Prélèvement à la source: la réforme suspendue aux lèvres d'Emmanuel Macron

Par

Depuis Helsinki, Emmanuel Macron a confirmé qu'il attendait des « réponses précises » sur les conséquences du prélèvement à la source avant de décider définitivement de la réforme. Une hésitation tardive, étonnante et inquiétante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À Helsinki, le président de la République a expliqué ce 30 août qu’il déciderait de la mise en place ou non du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu en 2019, sans doute à la mi-septembre. Dès dimanche 26 août, le premier ministre Édouard Philippe avait déjà annoncé : « Nous ferons le point sur la préparation de cette réforme dans les prochaines semaines. » Mercredi 29 août, Le Canard enchaîné révélait que l’Élysée ne s’interdisait pas de reporter une nouvelle fois cette transition.