En promotion, les «cerveaux» de Macron jouent sans le vouloir contre lui

Par

En sortant du silence qu’imposait leur fonction de conseillers du président de la République, Ismaël Emelien et David Amiel agissent comme révélateurs de ce qui ne fonctionne pas depuis deux ans. Entre arrogance et discours creux, l’image qu’ils livrent au grand public vient confirmer celle qui colle au chef de l’État.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont apparus le 26 mars au matin sur l’antenne de France Inter. Eux, les intimes du président de la République que l’on ne voyait jamais. Les « stratèges » de la campagne victorieuse de 2017 qui avaient choisi de raréfier leur parole pour mieux réserver le fruit de leur « pensée complexe » à Emmanuel Macron. Pour la première fois ce jour-là, Ismaël Emelien, le mystérieux conseiller spécial du chef de l’État – son « cerveau », disent même certains –, et David Amiel, présenté par d’autres comme le « bras armé » du secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler, s’exprimaient enfin publiquement.