A Aix, la maire refuse de sanctionner un policier municipal condamné pour violences conjugales

Par Sophie Boutboul

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En avril 2019, la maire d'Aix-en-Provence, Maryse Joissains-Masini (LR, réélue depuis), reçoit un courrier d’une femme l’informant de la condamnation de son ex-mari, policier municipal, pour violences conjugales. « Il continue à me menacer. Je ne comprends pas qu’il fasse encore partie de vos services », écrit Nathalie Lopez, elle-même sœur et fille de policiers.