Recul des mises en chantier de logements au 1er trimestre en France

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Dans ma bourgade qui fait partie d' une Métropole , ça construit à tous va !!!! ( Rhone Alpes ) font raser des maisons pour faire des immeubles 4 étages ,assez jolis  ; tout le centre ville est  concerné !....Pas d immeubles sociaux  ...il y en a déjà ....Assez???? .....On construit même dans les jardins..... En tous cas ça me fait penser à l Espagne avant la crise des " subprime" aux USA , de 2007 avec les effets ressentis en UE en 2008......

Même phénomène à Marseille où l'on chasse le populo du centre et construit des logements avec accès privatif, les immeubles poussent comme des champignons et repousssent les pauvres hors la ville...

Chez moi c'est pareil. On y va à fond dans le sam'suffit pour petit cadre. Les nexicity et autres kaufmann et broad sont partout. On achète les fermes, on lotit et on bétonne.

Avec les ralentisseurs bien sûr et un peu de centre commencial pour faire bonne mesure. Faut bien acheter de la malbouffe et un gifi pour aménager la niche.

Et les maires se payent de belles vacances à l'autre bout du monde.

 

Ainsi va le monde...

impressions contre statistiques macron n'aime pas les H.L.M.il l'avait promis

alain le taxi

les mises en chantier reculent sévèrement dans le collectif, alors que les permis de construire augmentent d'une même proportion ! Comment interpréter ce phénomène ?

Tout pour le privé !!!

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale