tous pour cet excellent travail !

 

https://www.youtube.com/watch?v=myibWP-5KXQLe Média
LE MEDIA AUDE LANCELIN – 31/01/2019 - GILETS JAUNES : COMMENT FAIRE PLIER MACRON ? - VRAIMENT POLITIQUE - Maxime Nicolle "Fly Rider" (Gilet jaune) - Deux représentants des Gilets jaunes de Commercy - Samuel Hayat (politologue) - Teddy Lemaire (Gilet jaune d'Orléans) - Un membre de la liste aux européennes Gilets jaunes

https://francais.rt.com/magazines/interdit-d-interdire/58630-interdit-d-interdire-culture-numero-31 -  RT FREDERIC TADDEÏ le 31/01/2019 - Avec le romancier François Bégaudeau pour son livre «Histoire de la bêtise» aux éditions Pauvert, la conservatrice du Musée national Jean-Jacques Henner Claire Bessède pour l'exposition «Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel», l’enseignant chercheur à Sciences Po David Colon pour son ouvrage «Propagande» aux Editions Belin, la scénariste Catherine Sauvat et la dessinatrice Anne Simon pour leur album de bande dessinée «L'homme à la fourrure» chez Dargaud.

un grand moment de tv : https://www.youtube.com/watch?v=tamz7uff5gA - FRANCOIS BEGAUDEAU face au minable Cohen et à la superficielle Lemoine ... 

  • Nouveau
  • 01/02/2019 00:48
  • Par

GILETS JAUNES : COMMENT FAIRE PLIER MACRON ? - VRAIMENT POLITIQUE © Le Média

Merci JLMFI pour la vidéo en direct !  laughing

Je ne trouve pas la manip pour insérer la vidéo en clair ! J'ai cherché, essayé, ça ne marche pas !

Une pépite ce jeune mature, lucide, TEDDY LEMAIRE ORLEANS. On s'imagine qu'il a vécu une vie, tous l'écoutent sans l'interrompre !

Excellent!... Bravo et merci pour cet échange tellement éclairant.

Juste une remarque, c'est assez décevant d'entendre le chercheur Stathis Kouvélakis, vouloir ramener absolument la révolte des GJ, en tout cas de ceux qui s'exprime ici, au bon vieux combat classe contre classe, alors qu'il semble bien que nous nous trouvions face à une révolte contre une "civilisation" soi-disant démocratique qui nous conduit tous dans le mur avec en prime la morgue méprisante du gouvernement Macron...

Mais c'est juste une remarque, histoire de participer bien pauvrement au débat!...

SOUTIENS.

 

un grand bravo aux gilets jaunes de Commercy , et aux journalistes de Mediapart!!!

 

Toulouse : " Il faut tirer " , la vidéo ..........   qui  accuse des policiers   ?

6Medias , publié le vendredi 01 février 2019  à  17 h 06 

Une vidéo diffusée par un syndicat de police sème le trouble au sein même de la police de Toulouse , raconte Le Figaro.

On y voit des policiers incitant à " tirer " pendant une manifestation de " gilets jaunes "  mi-janvier.
.... 

Embedded video

Dedans , on y voit plusieurs policiers qui réagissent à la vue d'images télévisées retransmises depuis la Place du Capitole le 19 janvier dernier.
À ce moment précis , les policiers sont pris à partie et se font " charger " par des " gilets jaunes ".

On entend alors dans la salle de commandement " Mais putain, faut tirer quoid'une voix féminine. Puis " Quand je te dis qu'il faut aligner deux, trois bastos, ajoute un autre.
Des images diffusées donc ce 31 janvier par le syndicat VIGI , un syndicat minoritaire dans la police .
Enquête ouverte
Une enquête vient d'être ouverte par la Direction départementale de la sécurité publique de Haute-Garonne. Dans un communiqué , la préfecture a précisé que les images avaient été captées " de façon illégale"  le 12 janvier dernier. "  La DDSP a immédiatement ouvert une enquête administrative pour violation du secret professionnel et recel, afin que toute la lumière soit faite sur ces faits " , a-t-elle continué.

Le lien vers la video ne fonctionne pas ?

VIGI‏ @VIGI_MI

SuivreSuivre @VIGI_MI

Plus

19-01-2019 : contre toute attente, plus de 10000 personnes dans les rues de Toulouse. Place du capitole , des collègues épuisés essuient les charges des manifestants. Surpris, émus et estomaqués, des policiers de la salle de commandement appellent à « tirer des bastos ». 1/2

 

10:23 - 31 janv. 2019

  • Nouveau
  • 02/02/2019 12:25
  • Par

Évidemment merci à l'équipe de Médiapart pour cette retransmission VIVANTE à Commercy !

Pour reprendre au vol l'interrogation de François Bonnet sur la sémantique de l'Assemblée Populaire (aux alentours des 29 mn de la vidéo n°1), il existe d'autres lieux où ce terme est utilisé : l'Assemblée Populaire Territoriale située à l'ouest de Dijon (Dijon ouest, vallée de l'Ouche et Montagne).

Le lien : https://www.facebook.com/APT-Dijon-ouest-2312239455671304/

Cette assemblée s'est constituée le 12 janvier dernier, en lien avec le mouvement des gilets jaunes et l'association Risomes (Réseau d'Initiatives SOlidaires Mutuelles et ÉcologiqueS).

La deuxième Assemblée Populaire Territoriale s'est tenue le 1er février à Gissey-sur-Ouche (27 km de Dijon, proche A38).

D'ailleurs, ce soir-là a été très fécond : le café associatif de Risomes le Chauffe Savates avait invité Miguel Benasayag pour une rencontre et conférence-débat, autour de ses derniers livres, la singularité du vivant et Fonctionner ou exister ?

Pour un autre futur !

  • Nouveau
  • 02/02/2019 20:18
  • Par

Formidable émission!

Bravo Mediapart!

PS: Je me tate...déménager à Commercy et les rejoindre toutes et tous?

OUI ces débats sont super : on mesure mieux l'aptitude du peuple, des petites gens à réfléchir et à prendre conscience qu'ils ont autant de légitimité et de compétences que beaucoup de nos politiciens. Car il aurait fallu dire aux intello que politique vient de politis qui signifie s'occuper de la cité. Donc que tout le monde fait de la Politique (ou presque, les véritables asociaux ne sont pas légion) mais ce que refuse les GJ ce sont les politiciens dont le destin finit toujours par un reniement de leurs idées de départ soit par intérêt personnel soit par aveuglement idéologique. Reste à poursuivre ces belles tentatives de structuration du mouvement pour assure sa pérennité et sa victoire. Courage, ne lâchez rien !

Reste à poursuivre ces belles tentatives de structuration du mouvement pour assure sa pérennité et sa victoire. Courage, ne lâchez rien !

Prendre Ingrid Levavasseur par la main...

PAR VIVRE EST UN VILLAGE BLOG : LE BLOG DE VIVRE EST UN VILLAGE

Comprendre et faire comprendre à Ingrid Levavasseur Le terme démocratie (du grec ancien δημοκρατία / dēmokratía, combinaison de δῆμος / dêmos, « territoire » (de daiesthai, « partager ») puis « peuple », et kratein, « commander ») & République qui désigne un mode de gouvernement dans lequel le pouvoir est exercé par des personnes élues.

https://www.france.tv/france-5/c-politique/c-politique-saison-10/891613-c-politique.html

élan

https://fr.wiktionary.org/wiki/%C3%A9lan

Étymologie

Déverbal de élancer.

Du haut-allemand elend (allemand Elen), de même sens, apparenté à éland, élaphe.

(Figuré) Changement subit d'attitude, sous l’influence d’un sentiment vif ou généreux.

  • Ne désespérons cependant pas de voir un jour le parlement, dans un élan collectif de patriotisme, oser braver certaines tendances funestes, chères à une partie de l'opinion publique, et de risquer même le danger d'une impopularité passagère, pour assurer le bien du peuple malgré lui. — (Ludovic NaudeauLa France se regarde : le Problème de la natalitéLibrairie Hachette, Paris, 1931)

Mouvement politique

Un mouvement politique est un mouvement social qui s'apparente à la politique. Il peut s'organiser autour d'idées et de préoccupations d'un groupe social. Par contraste avec un parti politique, le mouvement politique n'est pas organisé par des membres élus mais vise à convaincre les citoyens et/ou les membres d'un gouvernement à s'engager sur les préoccupations du mouvement.

Prendre Ingrid Levavasseur par la main

Pour l'emmener vers demain,
Pour donner à Ingrid Levavasseur la confiance en ses pas,
Prendre Ingrid Levavasseur pour une reine.
Prendre Ingrid Levavasseur dans ses bras
Et pour la première fois,
Sécher ses larmes en étouffant de joie,
Prendre Ingrid Levavasseur dans ses bras.
Prendre Ingrid Levavasseur par le c'our
Pour soulager ses malheurs,
Tout doucement, sans parler, sans pudeur,
Prendre Ingrid Levavasseur sur son c'our.
Prendre Ingrid Levavasseur dans ses bras
Mais pour la première fois,
Verser des larmes en étouffant sa joie,
Prendre Ingrid Levavasseur contre soi.
Prendre Ingrid Levavasseur par la main
Et lui chanter des refrains
Pour qu'elle se réveil à la levée du jour,
Prendre Ingrid Levavasseur par l'amour.
Prendre Ingrid Levavasseur comme elle vient
Et consoler ses chagrins,
Vivre sa vie des années, puis soudain,
Prendre Ingrid Levavasseur par la main
En regardant tout au bout du chemin,
Prendre Ingrid Levavasseur pour son espoir

https://www.google.com/search?q=paroles+prendre+un+enfant+par+la+main+et+l%27emmener+vers+demian&rlz=1C1GCEA_enFR785FR785&oq=paroles+prendre+un+enfant+par+la+main+et+l%27emmener+vers+demian&aqs=chrome..69i57.20717j0j2&sourceid=chrome&ie=UTF-8

Ingrid Levavasseur à l’épreuve du feu politique

Figure médiatique du mouvement des « gilets jaunes », cette aide-soignante de 31 ans ambitionne de porter leurs revendications.

Par Aline Leclerc Publié le 09 février 2019 à 10h22 - Mis à jour le 09 février 2019 à 10h22

Ingrid Levavasseur, dans son appartement dans l'Eure, en février.

Ingrid Levavasseur, dans son appartement dans l'Eure, en février. BRUNO FERT POUR LE MONDE

Qu’est-ce qui transforme, en moins de trois mois, une aide-soignante qui peine à boucler ses fins de mois en tête de liste aux élections européennes ? Un simple pneu crevé, peut-être. Celui qui, quelques jours après l’acte I des « gilets jaunes », a immobilisé un reporter de l’émission « C Politique » (France 5), au péage d’Heudebouville (Eure) sur l’A13, alors qu’il se rendait sur un rond-point occupé. Tandis qu’il attend une dépanneuse, un petit groupe de « gilets jaunes » débarque pour une opération « péage gratuit ». Le reporter commence à filmer. Une jeune femme rousse retient son attention.

« Elle me décrit sa situation de mère seule avec enfants, je la trouve très emblématique de nombreuses femmes que je croise depuis le début du mouvement », raconte le journaliste qui décide d’en faire le personnage central de son reportage. Il la suit lors de l’acte II, sur les Champs-Elysées. Au dérushage, le « discours hyperauthentique » de cette jeune femme, qui manifestait pour la première fois, convainc le rédacteur en chef de l’émission de l’inviter en plateau, le 25 novembre. « Et l’histoire médiatique a commencé », résume Ingrid Levavasseur, 31 ans, qui reçoit dans la petite maison en location d’un village de l’Eure, où elle vit avec ses enfants de 8 et 13 ans, dont elle a la garde depuis son divorce.

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/02/09/ingrid-levavasseur-a-l-epreuve-du-feu-politique_5421409_823448.html

Poignée de main effectuée avec les mains droites, tandis que la gauche transmet un certificat.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Poign%C3%A9e_de_main

A bientôt.

Amitié.

wink

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale