Pour en finir avec «l'islam de France»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.


«Cette surenchère, cette démagogie anti-islamique portée par des personnes qui ne connaissent rien au sujet qu'ils manipulent contribue à la perte de cette chère République que tout le monde prétend défendre.» Avec son dernier livre, L'Islam confisqué, manifeste pour un sujet libéré, à paraître chez Sindbad/Actes Sud le 5 mai et dont Mediapart publie en exclusivité les bonnes feuilles, l'historien helléniste et arabisant Saber Mansouri propose de s'affranchir «de cette immédiateté nauséabonde», pour revenir à l'essentiel, le texte, l'éducation, et l'histoire: «Si on revient aux textes religieux fondateurs de l'islam, le Coran et le Hadith, on ne trouvera jamais aucune trace de cette enveloppe noire. Et je pose cette question: le voile est-il une invention islamique? J'en doute fort, et je donne un exemple rapide de notre cher auteur latin chrétien né à Carthage en 160, Tertullien, qui a écrit un texte qui s'intitule Le voile des vierges...»,nous dit l'historien, qui plaide pour la création d'un institut islamique dépendant du ministère de l'éducation pour former les imams français.Voile, salafisme, philosophie et cité islamique, République, Hortefeux... Entretien pédagogique sous forme d'abécédaire expiatoire des mots qui fâchent et qui rassemblent.