1er-mai, une contestation syndicale en ordre dispersé

Par
Divisés sur la ligne de conduite à adopter face à un gouvernement qui met à l'épreuve la notion du paritarisme, les organisations syndicales se mobiliseront chacune de leur côté pour le 1er-mai, journée internationale du travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Divisés sur la ligne de conduite à adopter face à un gouvernement qui met à l'épreuve la notion du paritarisme, les organisations syndicales se mobiliseront chacune de leur côté pour le 1er-mai, journée internationale du travail.