Emmanuel Macron face au défi de la morale

Par et

À moins de deux semaines des législatives, l’affaire Ferrand prospère sans vouloir s’éteindre. Plusieurs responsables politiques demandent sa démission, mais le gouvernement fait le dos rond. Il ne commente pas davantage l’enquête préliminaire visant la ministre des affaires européennes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour ce mois de mai, le premier du président Macron à l’Élysée, le joli scénario était écrit d’avance. Son équipe avait prévu de belles photos avec les leaders du monde au sommet de l’OTAN et au G7 de Taormine, avant une séquence “Poutine à Versailles”, lundi 29 mai, calée au millimètre.