A Paris, les «Orgues» de la ségrégation scolaire

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les disputes ont commencé quand un couple les a alpagués dans le square favori de leur fils, au bord du canal : « Il va dans quelle école votre enfant ? » Ils ont répondu qu’il allait encore à la crèche municipale. Le couple a insisté : « Mais vous allez le mettre où après ? Dans le public ? » « Ben oui », a rétorqué Noémie, comme une évidence. « Non, on n’a pas réfléchi », a coupé son mari. « Alors bon courage », a soupiré le couple, déroulant son histoire, vidant son sac comme chez un thérapeute.