Une conseillère du ministre de l’agriculture rejoint le lobby des semenciers

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est un nouvel exemple de mélange des genres pour le moins choquant entre public et privé. Comme l'a révélé le site d'information Reporterre, Anne-Laure Fondeur, après deux années passées au cabinet du ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll, a rejoint le Groupement national interprofessionnel des semences (Gnis), un organisme chargé de défendre « les intérêts de la filière semences ». Elle ne sera pas trop dépaysée : lors de son passage au ministère, elle avait en effet tenté de promouvoir les « nouveaux OGM ».