Le strauss-kahnien Moscovici rejoint Hollande

Pierre Moscovici rejoint François Hollande avec derrière lui une centaine de grands élus – maires, députés et une quinzaine de sénateurs – membres de son mouvement Besoin de gauche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Je ne serai le lieutenant de personne»: il avait menacé de se présenter à la primaire socialiste, d'être le candidat de la sensibilité strauss-kahnienne dans un scrutin sans Dominique Strauss-Kahn, mais depuis plusieurs jours déjà négociait avec les états-majors d'Aubry et de Hollande un ralliement contre une place de porte-parole dans la campagne interne. Mercredi 29 juin, on a donc appris que Pierre Moscovici propose une alliance à François Hollande, amenant derrière lui une centaine de grands élus – maires, députés et une quinzaine de sénateurs – membres de son mouvement Besoin de gauche.