Mort de Blessing Matthew : les gendarmes mis en cause

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 30/05/2022 19:34
  • Par

.

Le tragique désormais “ordinaire“ que notre belle police instaure en toute bonne conscience. 

Et des masses opinent !

Révoltant. 

.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Vu le remarquable documentaire sur le site border forensics. Il ya en effet des points incompréhensibles. Ont-ils retrouvé et transporté le corps ? Déplacé ses vêtements pour corroborer leurs mensonges ? Telles sont les questions avec lesquelles nous laissent ce document. On peine à envisager une mise en scène â ce point sordide. VERITE !!!

https://www.borderforensics.org/investigations/blessing-investigation/

  • Nouveau
  • 30/05/2022 20:22
  • Par

Merci pour cette emission

Merci pour cette émouvante enquête qui démontre une fois de plus comment lorsqu’on déshumanise un groupe humain, cela aboutit à traiter ces gens comme du bétail. La France n’est la patrie des « droits de l’homme » qu’en parole.  

  • Nouveau
  • 01/06/2022 01:02
  • Par

Les crimes d'État comme celui-ci relèvent de la compétence de la Cour Pénale Internationale. Problème : cette instance ne peut être saisie que (1) par un Etat partie, (2) par le Conseil de sécurité des Nations Unies, ou (3) par le procureur de la CPI.

KARIM KHAN ?

  • Nouveau
  • 01/06/2022 12:50
  • Par

Très belle enquête dont on espère vraiment qu’elle aura les suites juridiques qui s’imposent, mais votre titre n’est pas à là hauteur, Médiapart: Blessing Matthew est une citoyenne nigériane, une personne en migration mais pas une « migrante »: ce terme enferme les personnes concernées dans une situation temporaire et les déshumanise.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous