Syndicats, "Gilets jaunes" et "black-blocs" : le 1er-Mai s'annonce tendu

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le dispositif policier sera important mercredi, surtout à Paris, pour prévenir tout débordement lors des défilés du 1er-Mai, rejoints cette année par les "Gilets jaunes" déçus par annonces d'Emmanuel Macron et les militants radicaux "black blocs".