A Saint-Denis, le nez dans les voitures, malgré les JO

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En langage des JO, on parle d’« héritage » : un futur centre aquatique à Saint-Denis, une zone résidentielle créée à partir du village olympique et paralympique, la Seine accessible à la baignade, une ligne THT enterrée, la protection d’espèces menacées… L’événement sportif veut léguer à la Seine-Saint-Denis ses installations et un peu de son confort.