Rythmes scolaires: à Marseille, Gaudin fait le choix du chaos

Par

À Marseille, la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires risque de virer au cauchemar en cette rentrée. La mairie, qui a hâtivement commencé à travailler cet été à un projet d'organisation, vient de l'annoncer: rien n'est prêt. Les parents sont donc priés de venir chercher leurs enfants le vendredi midi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est ce qui s’appelle faire l’impasse. À quelques jours de la rentrée, la mairie de Marseille s’est décidée à lever le voile sur ce qu’elle a préparé dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires qui s’applique dans toutes les villes cette année. Et la réponse tient presque en un mot : rien. La réforme a eu beau monopoliser depuis deux ans le débat politique sur l’école, Marseille – deuxième ville de France – n’a tout simplement rien prévu pour le passage de la semaine à 4,5 jours. Au risque de provoquer une rentrée cauchemardesque.