Le riad marocain et la villa Pamplemousse attirent de gros pépins aux Balkany

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Troisième semaine de procès, et toujours pas d’Isabelle Balkany. La première adjointe au maire de Levallois-Perret (et épouse de celui-ci) est sortie de sa clinique voici quelques jours, elle voudrait vraiment participer aux débats, mais « ses médecins le lui interdisent », explique son avocat, Pierre-Olivier Sur, en marge de l'audience. Il ajoute, avec gravité : « Ils considèrent que la médiatisation du procès et son hystérisation sur les réseaux sociaux sont dangereuses pour son état psychologique. »