Deux propriétés viticoles relaxées pour des épandages contestés

Par
Deux propriétés viticoles du Bordelais en appellation Côtes-de-Bourg poursuivies pour des épandages de produits phytosanitaires soupçonnés d'être à l'origine de malaises, de maux de tête et de nausées dans une école primaire en mai 2014, ont été relaxées mardi par le tribunal correctionnel de Libourne (Gironde).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LIBOURNE, Gironde (Reuters) - Deux propriétés viticoles du Bordelais en appellation Côtes-de-Bourg poursuivies pour des épandages de produits phytosanitaires soupçonnés d'être à l'origine de malaises, de maux de tête et de nausées dans une école primaire en mai 2014, ont été relaxées mardi par le tribunal correctionnel de Libourne (Gironde).