Le gouvernement accélère le «déverrouillage» du CDI

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Manuel Valls a une idée des raisons de sa défaite : le chômage, qui continue de grever les espoirs des Français. Au soir des départementales à Matignon, il a logiquement placé l’emploi au cœur de son discours. Le premier ministre a notamment relancé l'idée d'un CDI plus souple pour les petites et moyennes entreprises. Ce contrat spécifique pourrait être conditionné aux résultats économiques, ce qui permettrait de licencier plus facilement. « Il faut que les patrons ne se sentent pas pieds et poings liés », aurait déclaré un ministre aux Echos