Le Front national sera le principal arbitre des municipales

Par

Selon l'Observatoire de la vie politique et parlementaire, le FN pourrait n'emporter que deux municipalités (Hénin-Beaumont et le 7e secteur de Marseille) lors des élections de mars prochain. Mais il sera l'arbitre de nombreuses triangulaires et entrera dans les conseils municipaux et les structures intercommunales. La gauche pourrait perdre entre 75 et 200 villes de plus de 3 500 habitants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est un travail de titan. Pour anticiper les grandes tendances du scrutin municipal de mars 2014, le politologue Denys Pouillard, directeur de l'Observatoire de la vie politique et parlementaire (OVPP), a scruté les résultats électoraux depuis 2004 dans les 3 000 villes françaises de plus de 3 500 habitants, mais aussi l'offre politique locale et les situations particulières (les villes qui « changent », celles qui « dorment »). L'étude qu'il vient de publier, basée par ailleurs sur une série d'entretiens avec des acteurs locaux, a retenu l'attention du premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui en a pris connaissance il y a quelques semaines.