Quels antidotes au FN?

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce que dit JF Copé, j'en ai absolument RAF! Pour moi, c'est lui qui est minable, depuis longtemps. Vous entrez dans son jeu et vous vous plantez!

J'ai appris dans mon enfance, sans qu'on ait besoin de me le dire, qu'"il n'y a que les imbéciles qui se plaignent", je l'ai entendu plus tard aussi de la bouche de certaines personnes que j'ai rencontrées et je me suis aperçue que c'était vrai...

Vous savez, Bernard Tapie aussi se plaint, presque sans arrêt en ce moment... Cool

Un extrait du livre de Edwy Plenel(L'effet Le-Pen 1983) sur Jean Marie Lepen, qui déclarait en 1979:
En privilégiant, en favorisant par trop tous les faibles, dans tous les domaines, on affaiblit le corps social en général, on arrivera à un stade où si le handicapé peut vivre assez librement et assez aisément toute sa vie,les gars essaieront d’être mutilés dès l'âge de 18ans, de façon à ne pas faire de service militaire, ne pas payer d’impôt et ne pas travailler, un peuple qui prendra ses méthodes-là, cela sera balayé par les barbares.

Je cite:

"Il n'y a que les imbéciles qui se plaignent" et ceux qui ne les écoutent pas sont-ils des génies?

Durant des siècles les esclaves étaient des imbéciles, les femmes étaient des imbéciles, les paysans, étaient des imbéciles, les travailleurs à la tâche étaient des imbéciles, etc...

 

Bernard tapie ne se plaind pas, il exige comme toute personne bénéficiant de privilèges.

Très drôle, paradoxale, contradictoire, l'attitude de Mediapart qui se refuse de payer pleinement sa tva.... et dénonce le poujadisme des agriculteurs bretons qui en font de même sur l'éco-taxe. Refuser aux autres ce que l'on s'accorde à soi-même, drôle de morale républicaine qui ressemble plus à la défense d'un privilège, obtenu par l'épaisseur d'un carnet d'adresses, qu'un souci d'égalité de traitement.

A poujadiste, poujadiste et demi, c'est l'histoire de la paille et de la poutre...et du traditionnel mépris pour ceux qui travaillent la terre.

Au nom de quoi, après, s'attaquer à un Tapie?

Sempiternelle histoire du fais ce que je dis, ne fais pas ce que je fais, fin d'une exemplarité.

Avec le risque du tous pourris, réellement.

Cher Cogitabunda,

il ne faut pas comparer les français honnêtes , qui sont en proie à des difficultés à cause de

la malhonneteté et la mauvaise foi de ceux qui nous dirigent , avec Bernard Tapie dont la probité

n'est pas assurée...

Sinon, ce que dit JF Copé a de l'importance car d'une part il se paie avec l'argent de nos impôts et

d'autre part son état d'esprit est caractéristique de celui de nos élites. JF Copé n'a jamais créé aucune richesse dans ce pays...

2° - A défaut, et si urgence il y avait, il faut parler le langage de la force, car c'est le seul que comprennent ces adeptes du fascisme à la française. C'est le seul qui puissent les faire reculer. Tapie s'y était essayé avec succés, mais ce malandrin n'est apparu que comme une étoile filante d'un soir.

Expliques moi comment en restant bien planqué derrière ton écran d'ordianateur?

En appelant à la force publique?

En refusant le vote démocratique, comme Malek Boutick, l'a démontré en déclarant chez Calvi, qu'en cas de vote massif FN, il rentrerai en dissidence et il ferait....

En te planquant derrière les manifs des lycéens que des profs courageux endoctrinent pour ne pas s'exposer aux difficultés diverses (devoir de réserve, dénonciation sur la place publique)

Au bas mot, MLP c'est environ 6.5 millions d'électeurs, tu vas faire comment?

Tu vas les déporter.... le dernier qui a fait ça c'était en 1942, je crois....

Je suis impatient de te lire.

 

Je crois qu'Edwy Plenel avait, tout au moins, au début, l'envie de faire un WIKILEAKS, à la française

(ça me fait toujours rier cette expression, comme si le A la française avait une grande valeur, hormis les petits pois à la française....).

avec pour objectif, de le vendre et de faire une belle culbute....

Malheureusement pour lui, Cahuzac l'a fait naitre, et la justice française et tous les réseaux parallèles le feron mourrir.

La seule cible honnête, c'est le FN. Alors il se défoule pour bien montrer qu'il fait parti du moule, qu'il faut le laisser vivre, etc....

Il fait la lèche du FDG, qui pour finir, se vautrera dans les bras du PS pour un plat de lentilles

C'est pas juste, c'est très bon les lentilles.

alors, je suis en train de reconsidérer sérieusement mon engagement à la liberté de la presse....

Au lieu de dire n'importe quoi, renseignez vous avant dans le moteur de recherche ......Un excellent article de MDP du 13/10/2013 ( ce n'est pas si loin! ) sur les français qui ne se soignent plus : http://www.mediapart.fr/journal/france/161013/france-l-acces-aux-soins-toujours-aussi-difficile-pour-les-plus-pauvres

Ce mensonge ou cette négligeance vous a valu 19 recommandations!.........Sans commentaire.................

Expliques moi comment en restant bien planqué derrière ton écran d'ordianateur?

En appelant à la force publique?

Non, il ne se place pas du côté des forces de l'ordre: il souhaite que les "révolutionnaires" agissent; c'est ce genre "d'individu" qui souhaite insidieusement un débordement de violence

De plus, lorsqu'on lit les pleurnicheries de ceux qui se plaignent de Hollande et de son gouvernement (en leur tapant dessus, en prime)...on sait où se trouvent lesdits imbéciles Clin d'œil

je suis en train de reconsidérer sérieusement mon engagement à la liberté de la presse....

C'est un progrès; une avancée considérable ! Je ne "reconsidère" plus; c'est résilié !

Vous feriez mieux de la fermer. Cela vous éviterait de montrer que vous êtes un abruti complet.

OK mais combien de temps est il resté en ligne en première page?

Par ce que je n ai pas eu le temps de le voir bien que j'aille lire et sévir  sur MDP

tous les jours. Bref mon commentaire est justifié car ce problème n'est pas cent fois moins important que le FN..

 

La fermer ? Grand démocrate abr...

Et comme vous ne répondez pas à Shiulet, vous prouvez la même chose de vous-même...

Match nul, la balle au centre

Non ! en 1942 ce sont les autres qui ont été déportés, il vous faudrait relire votre histoire.

mais bon sang de bois !! tu as quel âge ? parce que si tu as dépassé les 50 piges sans avoir une Roleux au poignet ....

Je connais bien ce discours, mais je pense et je penserai toujours que le fascisme n'a pas sa place en démocratie et que nous n'avons pas la même définition de celle-ci, et enfin que si le FHAINE avait été interdit depuis longtemps il ne serait pas à nos portes.

Et pour moi la personne qui vote FHAINE est d'abord un salaud. Point.

Et pour finir regarde le texte au-dessus du miens sur l'attaque du FDG par des naziesFHaine !!!

Ben oui, j'ai 50 ans mais pas de Rolex au poignet...

Je veux bien me faire traiter de minable mais pas par quelqu'un qui est payé avec nos impots et qui

fait mal son boulot...Maintenant, si des gens ici pensent que Copé fait du super boulot, j'attends leurs arguments par ce que moi je n'ai rien vu, mais il est vrai que je suis minable...

et le communisme ????

et mitterand et ses affinités avec le régime de vichy ... francisque ? et bousquet ...?

Et le père de jospin?

d'ailleurs je crois bien que c'est monsieur jospin qui a dit que le fn n'était pas un partit faciste .....

hitler=national socialiste

bachar el assad = internationale socialiste

laurent gbagbo = socialiste

Mussolini= socialiste

castro= communiste

caouscescu= communiste

mao= communiste

kadhafi= socialiste

 et on pourrait continuer

 

donc vos comparatif avec le nazisme n'est pas à la hauteur de votre pretendu intellecte....

et traiter 25-30% d'électeurs de nazi... pas digne d'un démocrate.... mais bon quand on est capable d'interdir un partit politique on est un petit nazillon..... d'ailleurs je crois que la gauche a ignorer la montée du nazisme et puis à fuit en laissant le bébé à petain....

 

bravo

Dans l'affaire Leonarda, Harlem Désir, Claude Bartolone ou encore Jean-Vincent Placé ont fustigé la politique de Manuel Valls et de François Hollande. "Il y a la loi. Mais il y a aussi des valeurs avec lesquelles la Gauche ne saurait transiger. Sous peine de perdre son âme" a écrit le président de l'Assemblée nationale sur Twitter tandis que le sénateur écologiste a carrément appelé les lycéens à poursuivre les manifestations. Pourtant, une écrasante majorité de Français sont en accord avec la politique du ministre de l'Intérieur. Ces élus sont-ils encore capables d'accepter la loi de la majorité ?

André Bercoff : Pendant que Bartolone, Placé et Désir protestent, l’écrasante majorité des députés socialistes demandent éperdument à Manuel Valls de les épauler pour leur campagne municipale. Par ailleurs, s’il faut placer les valeurs avant la loi, il faut immédiatement donner raison à tous les maires qui refusent, au nom précisément de leurs valeurs,  le mariage pour tous. La conscience n’est ni hémiplégique ni unijambiste, ni relative. Il faut arrêter l’hypocrisie des deux poids et deux mesures.

Les récents propos de François Fillon sur les alliances UMP/FN ont fait couler beaucoup d'encre, tant à droite qu'à gauche, d'aucuns dénonçant des propos infamants et indignes. Si l'on peut être en désaccord avec les déclarations de l'ex Premier ministre, faut-il pour autant laisser s'installer une chape de plomb sur certains tels sujets ?

André Bercoff : Aucune chape de plomb ne peut abolir ou endiguer la liberté d’expression. Le politiquement correct a transformé le débat en chambre sous vide, aseptisée, pasteurisée, où le principe de précaution a remplacé le principe de contradiction. Il y a là, je n’hésite pas à la dire, un fascisme du camp du Bien qui en vaut d’autres. Il faut en finir une fois pour toutes avec le reductio ad hitlerum, cet arbre usé qui cache la forêt des nouveaux totalitarismes. 

Jean François Kahn :  Cette opération de lynchage médiatique est effarante ! On peut dire qu’il a été maladroit, dans le sens ou l’on a probablement pas compris ce qu’il souhaitait nous dire, mais se comporter comme si M. Fillon venait de commettre un crime contre la raison ne se justifie pas.

 

Doit-on y voir une forme de terrorisme de la bien-pensance ? Cette "dictature du bien" finit-elle  par menacer la démocratie ?

Jean François Kahn : Certaines choses ne peuvent être dîtes, le politiquement correct venant censurer certains champs du discours public.

Lorsqu’ Eva Joly s’est interrogée de la nature militaire du défilé du 14 juillet ou que Georges Frêche a commencé a plaisanter sur l’équipe de France, ils se sont retrouvés face à un torrent d’injures et déchaînements, un peu comme s’ils venaient de réciter Mein Kampf par cœur. On est quelque part dans un système de chasse à la « petite phrase » qui instaure une espèce de censure par lynchage médiatique dès que quelqu’un dépasse « la ligne jaune ».

A l’inverse on note que des expressions extrêmement violentes y échappent totalement, comme lorsque l’on a parlé de « rafle » dans l’affaire Léonarda. Le terme a beau renvoyer à un extrémisme virulent, personne ne s’est offusqué dans Libération ou dans Le Figaro de tels propos. Dans la même veine, Cohn-Bendit n’a pas été particulièrement inquiété d’avoir comparé la rhétorique de M. Valls à l’égard des Roms à celle que tenait les nazis envers les Juifs. On ne peut donc pas tout dire, mais on ne peut s’empêcher de remarquer que dans certains domaines, on a tous les droits.

Cette logique de « guerre » politique, que partagent d’ailleurs tout les partis du FN au Front de Gauche empêche tout argumentaire puisqu’il est interdit sous peine d’oukaze de dire que celui de l’autre camp a possiblement raison sur un thème précis. Dans un tel contexte, le débat démocratique en devient forcément biaisé.

André Bercoff : Elle l’a pratiquement lobotomisée depuis près de trente ans, au nom des fausses valeurs, de l’aveuglement et de la surdité devant le réel. Selon l’expression de Brecht, les gouvernements divers, s’ils n’ont pas tous décidé de changer de peuple, ont totalement négligé, voire méprisé, une partie de celui-ci. Ils la qualifiaient de l’étiquette entre toutes méprisante de « Dupont-la-Joie ». Ils payent aujourd’hui le retour de ce refoulement.

Traduit-elle finalement une vision aristocratique du pouvoir selon laquelle les élites seraient seules à détenir le savoir et la vérité ?

André Bercoff : Elle traduit ce sentiment hélas fort répandu dans les sphères du pouvoir : nous savons mieux que vous ce qui est bon pour vous. Nous sommes vos parents, laissez-nous vous guider, nous qui sommes tellement intelligents et compétents. Au vu des résultats, on peut comprendre que ça ne marche plus.

Cette fracture entre le peuple et les élites se traduit politiquement par une forte poussée du FN. Dans ces conditions, comment le peuple peut-il se réapproprier la démocratie sans forcément se tourner vers les extrêmes ?

André Bercoff : Je pense, hélas, que cela passera par les extrêmes avant de retrouver un équilibre et une santé. Le ras-le-bol est immense mais trop fragmenté pour représenter aujourd’hui l’unité du Tiers Etat en 1788. Mais la nature ayant horreur du vide, nul doute que l’émiettement des protestations et des mécontentements ne trouve un prochain jour son dénominateur commun. Sinon, ce sera le chaos, avec toutes ses béances, ce que personne ne peut souhaiter.

 

votre discour est digne de la pire propagande sociétique... vous devez être un nostalique de staline et polpot j'imagine.... si les gens comme vous étaient au pouvoir, ce serait la dictature ou on interdit les partis politiques qui ne vous conviennent pas et ou on ne respecte pas le vote démocratique... un grand républicain donneur de leçons.... ouffff .... heureusement que vos idées régressent... il pèsse quoi l'ancien du ps... ah oui melenchon .... le mec qui tourne à 15 000 € par mois....???? et les cocos? ils existent encore?? et le postier en couple avec une héritière? il milite encore????

Il y a là, je n’hésite pas à la dire, un fascisme du camp du Bien qui en vaut d’autres. Il faut en finir une fois pour toutes avec le reductio ad hitlerum, cet arbre usé qui cache la forêt des nouveaux totalitarismes.

Revoyez le sens des mots :

Se plaindre = s'indigner ?

Se plaindre = contester ?

Se plaindre = s'opposer ?

Se plaindre = se révolter ?

Je répète : ce que dit FC n'a aucune importance.

(vous ne comprenez pas ce que je dis car vous êtes sur une autre longueur d'onde)

"... Cahuzac l'a fait naître..." et vous parlez d'Edwy Plenel... Il doit bien se fendre...Rigolant

le réel problème c'est que l'on qualifie un pays de démocrate (la france) alors qu'avec des majoritées sortantes à 51% contre 49% le pays est en réalité en perpétuelle "guerre civile" et bien loin d'une démocratie ...

vos agissements, vos post de gauche, de droite ou des extrèmes  le prouvent journalièrement !

à mon avis la france est au fond majoritairement un pays de fachots qui font toujours tout pour s'ignorer ... tout pour ne pas avoir à changer !!

et je vous ferais grace du pays de cons habituel ... vous me diriez fachiste ...

Cool

Vous , pour de bonne raisons democratiques vous regarderez ailleurs quand passerons les wagons a bestiaux qui emenerons tout ce qui est bronzé vers des camps. Vous n'aurez pas voté pour eux ( parceque vous etes une ame sensible) mais pour soutenir les vertus de la democratie vous couberez l'echine et acheterez des lunettes filtrantes et des boules quiez.....  ( mitlaufer)

un parti prônant l'imigration massive et donc coupble de génocide par substitution doit donc être aussi dissous dans ce cas ... car ceci est un crime bien plus lâche encore que le racisme...

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

ben alors, il faut interdire le FDG..... car selon moi... il n'y a pas plus facho et populiste.... quant à son patron... le senateur bourgeois melenchon.. qui a voté pour l'europe.... et ancien PS.... avec ses cumuls de revenus.... ahahah... je me pisse sur les godasses de la naïveté de ses partisans.....

"des immigrès se font battre et  humilier " ... non mais dans quel film??? je crois que si on tirait des statistiques, il doit y avoir plus de français battus et humiliés par des immigrés que l'inverse... mais bon la propagande de gôche n'a plus à faire sa réputation.....

Mes Dames vous nous faites honneur un dicours clair et particulièrement argumenté 

Mesdanes CTT et PC vous nous faites honneur une parole claire et argumetée qui détonne .. ai coté des langues de bois

Aucun lien objectif =réel entre signifiant et signifié+

lE MOT= signifiant

Le sens = signifié

LA PEUR

imaginée d'une horde de ....non reconnaissables la plupart parce que pas assez marqués !

La PEUR rend les gens émotifs à moitié fous! les pauvres!

J'ai vu et entendu un brave compatriote se lamenter parce que la MAIRIE (idiote ,disait il!) (voyez le drame déjà!)avait trouvé bon (stupidement ,disait -il , criait il)  de placer un banc public DERRIERE un arbuste :  (voir l'espace public alternant vides et pleins!

"alors criait il indigné , ces ...b..... jeunes abrutis vont s'y cacher pour

nous sauter dessus par surprise!"

ET ?ai-je demandé? cela vous est arrivé sans doute  !pitié!

Ah non mais ils sont assez B ... pour le faire!!!!"

Ce banc lui avait fait si peur qu'il n'est plus venu aux jardins familiaux

Histoire vraie

Si quelqu'un se reconnaît ,je décline toute responsabilité!je ne suis pas coupable de cette vérité §

 

 

Francine Blanche et Fabienne Haloui merci de vos interventions car il vrai qu'elles révèlent si bien, par effet de miroire, la médiocrité intellectuelle des élus PS et UDI ...

Et ben avec ça !!!! c'est de la grande philosophie... adepte de BHL?

 

Un mot seulement sur les valeurs!

A chacun SES valeurs ,non ,ou bien les opposants au droit au mariage pour tous vont-ils encore considérer comme valables leurs SEULES valeurs?

Le droit au mariage pour tous est seulement un droit englobant qui ne nie personne!qui accepte le droit des autres.

 

,,,?????????

"traiter 25-30% d'électeurs de nazi... pas digne d'un démocrate...."

Je pense que vous devriez lire plus attentivement, car mon propos, était la comparaison entre une déclaration de Jean Marie Le-Pen en 1979, concernant le handicap et l'Allemagne nazi, qui considérait le handicapé comme improductif et inutile.

Par contre vos chiffres concernant l’électorat du FN (25-30% d'électeurs) sont faux.

Pour rappel: 17.90% à dernière présidentiel 

Vous ne voulez aucun rapprochement avec l'idéologie nazi mais dans la réalité, nous constatons ceci :


Marine le Pen est aux cotés de l'ancien SS Franz Shonhuber, ancien membre des jeunesses hitlériennes, engagé à 19 ans dans la division SS Charlemagne.

mp7y4bu

Franz Shonhuber, un ancien de la division Charlemagne, comme certains créateurs du FN en 1972:

Pierre Bousquet. Cet ancien de la division SS Charlemagne a participé, en 1945, à la défense de Berlin assiégée par les troupes alliées. Membre du premier bureau politique du FN et son trésorier pendant 9 années.

André Dufraisse. Ancien du PPF de Doriot. Engagé dans la LVF, il a combattu sous l’uniforme allemand sur le front de l’Est. En 1972, élu au premier bureau politique du FN.

Victor Barthélémy. Responsable régional puis national du PPF de Jacques Doriot, un des partis les plus engagés dans la collaboration. Il a participé à la création de la LVF (Légion des Volontaires Français) et il était membre de son comité central. Il a participé à la création du FN en 1972 et l’année suivante en est devenu son secrétaire administratif.

Léon Gaultier. Il a été pendant l’occupation un proche collaborateur de Paul Marion, secrétaire général à l’information et à la propagande du régime de Vichy. Il a ensuite combattu sous l’uniforme allemand sur le front de l’Est. Il compte parmi les membres fondateurs du conseil national du FN. C’était l’associé de Jean-Marie le Pen dans sa société d’édition, la SERP.

Pour votre plaisir: « Le FN, parti fasciste, collabo, d'ivrognes, de racistes... »

Ou encore: Le beau Danube Brun de Marine Lepen

 




 


On voit très bien que les salauds du FHAINE n'ont aucun arguments valables, aucun programme, aucunes idées sauf des idées de débiles. Je pense que dans un futur proche la dissolution et l´interdiction seront une réalité. Et au trou la puante marine !

Le point faible des fachos c'est de croire que la réalité est ce qu'il pense avec leur haine, comme Mme Lephaine qui n'en peut plus de sa haine pultionnelle ( et çà veut diriger un pays )contre les musulmans en parlant des otages qui viennent d'être libérés de 3 années de captivité ( mais les juifs, mais les ROMS, mais aussi de tout ce qui n'est pas faux-blond comme elle...) Le point faible des fachos c'est de fuir les chiffres qui leur démontrent le contraire de ce qu'ils affirment pour en rester à une haine barbare. Un simple clic vous aurez permis de prendre "connaissance" ( cela vous est-il permis par votre haine de l'autre ) des chiffres 2012 sur le site de La Ligue des Droits de l'Homme ou du ministère de l'intérieur :  

Antisémitisme : +58% entre 2011 et 2012 :Actes antisémites +37% : 177 en 2012 (129 en 2011) • Menaces antisémites+ 59% 437 en 2012 (260 en 2011)   Régions les plus touchées par l’antisémitisme = Ile-de-France, PACA, Rhône-Alpes

Racisme antimusulman : +30% entre 2011 et 2012 Actes antimusulman + 28% : 53 en 2012 (38 en 2011)  Menaces antimusulmanes+20%  148 en 2012 (117 en 2011)Régions les plus touchées par les actes antimusulmans = Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais, Rhône-Alpes.

1.539 actes et menaces ont été dénombrés par les services de police et de gendarmerie l'an passé, d'après le rapport 2012 sur le "Racisme, antisémitisme et la xénophobie en France".

 

Et le vieux lepen qui torturait en Algérie...et le vieux lepen qui a trafiqué un testament pour piquer la totalité d'un héritage ... Ah ça c'est un vrai démocrate non trouduc ? 

Et attaquer lâchement un local du FDG c'est démocrate ? Et tabasser à mort Clément Meric ? C'est démocrate ducon ?

Alors ta gueule

tiens François Queste... le petit dictateur du dimanche... gestapo rouge ... qui serait prêt à  mettre quelqun democratiquement élu en prison ... à interdire... à dissoudre .... est de retour... mais dans votre monde "n'est il pas interdit d'interdire"??? la réalité est simple: le PS pousse le FN ... 2017 hollande sera propablement elu face à MLP ... de combien d'écart? tout l'enjeu est là..... d'ici là le parlement europeen risque de connaitre qulques révolutions après le scrutin... donc oui il y a de l'espoir enfin pour les souverainistes..... et contre ça vous n'y pourrez rien... car les gens comme vous sont totalement disqualifiés depuis longtemps.... tout ce que les socialistes et communistes ont touchés a sombré.... car plus il regardent à gauche... plus leurs salaires vire à droite... les mairies communistes sont les plus corrompus et en faillites...... bref.... un renouveau politique s'imposera.... et qui tendra je l'espère vers la minarchie... le libertarianisme.... le bon sens quoi...

et les actes anti-blancs ou anti-français ... comment pas de chiffres....???? c'est pas bien

Le néofascisme et le néonazisme répètent les attitudes des mouvements originaires (violence, autoritarisme), alors qu’ils nient ou minimisent les crimes commis par ces groupes tout au long du XXe siècle. Ainsi, pour faire accroire qu'ils avaient une assise populaire alors que leur politique ne servait que les nantis par la force , l'esclavage et le meutre massif, les mouvement extrêmes  droite  ont toujours accollé dans leur sigle "socialiste". En fait, au delà de tous les termes possibles pour la qualifier, l'idéologie de l'extrême droite se fonde sur une inégalité des êtres humains , une valorisation, à l'intérieur d'une nation, des plus "forts" et un mépris voire une  haine légitimée des groupes fragiles comme par exemple, les personnes handicapées .

"Quand le fascisme avance, l'Humanité recule" ( chanson 2013  du Groupe Regg-lyss C'est pas la peine d'avoir des LEPEN de Régliss http://www.deezer.com/artist/450808  )

Lire tout: Définition de fascisme - Concept et Sens http://lesdefinitions.fr/fascisme#ixzz2jO7Oai8R

mitterand et petain..... hmmmm....... le pere de jospin et vichy.... hmmmm..... l'affaire du sang contaminé.... greenpeace ..... ecoutes de l'élysé..... julien dray..... harlem desir le repris de justice.... herault idem..... sgolene idem;...... cahuzac..... guerrini........ tapie le ministre de gôche..... et tous ces maires pc condamnés..... et mao.... staline..... corrée du nord..... castro.... vietnam... pffffff.... je crois que le vieux le pen , pupille de la nation.... ancien militaire français est bien plus respectable que beaucoup de vos idoles.... Clément qui??? ah oui le petit hargneux d'extreme gauche qui s'est battu dans une vente privée avec des neo nazis de merde.... paix ai son âme .... bref .... ça marche pas tes arguments petite merde.... je suis ni un encarté fn.... ni un neo nazi.... ni un crane rasé.... juste un français .... une maman juive... un papa athé.... je suis chef d'entreprise.... minarchiste.... lassé de travailler comme un chien pour tous ces assistés.... peu importe leurs origines.... et comme beaucoup ds mon cas... plus rien à foutre de la pensée unique.... la bien pensance on l'emmerde.... et nous voterons probablement FN ou nous nous abstiendrons car il est désormais impensable d'être comme toi un idiot utile de ces partis politiques totalement discrédités.....

Et les actes anti blancs entre blancs....C'est pas compté....Quelle misère intellectuelle.........pour une haine pure.....

"Quand le fascisme avance, l'Humanité recule" ( dans chanson 2013  du Groupe Regg-lyss "C'est pas la peine c'est pas la peine d'avoir des LEPEN de Régliss" http://www.deezer.com/artist/450808  )

et quoi.... faut il une photo de la francisque reçue par mitterand de pétain.... ou d'une photo de mitterand avec un prefet collabo... ou de jospin avec le président syrien... ou lang avec gbagbo le sanguinaire..... ou marchais avec castro, caoucescu, brejnev...... ça rime plus à rien tout ça.... ccherchez d'autre arguments.... regarder la vérité en face... les sondages.... les français et les europpeens en général sont en train de s'affranchir du complexe de la shoa.... y en a marre.... demain est un autre jours..... nous sommes nombreux à être décomplexés... car rien à voir ni de pres ni de loin avec communisme ou national socialisme.... juste patriote.... fier d'être français.... non-europeeiste.... donc pas du tout culpabilisé par vos arguments poisseux sur le nazisme... car pas de liens nos problematiques quotidiennes...

moi perso j'ai aucun probleme avec le mariage pour tous... et je ne vois pas le rapport..??

de mon point de vue........ ' pour que le mal triomphe (si souvent incarné par le communisme, le national socialisme et aujourd'hui l'islamisme) il suffit que les hommes de bien ne fassent rien'

ce fut la brilliante idée des marxistes et des socialistes de 'faire croire' que le diable était ailleurs.... pour faire oublier que hitler était un socialiste pur jus.... que staline et mao furent les plus grands génocidaires de l'histoire contemporaine... mais je vous le répète.... c'est moisi tout ça comme argumentaire... car vous allez me culpabilisé comment? je suis français... ma mère est juive.... mon grand père est mort en combattant les nazis.... mon autre grand père était un fonctionnaire socialiste franc-maçon .... j'ai grandi en afrique ..... donc quoi????? me sortir du hitler à tout bou de champ ne m'en fait pas vibrer une.... j'ai ma liberté de pensée... de conscience.... et je suis un vrai démocrate .....

Ah, dès que la pression intellectuelle opére, le facho se liquèfie dans une logorée de mots incompréhensibles....Un tourni de mots non organisé au bout de son irrationalité : "marre de travailler pour des assistés"? Mais de qui parlez vous? Des multimilliardaires à qui les gouvernements donnent nos impôts et qui vous font la peau en s'exilant fiscalement  et en détruisnant la production en France donc la votre car la pauvreté qui croit touche immédiatemnt les petites entreprises : la seule chose que vous devriez reconnaitre si vous avez de l'honnéteté intellectuelle  c'est que ce ne sont pas les pauvres et les immigrès qui détruisent l'emploi français mais bien les multinationales qui délocalisent pour se faire un max de benef en exploitant "des immigrès" en direct....Ce sont finalement les entreprises qui "immigrent" pour casser les entreprises de France?..................

Et puis pauvre LEPEN ,  comme mon grand père pupille de la nation.....Mais multimilliardaire..........La grande différence avec mon grand père, colonnel dans l'armée française, c'est que LEPEN reste un partisan  de ceux, comme Pétain, qui ont accepté le pillage de notre pays par des étrangers qui ont tué des soldats français en occupant notre pays  ...La seule différence c'est que mon grand père n'a jamais plié devant Pétain et devant milices à la solde des nazis.....Le Fhaine est incapable de gouverner notre pays car il nous vendrait au premier qui l'envahirait car il légitime la politique de Pétain............Lepen , lui , glorife les nazis envahisseurs de notre pays, ainsi que sa fille...............

La Société d'études et de relations publiques, également connue sous son acronyme Serp, était une société d’éditions phonographiques fondée en mars 1963 par Jean-Marie Le Pen, aidé de ses amis Philippe Marçais, Léon Gaultier et Pierre Durand: La société est d’ailleurs condamnée, en 1968, pour « apologie de crime de guerre et complicité », après la diffusion de ce disque de chants du IIIe Reich à cause de la pochette qui contenait un message valorisant la montée en puissance du parti d’Hitler en Allemagne

"Quand le fascisme avance, l'Humanité recule" ( chanson 2013  du Groupe Regg-lyss C'est pas la peine d'avoir des LEPEN de Régliss http://www.deezer.com/artist/450808  )

c'est les fachos rouges qui réinvente l'histoire pour éffacé leurs crimes.... euh cher vous, c'est le front populaire qui nous a amené les nazis.... le blum qui a ignoré les avertissements et après comme un lâche à filer la patate chaude à petain .... vous devriez relire l'histoire et surtout vous interesser au vote de ceux qui ont voté pour les pleins pouvoirs à pétain.....  pratiquement que des socialo-communistes.... http://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_des_pleins_pouvoirs_%C3%A0_Philippe_P%C3%A9tain_le_10_juillet_1940 ...... donc encore une fois changez de disque.... ça fonctionne plus votre propagande bolchevique...

"Quand le fascisme avance, l'Humanité recule" ( chanson 2013  du Groupe Regg-lyss C'est pas la peine d’avoir de la peine, c’est pas la peine d'avoir des LEPEN http://www.deezer.com/artist/450808  )

Je ne suis pas sur du tout que ta vie soit meilleure avec un FHAINE au pouvoir !! Loin de là

En tant que chef d'entreprise qui en chie tes vrais ennemis devraient plutôt être la finance nationale et internationale, la bourse et ses actionnaires qui eux sont de vrais nuisibles à la société qui eux empochent induement des sommes indécentes sans rien foutre et qui plombent l'economie.

Quand au vieux lepen il n'a rien absolument rien de respectable pas plus que le reste de sa famille. Il suffit de lire un peu sur le sujet de préférence avec le nez bouché.

Donc, le FN de Marine est en train de décoller de son produit l’étiquette « extrême-droite », terme par ailleurs purement médiatique et sans consistance politologique. Évidemment, le système réagit : le Parlement européen – éponge à lobbies, champion mondial de la corruption passive –   a levé l’immunité parlementaire de Marine Le Pen pour qu’un procès lui soit fait en France (affaire des prières de rues musulmanes assimilées à une ”occupation” comparable à 1940-1944) et qu’elle soit condamnée à l’inéligibilité pour la présidentielle de 2017. Sans parler du déni complet de la liberté d’expression, du détournement des lois ”antiracistes”, cette manœuvre prouve à l’évidence que le système politique au pouvoir en France, mais aussi en Europe, a très peur d’une marée électorale frontiste. Le peuple de souche est dangereux, se dit-on, il obvie aux projets de notre oligarchie (1)

Cette remontée du FN ne s’explique pas seulement par la stratégie de sa présidente, seule femme en Europe à diriger un grand parti ; mais aussi parce que la situation objective des classes populaires françaises de souche se dégrade et qu’elles ne croient plus aux partis officiels de droite ou de gauche. Le nouveau FN pioche dans les deux camps. Il inaugure donc une position ”trans-courants”, absolument insupportable pour le système, attaché à son clivage institutionnel. 

La position de l’UMP, « droite républicaine », donc fréquentable mais illisible dans son idéologie et terriblement divisée fait écho aux pets de nonne du PS au pouvoir qui ne parvient plus à barrer le navire. En  face, la « bête », comme dit M. Valls (2), fait pousser les horribles têtes de la pieuvre : le FN en pleine montée en puissance. La présidente Marine a raison de proclamer « on ne parle que de nous ! » Ou plutôt elle est imprudente.  Car il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué et ne pas crier victoire avant de l’obtenir. 

Mais il est vrai que l’UMPS est déstabilisé par le décollage d’un aéronef imprévu nommé Front National. Ce dernier est passé d’un statut de force marginale et diabolisée à celui d’une entité populaire représentative et non-représentée, ce qui est gênant dans le cadre d’une démocratie ”exemplaire” qui donne des leçons à la Russie.

LES meNSONgeS de JUPSY:

voilà la preuve de votre propagande honteuse "Et puis pauvre LEPEN ,  comme mon grand père pupille de la nation.....Mais multimilliardaire..........La grande différence avec mon grand père, colonnel dans l'armée française, c'est que LEPEN reste un partisan  de ceux, comme Pétain, qui ont accepté le pillage de notre pays par des étrangers qui ont tué des soldats français en occupant notre pays  ...La seule différence c'est que mon grand père n'a jamais plié devant Pétain et devant milices à la solde des nazis.....Le Fhaine est incapable de gouverner notre pays car il nous vendrait au premier qui l'envahirait car il légitime la politique de Pétain............Lepen , lui , glorife les nazis envahisseurs de notre pays, ainsi que sa fille..............."

 

La réalité:

Jean Louis Marie Le Pen, dit Jean-Marie, est le fils de Jean Le Pen (1901-1942), patron pêcheur, président de l'association des anciens combattants et conseiller municipal de La Trinité-sur-Mer, et d'Anne-Marie Hervé (1904-1965), couturière et fille de paysans originaires de Locmariaquer. Ses parents le surnomment « Jeanjean ». Sa famille est essentiellement originaire du département du Morbihan ; un de ses aïeux y fut le chef chouan d'une paroisse, un autre conventionnel. Jean-Marie Le Pen devient pupille de la nation par jugement du tribunal civil de Lorient du 23 décembre 1942, son père ayant trouvé la mort à bord du chalutier dont il était le patron, quand le bateau de pêche a sauté sur une mine remontée dans son chalut en août 1942 (son nom figure d'ailleurs sur le monument aux morts de La Trinité-sur-Mer).

En novembre 1944, à 16 ans, il demande au colonel Henri de La Vaissière (alias Valin) à s'engager dans les FFI (Forces françaises de l'intérieur), qui préfère refuser : « Désormais, ordre est donné de s'assurer que nos volontaires ont bien dix-huit ans révolus. Tu es pupille de la nation : songe à ta mère1 ! »

Il est élève au collège jésuite Saint-François-Xavier[réf. nécessaire] à Vannes, puis au lycée Dupuy-de-Lôme de Lorient2. Après son baccalauréat, obtenu à Saint-Germain-en-Laye en 1947, il entre à la faculté de droit de Paris, où il vend à la criée le journal de l'Action française, Aspects de la France3. Il est licencié en droit en 1952 et diplômé d'études supérieures de sciences politiques. Il a été président des étudiants en droit de Paris de 1949 à 19514 puis, par la suite, président d'honneur de la « Corpo » en janvier 1952. Alors qu'il débute en politique, il fait changer son prénom de Jean en Jean-Marie, en fusionnant deux de ses prénoms. La raison de ce changement varie selon les sources, certains affirment qu'il l'aurait fait pour rendre hommage à son père. Le mémoire pour le diplôme d'études supérieures de sciences politiques, rédigé en 1971, présenté par Jean-Marie Le Pen et Jean-Loup Vincent, s'intitule Le Courant anarchiste en France depuis 1945.

Il est pendant un temps le plus jeune vice-président du Comité Pierre de Coubertin et exerce les métiers de marin-pêcheur, mineur de fond, métreur d'appartements, ambulant des PTT, etc.

En janvier 1953, il organise une colonne de secours d'étudiants volontaires pour porter assistance aux populations sinistrées lors d'inondations aux Pays-Bas. Il reçoit pour cette initiative l'appui de Vincent Auriol. Il est alors président de la Corpo droit et représente la Faculté de droit de Paris lors de différents congrès de la « Grande UNEF », où ses qualités d'orateur sont remarquées. En 1955, il est le délégué général de l'Union de défense de la jeunesse française, à son retour d'Indochine, où il a servi comme sous-lieutenant au premier Bataillon étranger de parachutistes (BEP).

 

_______________________________________________________

 

Comment voulez vous être encore crédible??????

Et pour votre info multimilliardaire veut dire riche à milliards...... Le pen doit en être bien loin.... ce n'est pas pinaut, arnault, bernard henri levy, pierre bergé...... anne sinclair et autre gauche bentley .....

 

le nez bouché.... hmmmm .... la fameuse expréssion des officines cocos..... pffff..... vous devriez sans doute vous ouvrir à d'autres lectures .... notamment sur l'histoire vraie des courants politiques qui ont votre faveur.... et de bien regarder l'autre côté du mirroir....

 

Pour le reste, bien entendu je suis contre ce capitalisme prédateur.... je suis pour un capitalisme à visage humain.... le monde des pme, des artisants....etc... celui qui crée de vrais richesses.....

Et oui LePen est sans conteste plus respectable qu'un guerrini le mafieu, un sarko le traitre, un dray le bling bling.... un cahuzac fraudeur menteur.... ou tous ces maires socialo-communistes condamnés pour corruption..... etc..... bref vous diaboliser un homme pour ses idées et ses convictions.... je l'accepte... mais faites un peu le point sur votre histoire et celle de votre famille politique....

 

De toute façon .... je ne suis pas un FN ...... donc je suis encore plus à l'aise sur le sujet.... aucuns soucis....

le plus grand facisme fut socialo-communisme donc oui ""Quand le fascisme avance, l'Humanité recule".... nous avons eu l'éffroi de le constater avec les centaines de millions de morts sous staline et mao et aux dizaines de millions de mort sous le national socialisme ....... et c'est pourquoi nous devons être très inquiet sur la montée de l'intégrisme islamiste car ce facisme là sera certainement bien pire.....

 Patriote,  vous plaisantez!! Vous êtes un facho qui soutenez un parti qui veut vendre la France à toute puissance étrangère comme l'a fait Pétain avec les nazis allemands!

Les vrais patriotes ce sont ceux qui ont résisté à l'invasion ! Ce sont les gaullistes, les socialistes et les communistes en grand nombre. Tous les fachos de l'époque ont collaboré pour la ruine de notre pays, on dénoncé les résistants , ont tué les têtes de réseau comme J Moulin qui luttaient contre l'envahisseur , ont fait de la France une zone de non-droit . Non, vous n'êtes pas patriote Mr DEEPRAYS , vous ne l'êtes pas car si l'histoire se répête vous serez du côté de l'envahisseur, comme le sont les LEPHAINE qui s'allient avec tous les nazis d'Europe. "Mr DEEPRAYS ment, DEEPRAYS ment....Mr DEEPRAYS est du côté des allemands" dira un jour la radio des résistants

"Quand le fascisme avance, l'Humanité recule" ( chanson 2013  du Groupe Regg-lyss C'est pas la peine d’avoir de la peine, c’est pas la peine d'avoir des LEPEN http://www.deezer.com/artist/450808  )

que dire de Lionel Jospin et son papounet alors?????

 

 Né dans une famille protestante1,2 et militante de gauche, Lionel Jospin est issu du second mariage de Robert Jospin, enseignant pacifiste membre du parti socialiste SFIO, « munichois » et proche de Marcel Déat, il a été exclu de la SFIO en 1945 en raison de son attitude sous l'occupation, et de Mireille Dandieu, sage-femme.

et "proche de Marcel Déat,"

 

Marcel Déat, né à Guérigny (Nièvre) le 7 mars 1894 et mort à San Vito, près de Turin, le 5 janvier 1955, est un homme politique français, socialiste, puis néo-socialiste, et collaborationniste.

Normalien, journaliste et intellectuel, il est député SFIO de 1926 à 1928 et de 1932 à 1936. En 1933, il est exclu du parti pour ses doctrines de plus en plus autoritaristes, ses positions d'union nationale et de soutien au cabinet Daladier. Il participe à la création le 5 novembre 1933 du Parti socialiste de France et devient le chef de file des néo-socialistes, séduits de plus en plus par les modèles fascistes. Ministre de l'Air en 1936, dans le cabinet Sarraut, député « rassemblement anticommuniste » en 1939, il devient le fondateur en 1941 du Rassemblement national populaire, parti collaborationniste, qui se déclare socialiste et européen. Il termine sa carrière politique en 1944 comme ministre du Travail et de la Solidarité nationale dans le gouvernement de Vichy, et s'enfuit à Sigmaringen avec le dernier carré des ultra-collaborationnistes, puis en Italie.

 

______________________________________________________________________________

 

En effet je crois bien que Marine Le Pen a moins à rougir de son père que Jospin.....

Pour moi, il n'y a pas de "français de souche". Cette expression est un oxymore: le peuple français ne s'est justement pas constitué sur des valeurs d'exclusion mais sur des valeurs de rassemblement. Il n'y donc pas, à mon avis, "les français de souche" d'un coté et les "français pas de souche"de l'autre. A moins que vous nous expliquiez ce qu'est un "français pas de souche".

Quand François Mitterrand est arrivé au pouvoir, il a récompensé tout ceux qui avaient un moyen de chantage, car sachant qu'il avait été un collabo en servant l'Etat français à Vichy, ce qu'il fit très bien, puisque le maréchal Pétain lui remis personnellement la francisque, récompense qu'il avait demandée. Mitterrand récompensa durant son règne, tout ceux dont le témoignage pouvait lui nuire, parce que il avait été résistant ou moins impliqué que lui dans la collaboration. En résumé, des centaines de personnes, dont le silence fut acheté au moyen de postes de fonctionnaires ou d'entreprises dont l'Etat était actionnaire. Lisez donc ce tableau, en détectant les complices vendus du grand socialiste que fut François Mitterand, miniistre de l'intérieur de son cher camarade de la SFIO, Guy Mollet, et de toutes ses actions durant le début de la “Guerre d'Algérie”. Quand on a tellement de cadavres dans de nombreux placards, il faut payer, mais ce fut l'Etat qui le fit, donc les contribuables! Mitterrand savait vivre très bien aux frais de l'Etat, il n'est, pas de loin, le seul!

 

 

ABELLIO Raymond
(SOULÈS Georges,
dit )

Polytechnicien. Membre du Parti Socialiste et  franc-maçon. Directeur du service des grands travaux dans le gouvernement de Front Populaire. Chargé du secrétariat général du Mouvement Social Révolutionnaire, MSR, du cagoulard Eugène Deloncle. Siège en 1943 au Comité Directeur du Front Révolutionnaire National. Auteur d'un ouvrage raciste, La Fin du Nihilisme. Condamné à 10 ans de travaux forcés par contumace ; acquitté en 1952 pour faits de résistance.

Ecrivain gnostique et spiritualiste.
Mort en 1986.

 

ALBERTINI (Georges)

Secrétaire des Jeunesses Socialistes; membre de la SFIO et de la CGT. Membre de Institut Supérieur ouvrier, du Comité de Vigilance des Intellectuels antifascistes. Secrétaire général du RNP, parti collaborationniste de Déat. Créateur de l'Institut d'Histoire Sociale, directeur de la revue Est et Ouest. Il devient un des membres de l'entourage de Georges Pompidou. Il meurt en 1983.

 

AMBROGELLY
(Adolphe)

Membre des Jeunesses Communistes, de la CGTU. Premier adjoint au maire d'Arcueil. Membre du Comité Central du Parti Ouvrier et Paysan Français, POPF Exécuté en septembre 1944

AUCLAIR
(Emile)

Membre du Comité Central du Parti Communiste, puis maire socialiste de Brétigny En 1940, prend position pour la Collaboration et les accords de Montoire Arrêté par les FFI en 1944 et libéré par les Américains.

 

BARBÉ
(Henri)

Membre du bureau politique du Parti Communiste en 1927. Puis secrétaire général du PPF de 1936 jusqu'en 1939. Dirigeant du RNP. Secrétaire général du Front Révolutionnaire National, FRN. Condamné aux travaux forcés, libéré en 1949. Se convertit au catholicisme.
Meurt en 1966.

BARTHÉLÉMY
(Georges)

Député SFIO de Puteaux. Pendant le Front Populaire, réformateur de l'administration des sports. Son objectif est d' "enrayer la dégénérescence physique et morale de la race". Membre du Conseil National de Vichy jusqu'en 1941 Assassiné en juillet 1944

 

 

BARTHÉLÉMY
(Victor)

Dirigeant du Secours Rouge International (région méditerranéenne) Secrétaire général du PPF de 1941 à 1944 Membre du bureau politique du Front national de 1973 à 1978. Publie en 1978 ses mémoires : Du communisme au fascisme : l'histoire d'un engagement politique, Albin Michel, 1978).

 

BEL
(Maurice)

Républicain. Inspecteur de police
Bel fait partie pendant la guerre de la 2ème section des Renseignements Généraux, puis de la brigade spéciale des RG. Considéré comme criminel de guerre, il s'enfuit à la Libération. Bel s'engage, le 20 septembre 1944, dans les Chasseurs à pied. Il participe aux campagnes d'Alsace et d'Allemagne, mais une mine lui arrache la jambe gauche en février 1945. Il sera décoré de la croix de guerre avec palme.

 

BELIN
(René)

Secrétaire général adjoint de la CGT (N°2 du syndicat, après Léon Jouhaux).  Ministre du Travail du maréchal Pétain. Un des signataires de la loi sur le statut des Juifs du 3 octobre 1940. Après la guerre, il fonde le "Front syndicaliste" puis "La Revue syndicaliste", proche de FO. Il est élu maire d'une commune de Seine-et-Marne de 1958 à 1965. Il meurt  en 1977.

 

 

BERGERY
(Gaston)

Député radical. Chef de cabinet d'Edouard Herriot en 1924-25. En 1933, fonde la Front commun contre le fascisme.  Vice-président du groupe radical-socialiste à la Chambre. Membre du Conseil National, puis ambassadeur du gouvernement de Vichy à Moscou, puis à Ankara. Acquitté en 1949.
Meurt en 1974

 

BERNIER
(Jean)

Membre du Parti Communiste et de l'Association Républicaine des  Anciens Combattants. Collabore au journal Le Libertaire. Proche des surréalistes. Fondateur, au sein de la CGT, du cercle syndicaliste Lutte des classes. Se rallie au maréchal Pétain. Est nommé en 1942 secrétaire de l'Organisation des Prisonniers de Guerre de la zone occupée. Collabore à des revues nationalistes françaises.
Meurt en 1975.

BIDEGARAY
(Marcel)

Cheminot révolutionnaire, licencié lors de la grève de 1920. Secrétaire Général de la Fédération Nationale des Travailleurs des Chemins de Fer (CGT). Membre de la SFIO.Trésorier du COSI (Comité Ouvrier de Secours Immédiat), ouvertement collaborationnisteMort mystérieuse au camp d'internement de Bidache (64) le 20 décembre 1944

BILLOUX
(François)

Secrétaire général des Jeunesses Communistes de 1928 à 1930. Entre au Comité central du PC en 1926. Député communiste de MarseilleAu moment du pacte germano-soviéti- que, il écrit au Maréchal Pétain pour se porter comme témoin à charge contre Blum et Daladier au procès de Riom.Quatre fois ministre entre 1945 et 1947. Vice président du groupe communiste à l'assemblée nationale. Membre du bureau politique du PC.

BLUM
(Léon)

Dans son ouvrage le choix de la défaite, (Ed. Armand Colin, 2006, p354-375) l'historienne citoyenne de gauche Annie Lacroix-Riz (ex-ENS, agrégée d'histoire, professeur à l'Université Paris 7) démolit "le mythe des déchirements  pro-républicains de Blum" à propos de la guerre d'Espagne. Elle analyse son attitude "entre aveuglement affecté, duplicité et complaisance". A partir de documents allemands, elle montre que Blum voulait : 1- empêcher les Brigades Internationales de franchir les Pyrénées; 2- obtenir un "accord amical avec l'Italie comme avec l'Allemagne" ; 3- étouffer l'émotion populaire née après le bombardement de Guernica. Lors du procès de Riom, Blum sera accusé d'être un des responsables de la défaite de 1940. Les militaires et le Maréchal Pétain cherchaient à dégager leur responsabilité, et à en charger Blum et Daladier. Les communistes  étaient en accord avec Pétain, et lui proposèrent de témoigner à charge (Voir Billoux).
En 1943, Blum est déporté à Buchenwald, puis à Dachau.  Avant son décès en 195O, il dénonça le risque du RPF (parti gaulliste) pour la démocratie.

Aujourd'hui, tous les anti-communautaristes (de droite comme de gauche) se réclament du gaullisme historique et de la Constitution de 1958. Blum est bel et bien mort.

BONNAFOUS
(Max)

Militant au Parti Socialiste-SFIO, puis à l'Union Socialiste Républicaine. 1942 : Secrétaire d'Etat à l'Agriculture et au Ravitaillement (gouvernement Laval). Obtient un non-lieu.
Mort en 1975.

 

BONTE
(Florimond)

Membre du Comité Central du parti communiste. Député de Paris. Président du groupe des députés "ouvrier et paysan français". Rédacteur en chef de l'Humanité. Directeur de France Nouvelle.Il écrit à Edouard Herriot, Président de la Chambre des députés, pour le presser de signer l'armistice avec l'Allemagne..F. Bonte publie en 1949 un livre de souvenirs, Le chemin de l'honneur.

BOURNETON
(Charles)

Cheminot. Permanent du parti Communiste et de la CGTU.Organisateur en zone sud du Parti Ouvrier et Paysan FrançaisExécuté sommairement en septembre 1944

BOUSQUET
(René)

Haut fonctionnaire. Réorganise le Fichier central de la police française à partir de 1937, sous les ordres de Marx Dormoy. Secrétaire général de la Police française de 1941 à 1943. Organisateur de rafles en collaboration avec les nazis. Administrateur de La Dépêche du Midi Toulouse (tendance radicale).
Ami de François Mitterand.
Assassiné en 1993 [par un fou???]

BROUT
(Marcel)

Député communiste de Paris. Démissionnaire lors de la signature du pacte germano-soviétique.Membre du Bloc Ouvrier et paysan. Fondateur en 1944 du Rassemblement pour la Révolution NationaleCondamné en 1948 à 5 ans de dégradation nationale.

BUREAU
(Jules)

Secrétaire de la Fédération des Instituteurs de la Seine. Un des dirigeants de la Ligue de la Pensée Française.

 

BUFFET
(Jean-Félix)

Policier républicain, membre des "Brigades du Tigre" créées par Clémenceau.Pendant la guerre, il réorganise la police judiciaire pour l'adapter à ses nouvelles tâches.Condamné à mort et fusillé en 1944.

CAPRON
(Marcel)

Député communiste et maire d'Alfortville.Un des fondateurs du Parti Ouvrier et Paysan Français, collaborationniste de gauche.Emprisonné pendant 2 ans, puis condamné en 1948 à la dégradation nationale à vie avec confiscation de ses biens. Amnistié en 1953. Mort en 1982.

CAPY  Marcelle
(Marcelle MARQUES, dite)

Militante pacifiste et socialiste suite à une rencontre avec Jean Jaurès. Romancière. Collaboratrice de la presse de gauche Ecrit à partir de 1944 dans Germinal (gauche collaborationniste) Continue son activité de romancière.
Meurt en 1962.

CELOR
(Pierre)

Membre du bureau politique du Parti Communiste et délégué auprès du Komintern. Adhère en 1941 au RNP, puis devient membre du bureau politique du PPF. Devient catholique traditionnaliste.
Meurt en 1957.

CHALLAYE
(Félicien)

Ancien de l'Ecole Normale Supérieure. Compagnon de Brazza au Congo. Membre éminent de la Ligue des Droits de l'Homme. Ennemi de la colonisation, contre la majorité de la Ligue. Collabore à Aujourd'hui, Germinal, l'Atelier. Dénoncé publiquement comme "Collaborateur" par le Conseil National des Ecrivains (CNE)en 1944-1945. Mort en 1967.

CHARLES-ALBERT
(Charles DAUDET, dit)

Ecrivain anarchiste, ami de Francisco Ferrer. Puis adhère au parti socialiste SFIO. Rédacteur à l'hebdomadaire La Gerbe. Arrêté, puis remis en liberté.
Mort en 1957.

CHARPENTIER (Armand)

Dreyfusard de combat, et historien de l'affaire Dreyfus. Vice-président du Parti Radical, puis membre du Parti Socialiste SFIO.Collaborateur de Germinal et de l'Atelier-

CHASSEIGNE (François)

Dirigeant des Jeunesses Communistes, membre du Comité Central du parti Communiste, puis député socialiste d'Issoudun (Indre). Franc-maçonà la loge de Chateauroux "La Gauloise".Secrétaire général du Comité de Rassemblement pour la Révolution Nationale en 1941. Secrétaire général de l'information du gouvernement de Vichy en 1941. Directeur de la propagande ouvrière en 1943. Commissaire général du Travail, puis secrétaire d'Etat au Ravitaillement en 1944.Mort en 1977

CHATEAU
(René)

Député de la gauche indépendante. Membre de la Ligue des Droits de l'Homme. Membre du Comité de Vigilance des Intellectuels Antifascistes. Membre du Grand Orient de France à partir de 1935. Créateur de la LPF (Ligue de la Pensée Française). Membre fondateur du RNP, Directeur politique du journal La France Socialiste. Ecrit L'age de Caïn, en 1948, sur la libération de Paris.

CHEVENARD (née  VIOLET, Jeanne)

Déléguée à la propagande de la CGT. Secrétaire adjointe de la CGT. Féministe.Adepte de la collaboration franco-allemande. Membre du bureau du journal Au Travail !Exécutée sommairement le 29 juin 1944

CHICHERY
(Albert)

Député radical de l'IndreMinistre du Commerce et de l'Industrie en 1940. Membre du Conseil national. Ami de Pierre LavalExécuté sommairement le 15 août 1944

CLAMAMUS (Jean-Marie)

Sénateur-maire communiste de BobignyMembre du Parti Ouvrier et Paysan, POPDéclaré inéligible après la guerre

CLÉMENT
(Albert)

Membre du parti Communiste. Rédacteur en chef de La Vie Ouvrière de 1929 à 1939.Membre du PPF. Rédacteur en chef du journal Le Cri du peuple.Abattu le 2 juin 1942 par ses ex-camarades communistes.

COGNET
(Paul)

Dirigeant de la CGT de l'habillement. Membre de la milice socialiste d'autodéfense antifasciste. Adhère en 1936 au PCI (Parti Communiste Internationaliste), d'obédience trotskyste. Un des concepteurs de la Charte du Travail de René Belin-

COMPÈRE-MOREL
(Adéodat Constant COMPÈRE, dit)

Député socialiste du Gard. Compagnon de Jules Guesde et Jean Jaurès. Ecrivain et théoricien du socialisme français. Rallié dès 1940 au régime de Vichy. Avocat de la collaboration franco-allemande. Collaborateur du journal L'effort. Meurt en

COQUELIN
(Marcel)

Unitaire de la CGTU. Secrétaire adjoint du Syndicat de la confection.Nommé par Vichy conseiller municipal de Paris en 1941.-

CORDIER
(Henri)

Syndicaliste. Dirigeant de la Fédération du bâtiment CGT. Membre de la SFIO.Gère l'immeuble confédéral CGT de la rue d'Amsterdam à Paris, de 1940 à 1944. Un des concepteurs de la Charte du Travail de René Belin.-

COURRIÈRE
(Émile)

Secrétaire de la Fédération postale de la CGTChef du secrétariat particulier de René Belin, Ministre du Travail.-

CREYSSEL (Paul)

Député radical-socialisteDirecteur, puis secrétaire général du service de propagande de Vichy de 1942 à 1944.Non-lieu après la guerre

DARRIGOL
(Robert)

Syndicaliste CFTCCollabore à la rédaction de la Charte du Travail de René Belin.-

DAUPHIN-MEUNIER (Achille)

Economiste. Appartient au bureau d'études de la CGT en 1938-1939Collaborateur du quotidien Aujourd'hui.Crée la faculté Libre de Droit et Sciences Economiques (FACO) à la fin des années 60.

DÉAT
(Marcel)

Ancien combattant héroïque de 14-18; Secrétaire du groupe parlementaire SFIO, député socialiste. Chef de file des néo-socialistes. Déat crée le RNP (rassemblement National Populaire), mouvement collaborationniste de gauche. Il devient ministre du Travail du maréchal Pétain en 1944. 
Réfugié en Italie après la guerre.

DÉGLISE
(Maurice)

Membre du Comité Central des Jeunesses Communistes Membre du RNP Mort en 1972.
Honoré comme trotskiste par le Lubitz TrotskyanaNet.

DELAISI
(Francis)

Militant pacifiste. Membre de la Ligue des Droits de l'Homme et du Comité de Vigilance des Intellectuels Antifascistes. Collabore à La Vie Ouvrière et La Guerre Sociale. Economiste de gauche. Cadre du RNP. Collabore à L'Oeuvre, à L'Atelier, à Germinal (journaux collaborationnistes) Dénoncé publiquement comme "Collaborateur" par le Conseil National des Ecrivains (CNE) en 1944-1945. Epuré. Décède en 1947.

DELMAS
(André)

Secrétaire général du SNI (Syndicat National des Instituteurs) jusqu'en 1940. Membre de la SFIO.Collabore au journal La France Socialiste.Arrêté pour collaboration en 1944.

DESNOTS
(Jean)

Ancien membre du comité central du Parti Communiste. Passe au trotskisme en 1935. Membre du RNP.
Rédacteur au journal L'atelier.-

DESPHELIPPON (Francis)

Membre du PC, puis du Parti Socialiste-SFIO. Responsable des Amicales socialistes. Membre du RNP.
Membre du comité directeur du Front Révolutionaire National.Condamné en 1945 à quinze ans d'indignité nationale.

DIMIER
(Eugène)

Militant syndicaliste.
Animateur des Auberges de Jeunesse.En 1944, dirigeant du mouvement collaborationniste de la Jeunesse de France et d'Outre-mer.-

DIRR
(Raymond)

Adjoint au maire communiste de PierrefitteMembre du PPFAbattu le 44 mai 1943

DOOGHE
(Charles)

Cadre du Syndicat des employés (CGT)Cadre du RNP-

DORIOT
(Jacques)

Secrétaire général des Jeunesses Communistes. Membre de l'exécutif du Komintern. Membre du Comité Central du parti Communiste. Député-maire de Saint Denis.Créateur du PPF en 1936, et chef suprême de ce parti collaborateur et pro-nazi pendant la guerre. Il revêt l'uniforme nazi sur le front de l'Est en 1941 et en 1943.Meurt le 22 février 1945. Sa voiture est mitraillée par des avions non identifiés.

DUBOIN
(Jacques)

Député républicain de gauche de Haute-Savoie. Sous-secrétaire d'Etat au Trésor de Joseph Caillaux. Anime le Mouvement Français pour l'Abondance. Collaborateur de La France au Travail Continue à plaider pour une économie distributive et un socialisme de l'abondance.
Meurt en 1976.

DUMOULIN
(Georges)

Mineur gréviste après la catastrophe de Courrières (1906).  SFIO.
Membre du Comité confédéral national de la CGT. Franc-maçon. Un des dirigeants du RNP, dirigeant de sa filale ouvrière, le Centre Syndicaliste de Propagande (CSP). Collabore au journal L'Atelier (sous le pseudonyme de Georges Dharnes) Collabore à Itinéraires, revue catholique de Jean Madiran.

DUTILLEUL
(Pierre)

 Secrétaire de la Fédération Communiste du Nord. Dirigeant du Secours Ouvrier International. Membre du bureau politique du PPF. Préside la commission centrale de contrôle politique du PPF. Arrêté après la guerre.
Meurt en 1974.

EMERY
(Paul, dit Léon)

Dirigeant du SNI du Rhône, de la section départementale des Droits de l'Homme, du Comité de Vigilance des Intellectuels Antifascistes.Conférencier à l'Ecole des cadres de la Légion Française des Combattants. Collaborateur du journal Germinal.Arrêté et libéré en 1944. Collabore au journal Le Contrat Social de Boris Souvarine.

FAURE
(Paul)

Député socialiste Refuse de témoigner en faveur de Léon Blum au procès de Riom. Siège au Conseil National de Vichy. Antirésistant. Exclus de la SFIO en 1944. Fonde la Parti Socialiste Démocratique.
Meurt en 1960.

FÉGY
(Camille)

Signataire du manifeste du surréalisme en 1925. Secrétaire de rédaction de l'Humanité.Membre du PPF. Rédacteur en chef du journal La Gerbe.-

FERNANDEZ
(Ramon)

Ecrivain d'extrême gauche, fils de l'ambassadeur d'Argentine à Paris. Un des créateurs, entre les deux guerre, de l'hebdomadaire de gauche Marianne.Membre du bureau politique du PPF. Animateur des Cercles Populaires Français. Collaborateur de La Gerbe.-

FOIRIER
(Roger, dit FOLK)

Militant trotskisteDessinateur des affiches de propagande des Jeunesses Nationales Populaires.Militant trotskiste

FONTENOY
(Jean)

Militant communiste. Puis crée avec Eugène Deloncle le Mouvement Social Révolutionnaire.Collaborateur et aventurier notoire. Un des fondateurs du RNP. Directeur de l'hebdomadaire Révolution Nationale. Membre de la LVF sur le front de l'est.Meurt en défendant Berlin (du côté allemand) en avril 1945.

FROIDEVAL (Raymond)

Membre de la CGT. Secrétaire du syndicat des serruriers de la Seine. Spécialiste de l'enseignement professionnel. Membre du cabinet de René Belin, ministre du Travail, en 1944-1942 Fondateur du journal Le Front Syndicaliste.

FROSSART (Ludovic-Oscar)

Fondateur du parti Communiste Français en 1920, puis député socialiste. Plusieurs fois ministre entre 1935 et 1940, dans les gouvernements de gauche. Fonde la revue vichyste Le mot d'ordre. Mais étant juif, il ne peut la diriger. Membre du Conseil National de Vichy. Acquitté à la fin de la guerre.
meurt en 1946.

GAILLEDRAT (André)
(dit MORGAT)

Membre du Comité Central du Parti Communiste Internationaliste (PCI).
Rédacteur de la revue La Vérité. Membre du RNP. Meurt en 1966.
Honoré comme trotskyste par le Lubitz TrotskyanaNet.

GELLÉE
(Thérèse)

Dirigeante de la Fédération Nationale des Directeurs d'Ecoles.Membre de la LPF-

GÉRIN
(René)

Militant pacifiste.Collabore à l'Oeuvre, journal de Marcel DéatCondamné à huit ans de travaux forcés après la guerre.

GINOLLIN
(Denise)

Dirigeante des Jeunesses Communistes. Négocie avec les services allemands et plus précisément le lieutenant Weber de la Propaganda Staffel la reparution du journal L'Humanité. Députée communiste, féroce envers les collaborateurs.

GIRE
(Marcel)

Responsable du Secours Rouge International. Candidat communiste à Gannat pour les législatives de 1936.Inspecteur régional du PPFExécuté sommairement à la Libération.

GITTON Marcel (GIROUX, dit )

Secrétaire confédéral de la CGT.
Secrétaire du parti Communiste, député communiste de la Seine. Fondateur du Bloc Ouvrier et Paysan. puis en 1941, collabore au Cri du Peuple, organe du PPF Exécuté pendant la guerre par ses ex-camarades communistes.

GOUNIN
(René)

Enseignant. Député, puis sénateur socialiste de Charente. Néo-socialiste.Directeur, avec L.O. Frossard, du quotidien Le mot d'ordre.Meurt en 1983.

GRISONI
(André)

Député-maire radical de Courbevoie. Franc-maçon, membre de la loge parisienne "Emile Zola".Maire de Courbevoie jusqu'en juillet 1944. Président de l'Union des maires de la Seine. Membre du RNP.Meurt en 1975.

GUIONNET
(Jean, dit Jacques)

Instituteur socialisteChef de la propagande du RNP-

GUIRAUD
(Gaston)

Secrétaire de l'Union des Syndicats de la région parisienne.Rédacteur à L'Atelier et à la France au Travail. Dirigeant du COSI (Comité Ouvrier de Secours Immédiat).-

GUILBAUD (Georges)

Militant communiste, ancien des Brigades InternationalesPlénipotentiaire du gouvernement de Vichy. Ambassadeur de France auprès de la République de Salò.

HAMARD
(Fernand)

Dirigeant des Jeunesses communistes. Rédacteur à L'Humanité. Secrétaire de la Fédération CGT des Techniciens.Membre du Front Social du Travail. Rédacteur à L'Atelier et à La France Socialiste.-

HAMP Pierre
(BOURILLON Henri, dit)

Inspecteur du travail. Collaborateur de la presse socialiste et pacifiste. Auteur de La Peine des Hommes.Un des dirigeants de la Ligue de la Pensée Française. Collaborateur de La France Socialiste, de L'Effort, de Le Rouge et le Bleu.Mort en 1962.

HUEBER
(Charles)

Député communiste du Bas-RhinSe rallie au national socialisme. Nommé par les autorités allemandes en 1942 membre du Conseil municipal consultatif de Strasbourg. Mort en 1942.-

JACOB
(Henri)

Membre du Comité central du PC. Délégué au Comité Exécutif de l'Internationale Communiste. Membre en 1944 du RNP, puis en 1943 du PPF. Rédacteur au Cri du peuple. Condamné aux travaux forcés à perpétuité

JAMET
(Claude)

Universitaire. Secrétaire de la Fédération socialiste de la Vienne. Membre du Comité de Vigilance des Intellectuels Antifascistes.Directeur du journal La France socialiste. Collaborateur de Germinal.Père de Domnique Jamet, journaliste, et  Alain Jamet, membre du bureau politique du Front National.

JEANSON
(Henri)

Journaliste pacifiste. Membre de la Solidarité Internationale Antifasciste. Signataire de l'appel "Paix immédiate" de Louis Lecoin. Collaborateur de Paris Soir. Fondateur, avec Roger Capgras, du quotidien Aujourd'hui. Rédacteur au Canard Enchaîné et au Crapouillot. Scénariste de cinéma.

OSPIN
(Robert)

Militant pacifiste, membre de la SFIO. Le père de Lionel, qui a caché son passé trotskiste. Rédacteur à Germinal.
Conseiller municipal de Meudon en 1944, nommé par le gouvernement Laval. Epuré et exclus de la SFIO en 1944, qu'il réintègrera quelques années plus tard.
Père de Lionel Jospin.

LAFAYE
(Gabriel)

Député socialiste de la Gironde depuis 1928. Sous-secrétaire d'Etat au Travail en 1938. Membre de la commission permanente du RNP. Théoricien du parti unique.
Fondateur du journal L'atelier et collaborateur à La France socialiste. Condamné en 1948 à l'indignité nationale à vie.
Meurt en 1959.

LA FOUCHARDIÈRE
(Georges De)

Rédacteur au Canard Enchaîné. Anticlérical et anarchiste.Rédacteur à L'Oeuvre de Marcel Déat. Ecrit aussi dans Paris Soir et la Semaine.Mort en 1946.

LAGARDELLE (Hubert)

Penseur socialiste et théoricien du syndicalisme révolutionnaire et de la grève générale. Il fonde la revue Le Mouvement Socialiste en 1899. Adversaire de gauche de Jean Jaurès.
Admirateur de Mussolini. Ministre du travail de Pétain. Puis il devient  rédacteur en chef du journal collaborateur de gauche La France Socialiste. Un des théoriciens de la Révolution nationale. Condamné à la prison à perpétuité en 1946.
Meurt  en 1958.

LAPORTE
(Maurice)

Fondateur et secrétaire général des Jeunesses Communistes.Collaborateur de la presse doriotiste.Meurt en 1987.

LAURA Lucien
(MASCHI Otto, dit )

Membre du PC autrichien, puis animateur d'un groupe planiste au sein de la SFIO.Collabore à L'Atelier et à La France Socialiste.Incarcéré à la fin de la guerre

LAVAL
(Pierre)

Avocat des organisations ouvrières et syndicales. Député socialiste. Ministre. Chef du gouvernement de Vichy.
Le grand artisan de la Collaboration. Condamné à mort et exécuté.

LEFEVRE
(Robert)

Secrétaire de l'Union Départementale CGT de la SeineEn 1944, président national des amis du journal Au Travail.Exclu du mouvement syndical.

LEFRANC, née LAMARE  (Emilie)

Militante syndicaliste et socialiste, épouse de Georges Lefranc.Appartient au cabinet ministériel de René Belin, puis à celui d'Hubert Lagardelle.Chassée de l'enseignement public

LEFRANC
(Georges)

Elève de l'Ecole Normale Supérieure, créateur du groupe des Etudiants Socialistes. Militant syndicaliste et socialiste. Directeur de l'Institut Supérieur Ouvrier en 1932. Historien du mouvement ouvrier.Collabore à L'Oeuvre et à Le Rouge et le Bleu.Incarcéré pendant six mois. Réintégré dans l'enseignement en 1951.

LEVILLAIN
(Maurice)

Conseiller municipal socialiste-SFIO de Paris ; Conseiller général de la Seine.Vice-président du RNP, membre de la Commission permanente.Condamné aux travaux forcés à perpétuité.

L'HÉVÉDER
(Louis)

Député socialiste du MorbihanSiège au Conseil National de Vichy. Collabore au journal L'EffortIncarcéré. Meurt en 1946.

LIME Maurice
(KIRSCH, dit)

Militant communiste Membre du PPF Condamné à 5 ans d'indignité nationale.

LOUIS
(Louis)

Secrétaire général du Syndicat de la BatellerieRédacteur de l'Atelier. Cadre du RNP-

LORÉAL
(Louis)

Militant anarchiste. Auteur du chant Le Drapeau Noir.Collabore à L'Atelier et à Germinal.Incarcéré

LORRIOT
(Gabriel)

Secrétaire général CGT des Ports et DocksComité de direction du journal L'Atelier.-

LUCCHINI
(Pierre DOMINIQUE)

héros de la guerre 14-18. Collabore au journal de gauche La République.Dirige à Vichy l'Office Français d'Information.Collabore au journal Rivarol.

LUCHAIRE
(Jean)

Un des dirigeants des Jeunesses Radicales. Fonde en 1940 Les Nouveaux Temps.  Président de la Corporation nationale de la Presse Française. Condamné à mort et fusillé le 22 février 1946.

MAHÉ (André)
(dit Alain SERGENT)

Militant communiste en 1936, puis anarchiste. Rédacteur au journal Le Libertaire. Fondateur de la Bourse du Travail de Nemours.Membre du PPF, puis du MSR. Co-signataire, avec Raymond Abellio, du livre raciste et national-socialiste La Fin du Nihilisme.-

MARION
(Paul)

Membre du Comité Central du Parti Communiste. En 1929, membre du bureau de propagande du Komintern. Adhère en 1936 au PPF.En 1942, siège dans le gouvernement de Vichy en tant que Ministre de l'Information et de la Propagande. Président du Comité des Amis de la Waffen SS française.Condamné à dix ans de réclusion criminelle.

MARQUES-RIVIERE
(Jean RIVIERE, dit)

Membre de la Grande Loge de France. De 1941 à 1944, rédacteur en chef des Documents Maçonniques. Actif au ministère de la Justice de Vichy contre ses anciens co-religionnaires.

MARQUET
(Adrien)

Député-maire socialiste de BordeauxPartisan actif et déclaré de la CollaborationCondamné à 10 ans d'indignité nationale.

MARCHANDEAU
(Paul)

Ministre radical, Franc-maçon membre de la loge de Reims "La Sincérité".Jusqu'en 1944, président de l'Association des Maires de France. PDG de L'Eclaireur de l'Est, journal collaborationiste dont plusieurs éditoriaux étaient franchement antisémites.L'Eclaireur de l'Est est interdit après la guerre, et les journalistes condamnés. Non-lieu pour Marchandeau. En 1953, celui-ci sera même en partie dédommagé.

MARSCHALL
(Marcel)

Membre du Parti CommunisteMembre du PPF. Maire de Saint Denis et Conseiller général de la Seine.Condamné à mort en janvier 1948, peine commuée en travaux forcés à perpétuité.

MASBATIN
(Armand)

Secrétaire de l'Union CGT des syndicats de la Haute-Vienne.Membre du Conseil National du gouvernement de Vichy. Collabore au journal Au Travail.Exclus à vie de toute organisation syndicale.

MÉRIEUX
(Oscar)

Premier adjoint au maire communiste de Stains.Membre du PPF. Collabore au journal Le Cri du Peuple.Arrêté en Italie et écroué à Fresnes.

MESNARD
(René)

Socialiste dès 1916 ; syndicaliste CGTMembre du RNP. Dirige le journal L'Atelier. Créateur du Centre Syndicaliste de Propagande, puis du Front Social du Travail. Président du COSI.Se réfugie en Allemagne. Est tué par un avion allié.

MILLION
(Francis)

Orateur CGT. Directeur du quotidien cégétiste Le Peuple jusqu'en 1936. Secrétaire général à la Main d'Oeuvre et aux Assurances sociales du Maréchal Pétain.

MONTAGNON
(Barthélémy)

Député socialiste de Paris, Franc-maçon. Auteur de Grandeur et servitude socialiste (1929).Membre de la Commission Permanente du RNP. Collaborateur de L'Oeuvre et des Nouveaux Temps.Ecrit en 1964 le livre Jean Jaurès, humaniste et révisionniste.

MONTIGNY
(Jean)

Collaborateur de Joseph Caillaux.
Député radical de la Sarthe.Membre du Conseil National du gouvernement de Vichy en 1944.-

MONZIE
(Anatole de)

Député socialiste, sénateur, plusieurs fois ministre.Admirateur de Mussolini, Partisan des accords de Munich, modèle de la tolérance à la française. Ecrit dans divers journaux collaborateurs de gauche comme Le Rouge et le Bleu.Se plaint, dans le livre La saison des Juges, publié en 1945, des rigueurs qui le frappent.

NÉDÉLEC
(Émile)

Vice-président de l'Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC).Un des dirigeants du PPF-

OUETTE
(Marcel)

Dirigeant des Jeunesses Communistes à Saint Denis.Membre du PPFSe réfugie en Allemagne.

PAPON
(Maurice)

Haut fonctionnaire républicain.Pendant la guerre, secrétaire général de la préfecture de Gironde et organisateur de convois de déportation.Haut fonctionnaire républicain, député et ministre.

PAQUEREAUX
(Marius)

Maire communiste d'Athis-MonsMembre du PPFExécuté sommairement en 1944 par ses ex-camarades communistes.

PEMJEAN
(Pierre Lucien)

Arrêté pour anarchisme en 1893.

Directeur littéraire, écrivain et journaliste antisémite dès sa sortie de prison et jusqu'à sa mort en 1945.-

PEYROUTON
(Marcel)

Franc-maçon, membre de la loge parisienne "Action". Ministre de l'Intérieur du gouvernement de Vichy. Un des signataires de la loi sur le statut des Juifs du 3 octobre 1940. Arrêté en 1944.
Meurt en 1983.

POISSON
(Roger)

Combattant dans les Brigades Internationales. Militant au Parti Socialiste Ouvrier et paysan, PSOP.Membre du RNP. Puis cadre la Milice.-

RENAITOUR Jean-Michel (Tournaire, dit )

Militant de gauche, député-maire d'Auxerre, membre de la loge maçonnique "Francisco Ferrer". Ecrivain. Ecrivain. Collabore aux Nouveaux Temps et à L'Oeuvre. Dirige la revue L'Essor. Ecrivain. Lauréat de l'Académie française.
Meurt en 1986.

RENAUD Henri (JACOB, dit )

Délégué de l'Internationale Communiste.Membre du PPF. Collabore au journal Le Cri du Peuple.-

RENON
(Fernand)

Vice-président de la Fédération des Oeuvres Laïques (FOL) de Seine-et-OiseMembre de la LPF.

RICHE (Paul)
(MAMY Jean, dit)

Vénérable de la loge "Ernest Renan" du Grand Orient de France.Partisan affiché de la Collaboration dès 1940. Rédacteur à L'Appel.Condamné à mort et fusillé.

RIVES
(Paul)

Philosophe. Député socialiste de l'Allier. Membre du Grand Orient de France. Membre du RNP de Marcel Déat.
Directeur du journal L'Effort. Collabore au journal Le Rouge et le Bleu. -

RIVET
(Jules)

Rédacteur en chef du Canard Enchaîné. Franc-maçon et anarchiste.Rédacteur en chef du Petit Parisien.Meurt en 1946

RIVOLLET
(Georges)

Franc-maçon. Député de gauche, Ministre des Anciens combattantsmembre de la direction du RNP-

ROCHE
(Emile)

Membre du Comité Exécutif du Parti Radical. Membre de la Grande Loge de France ("Les amitiés internationales")Collaborateur des Nouveaux Temps.Président du Conseil Economique et Social de 1954 à 1974.

ROTTÉE
(Lucien)

Policier républicain. Il joue un rôle majeur le 6 février 1934 dans la défense des institutions républicaines attaquées par les ligues, ce qui lui vaut une promotion rapide et la Légion d'honneur. Directeur des renseignements généraux pendant la guerre. Il mène une guerre implacable contre les résistants. Fusillé le 5 mai 1945

SABIANI
(Simon)

Député communiste, puis député socialiste de Marseille. Responsable du PPF à Marseille. Il est aussi secrétaire général de la LVF en zone sud. Réfugié en Espagne. meurt à Barcelone en 1953.

SABLEAU
(Maurice)

Secrétaire des Jeunesses RadicalesMembre du Comité de Rassemblement pour la Révolution Nationale-

SAINT-LOUP
(Marc AUGIER, dit )

Membre éminent du Centre Laïc des Auberges de jeunesse. Membre du Parti Socialiste, du Syndicat National des Instituteurs, et du cabinet Léo Lagrange dans le gouvernement du Front Populaire (1936)Membre de la LVF. Fondateur du journal Le Combattant Européen. Collabore à La Gerbe et à Devenir, organe des Waffen SS. En 1944, officier politique de la brigade de Waffen SS "Charlemagne".S'enfuit en Argentine. Revient en France en 1950. Ecrivain à succès.

SILLY
(Roland)

Secrétaire de la section CGT des techniciens. Membre du parti Socialiste SFIO.Un des dirigeants du RNP. Chef des Jeunesses Nationales Populaires-

SIMIAND
(André)

Secrétaire des Jeunesses Syndicalistes de France Membre du bureau du journal Au Travail!

SOUPAULT
(Ralph)

Caricaturiste politique à L'Humanité, puis à L'Action Française. Secrétaire général du PPF pour Paris-ville. Dessinateur vedette de Je Suis partout. Se convertit au christiannisme.
Dessinateur à Rivarol sous le pseudonyme de Leno. Meurt en 1962.

SOUPÉ
(Fernand)

Maire communiste de Montreuil. Membre du Comité central.Membre du PPFCondamné pour "intelligence avec l'ennemi" et "complicité de séquestration". Libéré peu de temps après. Meurt en 1976.

SPINASSE
(Charles)

Député-maire socialiste de Tulle. Ministre de l'Economie du Front Populaire en 1936.De 1940 à 1942, Directeur de l'hebdomadaire Le Rouge et le Bleu.Exclus de la SFIO à la Libération. Soutien J. Chirac dans les années 60. Meurt en 1979.

TASCA (Angelo)

Un des fondateurs du parti Communiste italien. Représentant du PCI au sein de l'Internationale Communiste en 1928. Se réfugie à Paris et adgère à la SFIO en 1934. Partisan de la collaboration après la victoire allemande de 1940. Ecrit dans l'Effort des articles en faveur de la collaboration. Il devient haut fonctionnaire du gouvernement de Vichy, en charge de la propagande de la Révolution Nationale. Il parvient à convaincre qu'en fait il jouait double jeu, et correspondait avec un mystérieux réseau belge de résistance.
Père de Catherine Tasca.

TEULADE
(Jules)

Secrétaire de la fédération CGTU du Bâtiment. Secrétaire fédéral du PC de Seine-et-Oise, puis délégué de l'Internationale Ouvrière pour l'Algérie. Collabore au journal L'Humanité. Créateur et membre du bureau politique du PPF. Dirigeant du COSI (Comité Ouvrier de Secours Immédiat). Collabore à La Liberté, L'Emancipation nationale, Le Cri du Peuple. Condamné en 1947 et libéré en 1948. A écrit ses mémoires.
 Meurt en 1974.

THUROTTE
(Pierre)

Conseiller municipal socialiste de Saint Quentin. Délégué national à la propagande du mouvement antifasciste Amsterdam-Pleyel.Membre du bureau politique du PPF, secrétaire national à la propagande.-

VALAT
(Fernand)

Député communiste du Gard en 1936 Dénonce le pacte germano-soviétique. Fonde l'Union Populaire Française.Exécuté sommairement le 25 août 1944 par ses ex-camarades communistes.

VIGNE
(Pierre)

Secrétaire de Fédération CGT des mineurs.Collabore au journal La France au Travail et à L'Atelier.-

VINCENT (Émile BOURGÈRE, dit )

Collaborateur du journal L'Humanité.Chef du bureau de presse du PPF.-

YVETOT
(Georges)

Né en 1868. Anarcho-syndicaliste, un des fondateurs de la CGT. Secrétaire des Bourses du Travail. Rédacteur au journal Le Libertaire.Animateur du COSI. Propagandiste de la Révolution nationale du Maréchal. Meurt en 1942.-

ZÉVAÈS (BOURSON Alexandre, dit )

Député socialiste de l'Isère, compagnon de Jean Jaurès. Anticlérical. Historien de la IIIème République.Collaborateur de L'Oeuvre. Ecrit en 1941 un livre sur la continuité jaurésiste : Jean Jaurès, un apôtre du rapprochement franco-allemand, ( Ed. Aux Armes de France, Paris, 1941).Meurt en 1953.

ZORETTI
(Ludovic)

Fondateur du syndicat universitaire SNE-Sup. Universitaire et écrivain de gauche.Collabore au journal L'Oeuvre ainsi qu'à L'Atelier. Délégué du RNP pour la zone sud, il est aussi un des dirigeants du COSI.Condamné à sept ans de réclusion ; meurt au camp de Carrère, près de Villeneuve sur Lot.

ZUCARELLI
(Guy)

Membre du parti radical, proche d'Aristide Briand. Rédacteur en chef jusqu'en 1942 de Notre Temps, journal collaborateur et pro-nazi .

 

pas belle l'histoire de la gauche française????? vous disiez quoi sur le pen déjà??????

D'abord vous mentez sur le salaire des députés et sénateurs et tous ces élus sont loin d'avoir un chateau comme ls Lephaine.....Donc vous ne savez rien des  richesses de ces derniers autrement vous me donneriez des références chiffrées. Mais ce n'est pas votre point fort , on s'en est rendu compte............Mais, oh! quel beau CV autorédigé et autocorrigé par LEPEN.........!! Préférer sa mère à la résistance, préférer sa mère aux intérets de la France comme de nombreux jeunes français qui, au même âge prenaient les fusils et partaient dans le maquis sans demander d'"autorisation" ...CEs jeunes qui ont préféré, au risque de leur vie, entrer dans le combat contre les nazis en désobeissant à Pétain  ( car en plus ils avaient un gouvernement français collao contre eux ) , ne devaient pas assez aimer leur mère..........Trop bisounours, trop rigolo et trop minable surtout! Pas de couilles évidemment....C'est plus confortable de se battre dans une armée qui envahit que dans une armée qui résiste.....On est moins nombreux dans la résistance!!Mais une chose est sure : "Mr Deeprays ment, Mr Deeprays ment, Mr Deeprays est encarté chez les Lephaine" car sa doc est déjà selectionnée et bien prête........

Vous avez grandi en Afrique donc......Vous étiez donc un immigré!..Alors jetez donc toute votre xénophobie à la poubelle.......

"Quand le fascisme avance, l'Humanité recule" ( chanson 2013  du Groupe Regg-lyss C'est pas la peine d’avoir de la peine, c’est pas la peine d'avoir des LEPEN http://www.deezer.com/artist/450808  )

L'affaire Cahuzac a fait décoller MDP, c'est ce qu'il faut comprendre....

Edwy plenel a commencé bien avant, sauf que sur ce coup là, il est le patron...avec le capital pour le ceder a bon prix.... comme un bon capitaliste.Faut comprendre un peu quand même!

Parenthèse: MDP serait-il un Multiples Disorder of Personnality

Mitterrand-Petain.jpg

tiens c'est bizarre je vois mitterand aux ordres de Petain et pas le pen sur la photo ???!!!!!!!!!!!!!

ah bon?? chirac à un château... fillon a un château.... tapie à pleins de châteaux.... jacques delors a un château.... edith cresson a un château (http://www.dreuz.info/2013/09/des-roms-viennent-defequer-au-chateau-dedith-cresson-furieuse-cest-dur-detre-genereux-quand-on-est-victime/).... au moins LePen on sait d'ou vient son château ....non?

Les salaires de melenchons et autres bourgeois de la politique.... on connait... pas de problèmes pour eux... ça roule.... tout benef.... full avantages..... et leurs retraites, no problemo ;-)

Quant à juger LePen parcequ'a 16 ans il n'est pas entré en résistance alors que ds votre précédent message vous disiez qu'il avait collaboré... vous ête un fanfarron... et à sa place en 40 vous auriez surement collaborés comme les socialo-communistes de l'époque qui ont pour la plupart été ds le cercle de pétain.... ou vous vous seriez certainement planqué.....bref.....

 

Et non pas encarté... car trop libre pour ça .... et surtout.... je suis minarchiste.... le Pen est trop interventioniste pour moi.... trop d'état ds son discour... trop de fonctionnaires.... par contre si demain il y a un mouvement libertarien... là oui.... je m'engagerais.....

 

Mais je fais ma part.... j'ai un beau petit groupe d'artisanat français....  je crée de la valeur... j'exporte... je contribue au rayonement de la france... et je donne bcp aux enfants victimes d'abus et à la cause animale..... donc pas le temps pour la politique.... et aucunes illusions...... mais à choisr entre la peste et le collerat.... ben sans hésitations aucunes je voterais Lepen

ta chanson pourrie... tu vas pas nous la coller toutes les deux minutes.... ? tu fais de la promo...? des potes à toi?

Ah! pas d'accord au moins pour Cahuzac car les Lephaine ont le même conseiller fiscal  et des ami du GUD communs ....Ah, les paradis offshore ou pas qui permettent de cacher de l'argent pour ne pas payer les mêmes impôts que le peuple............Vos êtes un petit joueur économique qui soutenait les "gros" qui jouent dans une autre cour et contre vous:

" Selon "le Monde", Cahuzac et sa petite bande ( du GUD )auraient investi dans des mines d'argent au Pérou via une SCI (La Rumine), créée en 1991 par un autre "gudard", Lionel Queudot. "Et pourquoi pas dans les mines d'or du roi Salomon ?" s'esclaffe Emié. Péninque, lui, admet être le gérant de cette société civile immobilière qui, à l'entendre, ne détient qu'un seul et unique bien : "Une maison à Garches revendue en 2006 à un investisseur extrême oriental de Hongkong."Quant à l'ancien propriétaire de la SCI, Lionel Queudot, il aurait "disparu depuis des années". Son pedigree, pourtant, ne laisse pas d'intriguer. Impliqué en 1998 dans la délivrance d'un "vrai faux passeport" à Alfred Sirven, l'ex-numéro deux d'Elf alors en cavale, il a aussi été le titulaire d'une fiduciaire genevoise, Finego SA, qui a fait faillite... On en revient toujours à la Suisse... où Jean-Marie Le Pen, si l'on en croit d'anciennes accusations de son ex-épouse Pierrette, aurait lui aussi détenu un compte. A l'UBS."

"Quand le fascisme avance, l'Humanité recule" ( chanson 2013  du Groupe Regg-lyss C'est pas la peine d’avoir de la peine, c’est pas la peine d'avoir des LEPEN http://www.deezer.com/artist/450808  )

quant à votre définition du facisme.... en effet c'est assez troublant car on dirait un portrait du communisme ..... et une définition qui colle parfaitement à l'integrisme islamiste en fait!!!

Comme l'"immigration" des français comm vous qui avaient colonisé , volé les richeses et appauvri l'Afrique pour ensuite prôner une politique raciste contre les africians...........Belle logique de génocidaire que vous êtes.............vous même.............Ce sera mon dernier commetaire avec vous car le débat n'est pas interressant......Vous ne répondez pas aux objections et votre esprit fonctionne uniquement et de façon minimalist par associations d'idées............répetant à l'envi  le DOGME du petit facho de base

Pour ce qui concerne ma citation préférée, la netétiquette m'invite à citer mes sources quand j' utilise une citation...Ne le saviez-vous pas..............?Par ailleurs, je vous signale que votre blog ouvert sur Médiapart est vide...Pas un seul article....Vélléitaire ou incompétence....Car réciter le DOGME de l'extrême droite c'est plus facile que de construire un article.......

"Quand le fascisme avance, l'Humanité recule" ( chanson 2013  du Groupe Regg-lyss C'est pas la peine d’avoir de la peine, c’est pas la peine d'avoir des LEPEN http://www.deezer.com/artist/450808  )

de quoi vous parlez j'ai 40 ans abruti.... et en plus j'ai bossé pour le compte des etats africains... à leur service....

Les vrais collabo etaient de gauche.....

tiens le pote de jospin...

Le Rassemblement national populaire (RNP) (1941-1944) était un parti collaborationniste français fondé par Marcel Déat en février 1941. Se disant d'inspiration socialiste et européen, il se destinait à « protéger la race », et à collaborer avec l’Allemagne nazie.

 

ou du communiste Doriot

Le Parti populaire français ou PPF (1936-1945), fondé et dirigé par Jacques Doriot, était le principal parti politique d’inspiration fasciste français en 1936-1939 et l’un des deux principaux partis collaborationnistes en 1940-1944, avec le Rassemblement national populaire (RNP) de Marcel Déat.

 

et surtout voir plus bas la liste des 174 collabos prochent de mitterand.... presque tous socialo-communiste.... vous devez en rougir.... ou mieux la technique habituelle... des gens comme vous;;; ne pas repondre ssur le fond.......

 

bon et encore une fois.... c'est quoi cette chanson naze... ?

 

et oui quand le facisme socialo communiste avancait, l'humanité a reculé..... c'est vrai.... esperons que l'humanité ne reculera pas devant le facisme islamiste qui pointe son nez partout.....

j'ai pas exploité l'afrique, moi.... carr je suis pas de gauche... comme bhl ;-)

Quelle ne fut donc pas ma surprise de découvrir un extrait d’un livre « (BHL) Une imposture française » et un article de « l’Express » où l’on apprend le passé affairiste de la famille Lévy, l’exploitation des bois africains et, si l’on en croit ces sources, des africains eux-mêmes, les interventions de Bernard auprès de ses amis politiques pour sauver la société de papa alors près de la faillite (et son héritage, il est désormais à la tête d’une petite fortune grâce à cela et peu donc mépriser les valeurs de l’argent en toute sérénité), son rôle actif au sein de cette même entreprise, ses accommodements avec M. Pinault malgré son passé Le Péniste…

Bref, une belle leçon de morale que je vous fais partager en reproduisant les deux extraits dont vous pourrez trouver les originaux en références !

(BHL) Une imposture française, Deuxième partie, Chapitre 3, extraits:

« L’homme qui exploitait la forêt africaine, mais qui ne voulait pas que cela se sache. »

L’activité d’homme d’affaires de Bernard-Henri Lévy est un terrain d’investigation qui jusqu’ici n’avait pas droit de cité dans les journaux.

En mars 1998, Entrevue décide d’envoyer une équipe enquêter sur la Becob, une entreprise spécialisée dans le commerce du bois, fondée par André Lévy, père de l’écrivain, et dirigée deux années durant par Bernard-Henri Lévy, seul aux commandes avec sa mère. A la date de l’enquête d’Entrevue, l’écrivain vient juste de revendre l’entreprise familiale à François Pinault.

Pour savoir comment cette entreprise d’exploitation de bois de trois milliards de francs de chiffre d’affaires a bien pu être gérée par l’icône de Saint Germain des Prés, une équipe de reporters est envoyée en Côte d’Ivoire pour enquêter sur Sivobois, une filiale locale des Lévy.

Les journalistes d’Entrevue arrivent en plein conflit social ! A Sivobois, les travailleurs se plaignent des retards de salaires et leurs banderoles dénoncent des conditions de travail « esclavagistes ». Reste à recueillir les explications de l’écrivain-manager.

Pourquoi les ouvriers ivoiriens ne sont-ils payés qu’irrégulièrement ? Combien rapportait cette filiale ? L’écrivain improvisé forestier s’est-il déjà rendu sur place ? Au téléphone, Bernard-Henri Lévy écoute. L’écrivain tente des réponses convenues. « Et puis soudain, il me dit qu’il arrête tout et, très en colère, me raccroche au nez », se souvient Zemouri.

L’article sur l’écrivain-forestier ne paraîtra jamais. Le lendemain, Hervé Hauss, le rédacteur en chef du magazine, vient trouver les reporters : « Désolé, les gars, mais on ne peut pas publier cette enquête. BHL s’est plaint auprès d’Arnaud Lagardère. Et Arnaud a mis son veto. Oubliez tout. »

Que cachent de si gênant les affaires de la Becob pour conduire l’écrivain à se mobiliser ainsi pour interdire toute enquête à ce sujet ?

 

Bernard, l‘Africain

Fondée en 1956, l’entreprise de la famille Lévy est progressivement devenue l’un des principaux importateurs de bois précieux. Elle réalise 40% de son chiffre d’affaires en Afrique. Bon fils, Bernard-Henri est très impliqué dans la Becob depuis le début des années 1980. Il s’occupe d’abord de communication interne, puis siège très officiellement comme vice-président du conseil de surveillance, quelques années plus tard. Pour cette raison Bernard-Henri Lévy ne peut botter en touche et attribuer la responsabilité de la gestion de l’entreprise à son seul père. Des années durant, il a participé au plus près à la gestion de l’affaire.

Rien des secrets de l’achat et la vente de bois n’échappe au philosophe, pas même les montages fiscaux via la Suisse, qui caractérisent l’entreprise à cette époque. Entre deux livres, Bernard-Henri Lévy fit office de conseiller de son patron de père. Les deux hommes se parlent tous les matins au téléphone et ils participent tous les mercredis à la réunion du comité stratégique du groupe. Lorsque la Becob commence à battre de l’aile au milieu des années 1980, l’écrivain fait intervenir pour une mission de conseil au sein de l’entreprise paternelle un de ses amis, Aldo Cardoso, futur patron en France du prestigieux cabinet de consultants Arthur Andersen.

Lorsque l’entreprise familiale frôle le dépôt de bilan en 1985-1986, ses relations auprès de Pierre Bérégovoy, puis d’Edouard Balladur, lui permettent d’obtenir de l’Etat un prêt public providentiel de plusieurs dizaines de millions de francs à un taux très avantageux.

[Pour se justifier, Bernard-Henri Lévy écrira dans L’Express du 10 janvier 2005 :

« J’ai mis à contribution, à l’époque, le pouvoir non seulement mitterrandien mais chiraquien ! Et en plus je l’assume ! Votre père est victime de quelque chose qui ressemble à une injustice ou à une cabale. Vous avez le moyen de plaider sa cause et de l’épauler. Est-ce qu’il y a une raison au monde qui peut vous l’interdire ? »

Comme chaque fois qu’il est en difficulté, le philosophe se place sur le terrain moral. Tout en face n’est qu’injustice, complot, cabale. Lui, bien sûr, est du côté du droit et de la vertu. (cf. remarque 2, page 61)]

Tout naturellement, au décès de son père, l’héritier reprend donc les rênes de la Becob, l’affaire familiale qu’il codirigeait de fait depuis plusieurs années. Pendant deux ans, de 1995 à 1997, Bernard-Henri Lévy s’efforce de se comporter en chef d’entreprise responsable. « Je prenais toutes les décisions importantes », reconnaît-il lui-même. L’intervention de Bernard-Henri Lévy auprès d’Arnaud Lagardère pour censurer l’enquête sur la Becob est donc celle d’un homme parfaitement au parfum des pratiques de la société familiale. Et ces pratiques, justement, ne sont pas glorieuses.

 

« Des niches mal-aérées »

Ce dont le magazine français n’a pu témoigner en Côte d’Ivoire, une petite organisation non-gouvernementale de protection de l’environnement va pouvoir le faire au Gabon.

En juin 2000, le Comité-Inter-Association Jeunesse et Environnement (CIAJE) est mandaté par Forest-Monitor – une grande ONG britannique spécialisée dans la lutte contre la déforestation – pour enquêter sur l’impact des activités des entreprises forestières européennes sur la population et l’environnement local.

L’étude se concentre sur trois sites d’exploitation représentatifs du pays d’Omar Bongo. L’un d’entre eux est le chantier MBoumi, où opère la Société de la Haute Mondah (SHM). Pendant quatorze ans, de 1983 à 1997, la Becob, le groupe de la famille Lévy, via sa filiale Interwood, a exploité cette concession de 170.000 hectares. Quelque 200 employés, essentiellement gabonais, y travaillaient.

Pendant plusieurs semaines, les volontaires de cette ONG observent les conditions de travail et discutent avec les travailleurs de cette exploitation forestière. Leur rapport intégré dans une étude englobant toute l’Afrique centrale est accablant. Il décrit les conditions sanitaires déplorables ayant cours dans cette concession.

« Les travailleurs (…) se contentent des ruisseaux et rivières pour s’alimenter en eau. Nous avons fait ce constat à la SHM où les cadres possèdent de l’eau potable par le biais d’un château d’eau aménagé pour la circonstance tandis que les travailleurs doivent parcourir plus d’un kilomètre pour s’alimenter dans une rivière. Ces travailleurs sont exposés aux maladies car cette rivière est polluée par des poussières et d’autres substances. »
Il existe bien des dispensaires à la SHM mais, selon les enquêteurs, « ils sont dépourvus de médicaments et, pour certains, le personnel employé est incompétent ». Fin novembre 1996, au moment où l’unique patron du groupe s’appelle Bernard-Henri Lévy, une épidémie d’Ebola va même se déclencher à la SHM, faisant quatre morts sur les cinq cas déclarés.

La journée de travail achevée, les employés gabonais de l‘écrivain regagnent leur logement sur la concession. « Les travailleurs sont logés dans des niches mal aérées », note le rapport. C’est un euphémisme. « Les travailleurs étant considérés comme des semi-esclaves, rien n’a été organisé dans le sens de leur épanouissement (…) A SHM, seuls les cadres ont la télévision alors que les travailleurs n’ont ni télé ni radio. Le mot « salle d’écoute » n’est jamais parvenu à leurs oreilles. »

L’éducation des enfants paraît, elle aussi, bien médiocre. « A la SHM, c’est la catastrophe », s’alarme même l’organisation humanitaire gabonaise. Il y a certes une école sur la concession. « Mais les classes sont petites et le personnel incompétent. Pour l’année 1998-1999, le pourcentage de réussite n’a pas dépassé 10%. Cette situation a conduit les travailleurs à envoyer leurs enfants à Ndjolé, qui est à 37kilomètres. »

Bref, voilà un rapport sévère pour Bernard-Henri Lévy, champion des droits de l’homme et ami autoproclamé de l’Afrique noire en déshérence. D’autant qu’il le dit lui-même, «  (en Afrique), il existe des enjeux mégastratégiques ou plutôt métastratégiques (sic), en cela qu’ils engagent notre conception de l’homme et fixent l’idée que nous nous faisons de l’espèce humaine » Cf. Le Figaro, 12 août 2003]

La conception que l’écrivain se fait de l’espèce humaine se trouve donc décrite de façon peu amène dans l’enquête de cette ONG. Laquelle enquête n’a jamais l’objet du moindre article en France. Un manque de curiosité de la presse pour l’Afrique et les Africains, sans doute. Et puis, tout cela est de l’histoire ancienne : la SHM a été cédée en 1997 par Bernard-Henri Lévy à son ami milliardaire François Pinault, autre industriel du bois, qui n’a pas laissé, lui non plus que de bons souvenirs au Gabon.

 

« L’Express » du 10/01/2005

Quand BHL sauve l’entreprise paternelle et devient l’ami de François Pinault

En 1986, la Becob, société d’importation de bois africains d’André Lévy, est dans une situation financière désespérée. Bernard se mobilise à fond pour son père. Est-il déjà intervenu auprès de conseillers de l’Elysée afin que, grâce aux contacts africains de la présidence, la créance de la Côte d’Ivoire envers la Becob soit remise sur le «haut de la pile»? BHL dément cette intervention. Il reconnaît en revanche avoir contacté Pierre Bérégovoy (1) pour qu’il aide son père. Celui-ci a déjà frappé à toutes les portes pour obtenir des concours financiers. Le ministre des Finances de Laurent Fabius s’engage à lui décrocher un prêt participatif. Reste l’entrée dans le capital d’un investisseur, ce à quoi le patron de la Becob a déclaré s’employer auprès de la banque.
Mais, entre-temps, la droite a remporté les législatives. Il faut donc obtenir de Jacques Chirac, nouveau Premier ministre, qu’il tienne les engagements souscrits par le gouvernement de Laurent Fabius. Pas facile. Bernard se démène auprès de la Chiraquie. Lui-même et son père déjeunent avec le maire de Paris. Un prêt participatif de 40 millions de francs est octroyé à la Becob par le Crédit national, banque gérée par le Trésor, que Jean-Claude Trichet (2) dirige alors. Pour la Becob, le prêt est avantageux à de nombreux titres. D’abord, il bénéficie d’une franchise de remboursement de deux années. Ensuite, le taux d’intérêt consenti – 5,5%, contre 9,25% sur le marché de l’argent à l’époque – lui confère un caractère dérogatoire. Enfin, l’octroi de ce type de prêt est tout à fait exceptionnel dans le secteur privé. En effet, créé en 1983, le prêt participatif sert en principe à renforcer les capitaux propres des entreprises publiques, ce que n’est évidemment pas la Becob.

A l’évidence, ce dispositif de sauvetage n’a pu se mettre en place sans une intervention de l’Etat au plus haut niveau. Jean-Claude Trichet lui-même, directeur du Trésor, a reçu plusieurs membres de l’équipe dirigeante de la société, comme Michel Pic et Marie-Françoise Brevent. De Venise même, où il participait à un sommet du G 7, François Mitterrand a téléphoné pour vérifier si la réunion s’était bien passée et si la Becob allait obtenir son prêt. Il est un volet du plan de sauvetage de la firme qui paraît plus étonnant: en même temps que l’entreprise se voit accorder son prêt participatif, le groupe Pinault entre à son capital et devient ainsi l’investisseur qu’André Lévy recherchait depuis des années.
Quand les cadres de la Becob apprennent que François Pinault est devenu leur actionnaire, c’est la stupeur et la consternation générales. André Lévy les rassure: il n’y avait pas d’autre solution, c’était ça ou le dépôt de bilan. Mais pourquoi Pinault a-t-il choisi de sauver l’un de ses principaux concurrents? Pourquoi ne pas laisser l’entreprise aller dans le mur pour la racheter «à la barre», comme Pinault a coutume de le faire depuis longtemps?
Une version plus ou moins officielle, en tout cas diffusée par Bernard-Henri Lévy lui-même, voudrait que son père, tout en combattant Pinault, lui ait voué un certain respect. Respect qu’il lui aurait manifesté en intervenant en sa faveur auprès des instances professionnelles du bois. Cependant, ni Lévy ni Pinault ne sont hommes à fonder leurs stratégies sur les bons sentiments: si Pinault rachète la Becob, c’est qu’il y a trouvé son intérêt.
Au sein de l’establishment parisien, Pinault jouit alors d’une réputation exécrable. Il souffre d’emblée du préjugé défavorable à tous les hommes dénués de diplômes et de lignage. Il aggrave son cas par la brutalité de ses méthodes. Il peut craindre, par-dessus le marché, que soient évoquées les relations qu’il a nouées jadis avec des hommes d’extrême droite, comme Jean-Marie Le Chevallier ou même Jean-Marie Le Pen. Or Pinault prépare déjà l’étape suivante. Il ignore sans doute qu’il va réorienter son groupe vers la distribution et le luxe, mais il ambitionne de devenir un grand capitaine d’industrie. Il a déjà été intronisé par Ambroise Roux dans la très conservatrice Association française des entreprises privées. Mais il lui faut conforter aussi ses relations à gauche. Il a réussi à mettre Pierre Bérégovoy dans sa poche, en janvier 1986, en acceptant de reprendre la société Isoroy, peu avant les législatives du 16 mars. Au printemps 1986, il rachète Chapelle Darblay, en Seine-Maritime, pour s’attirer les bonnes grâces de Laurent Fabius. Il lui faut maintenant développer ces amorces de relations. Rendre service à Bernard-Henri Lévy, figure de la gauche intellectuelle et animateur d’un réseau déjà réputé dans l’édition et les médias, n’est peut-être pas un calcul si idiot.

 

Bien entendu, Pinault ignore encore qu’à quelques années de là il deviendra l’heureux propriétaire de la Fnac et du Point, journal dont BHL est l’un des chroniqueurs réguliers. Mais il compte entrer en Bourse l’année suivante, en 1988. Une bonne introduction dans les médias et le monde politique ne peut être inutile.
En outre, le «cadeau» fait à André Lévy ne lui coûte pas cher. La situation de la Becob réduit grandement le coût de l’opération, soit 10 millions de francs pour une société dont l’actif net n’est évalué qu’à 80 millions, alors qu’elle vaut sûrement davantage! Enfin, au sein même du secteur du bois, racheter la Becob permet d’empêcher qu’elle ne soit reprise par Point P, n° 1 du secteur, qui n’aurait certainement pas tardé à se manifester.
L’hypothèse d’un geste de Pinault destiné à se rapprocher de BHL «colle» bien, en tout cas, avec la suite de l’histoire: le virage du groupe vers les industries culturelles et la naissance d’une «grande amitié» avec Bernard. Elle ne manque pas non plus de sel quand on se rappelle avec quelle obstination BHL a pourchassé et dénoncé, depuis 1983 et durant ces vingt dernières années, toute relation – même ténue, même fortuite – avec le lepénisme; avec quelle obsession, même, il a traqué le moindre signe d’inscription dans un territoire, y voyant l’une des multiples réincarnations possibles de l’ «idéologie française» et du pétainisme. Comment ce Pinault, si attaché au terroir, en l’espèce à sa Bretagne natale, peut-il, en retour, trouver quelque charme à un intellectuel médiatique qui fait presque ontologiquement profession d’inappartenance? Bernard-Henri Lévy affirme de son côté qu’il ignorait tout des informations relatives aux amitiés d’extrême droite de Pinault, dont il n’aurait eu connaissance que bien des années plus tard, à la parution du livre de Guy Konopnicki sur les «filières noires (3)».
Dix ans plus tard, le groupe Pinault rachète la Becob sur la base d’une valorisation d’environ 800 millions de francs.
La fortune de BHL est donc appréciable. Son montant se situerait entre 150 et 180 millions d’euros. Elle a joué un rôle clef dans son histoire. Le Rastignac pouvait se permettre de mépriser l’argent. Ce qui n’est pas rien.

(1) Bernard-Henri Lévy le connaissait depuis sa participation au «groupe des experts» de François Mitterrand. Il l’avait revu lors de l’accession au pouvoir de la gauche unie en mai 1981.
(2) Actuel patron de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet est à ce moment-là directement placé sous l’autorité du gouvernement.
(3) Les Filières noires, Denoël, 1996.

Pour la der car cela tourne au comique.....et en plus il divague maintenant car il se commente lui-même..Il a craqué.......Nous venons de découvrir qu'on a BB sur MDP! Trop joli.....Trop mignon...Deeprays c'est notre BB à nous. Tout pareil : de la bonne conscience pour les enfants battus et les animaux pendant qu'il participe par son militantisme à mettre en oeuvre une politique monstrueuse pour notre humanité.Je vous comprends car comme disait Desproges "Il y a plus d'humanité dans l'œil d'un chien quand il remue la queue que dans la queue de Le Pen quand il remue son œil" Par ailleurs Hiltler aimait aussi carrésser son chien pendant que ses nazis assassinaient par milliers des enfants battus ou pas dans les fours crématoires...........Les pauvres chiens abandonnés par toutes ces familles déportées! Une honte pour Deeprays ! Quelle misère pour ces pauvres animaux....Ils n'avaient pas le droit de monter dans les trains de la déportation........Mais les enfants oui.......Ouf!!

"Quand le fascisme avance, l'Humanité recule" ( chanson 2013  du Groupe Regg-lyss C'est pas la peine d’avoir de la peine, c’est pas la peine d'avoir des LEPEN http://www.deezer.com/artist/450808  )

 

et ben ça joue les intellos de gôche... et à part du venin ... rien.... ça balance des gros trucs propagandistes sur le nazisme;;; et ça n'assume surtout pas l'hériatge de sa propre famille politique.

Pour le reste je peux comprendre que le fait que je sois bien ds ma vuie vous pose problème... et en bon militant rouge... vous faire volontairement abstraction du fait que j'ai précisé enfants comme animaux... donc oui je fais des choses... et vous concretement vous faites quoi pour votre prochain... à part jouer les ss du front de gauche...???

 

Quant à insinuer que je serais du genre à laisser passer les wagons sans bouger, vous vous trompez lourdement... ceux qui faisaient ce genre de choses étaient les pétainistes prochent de mitterand et autres jospin père.... moi j suis pour la non-agression puisque je suis libertarien... mais ça ça vous échappe j'imagine...

 

Encore une fois, vous devriez vous plonger à nouveau ds les livres d'histoire.... les fachos ne sont ceux que l'on veut bien dénnoncer...

 

PS: vraiment de la daube cette chanson.... regg cyphyllis .... musicalement j'entend !!!

et Adam et Eve?

quel rapport avec l'objet du débat??????

"Par contre vos chiffres concernant l’électorat du FN (25-30% d'électeurs) sont faux.

Pour rappel: 17.90% à dernière présidentiel "

 

évidemment je faisais allusion aux intentions de vote actuel.... le fn doit se situer ajourd'hui entre 25 ET 35 % ..... on le saura en mars et juin

Ben oui, parceque LEPEN était avec sa maman avec qui il avait préféré rester plutôt que de combattre les nazis.........Un fils à sa maman quoi...........Pendant que les nazis pillaient la France......VouS ne m'aurez pas avec Mitterand car j'estime que c'est un opportuniste et un traitre ..........Mais avouez que quand même que Lephaine aurait voulu être le fils chéri de Pétain compte tenu des hommages qu'il lui rend régulièrement............!!Bon....Chacun fait ses choix en fonction de son diplôme..Il avait pas le niveau pour être prêfet ou même sous prêfet....Alors il a été sous les jupes de sa  maman et sous lieutenant de qquechose.....Toujours "sous" qquechose..........

"Quand le fascisme avance, l'Humanité recule" ( chanson 2013  du Groupe Regg-lyss C'est pas la peine d’avoir de la peine, c’est pas la peine d'avoir des LEPEN http://www.deezer.com/artist/450808  )

tout à fait d'accord. Merci à Francine Blanche et Fabienne Haloui. Le candidat ex PS d'HL fait peine avec son programme de dame patronnesse tellement caractéristique. Etre présent, être à l'écoute, être sur le terrain pour être sur le terrain etc...c'est vraiment prendre les gens pour des c...!" J'ai plus de travail, j' peux plus soigner mes gosses, je vais au restau du coeur, mais vous êtes tellement sur le terrain que je vais voter socialiste rien que pour vous en  remercier !" .Ces braves militants PS du pays de Oui-oui...

 

vous croyez vraiment utile de répondre à ce facho? quant à moi, j'alerte MDP. Que cet énergumène aille se faire voir sur Minute, je ne paie pas un abonnement pour supporter le délirium fasciste.

J'ai arreté de lui répondre car je m'aperçois qu'il vient de péter un cable.....Il s'auto-commente.....

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Ah,ah, les FHAINE sont là sous les ordres de la famille LEPHAINE, la violence à la bouche et l'indigence intellectuelle vulgaire au bras.

C'est bien de penser à "votre liberté de la presse" car lorsque les Lephaine voudront le pouvoir , vous serez en Camp si vous la revendiquez...........

Dans tous les cas avant d'avancer qquechose, verifiez sur le moteur de recherche...C' est rapide et cela évite d'induire en erreur les abonnés............Par ailleurs, si vous connaissez MDP , vous savez que tous les articles ne sont pas à la "une"..............

Merci 

on ne peut plus éclairant !

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

"Vos allusions stupides au passé sont ridicules , nous sommes en 2013, integrez ca pour commencer"

Et combien y a-t-il (sur ce site) de posts qui font référence à la collaboration lorsqu'un article parle de Hollande ou du PS...Ou, également, pour d'autres thèmes.

Donc, à stupidité, stupidité et demie...

jupsy le stalinien est partout .....  qui invective et après accuse l'autre de haine.... trop craquant la fillette..;;;;

pour ce qui est des camps.... c'était/ c'est  sous les régimes communistes ou de l'internationale socialiste  ou national socialiste que ces choses arrivent.... pas de gens de droite et républicains... la preuve ... on accepte le choix des urnes... et ce malgré l'incomptéence évidente des gens du peuple de gôche ..... tant sur le plan national... que local.... et international!!!!

ça ne fait pas partie des statistiques de la "bonne" gauche...

CQFD

 

merci

et enfin que si le FHAINE avait été interdit depuis longtemps il ne serait pas à nos portes.

Vous n'auriez plus de sujet de discussion; vous vous ennuieriez. Et, compte tenu de la pub qui est faite pour le fn par tous les articles et tous les commentaires de mdp, il ne faut guère s'étonner de sa montée.

Posez-vous des questions sur votre façon de lutter contre le fn, au lieu d'accuser les fascistes de vos turpitudes...

encore une belle preuve de vos pensées dictatoriales.... et on veut se plainplaindre à mediapart??!!! hilarant..... je paie un abonement comme vous.... et mediapart lance un debat sur le FN en étant partisant... ok... et moi au moins j'ai le courage de débattre mes énemis ideologiques sur leur terrain.... donc oui vous devriez vous abonner à minute et debattre... ici c'est trop facile..... vous êtes entre vous... vous balancez vos mensonges.... vos propagandes....vous mettez le nazisme sur la table.... et après vous vous plaignez que quelqun ne partage pas vos idées.... mieux, vous rappelle un l'histoire.... des socialo communistes sous petain..... ah oui de grands democrates vous êtes!!

interdire le FN ??? mais vous êtes en plein trip de facho communards ..... sans deconner, avec une vision aussi stupide, et aveugle.... pas étonnant que vos idées ne fassent plus recettes dans les urnes.... continuez comme ça ..... c'est parfait..... le peuple devrait être un peu moin arriéré que certains d'entre vous ici...

Vous vous sentez vraiment obligée de le mettre dans tous les posts votre "tube" à la réglisse ? Vous croyez lutter contre les fascistes comme ça ? Triste ! Analysez votre façon de penser et posez-vous les bonnes questions sur la façon de lutter contre eux. Ce n'est pas forcément en rabâchant toujours les mêmes paroles et les mêmes attaques (Fhaine, etc...) que vous obtiendrez le résultat escompté (à peine 100.000 abonnés sur mdp). On peut dire que vous hurlez dans le désert et que vous vous épuiserez bien vite.

 

Interdire un parti politique qui prône la xénophobie et le racisme même si c'est hors caméra, serait ma meilleure chose à faire, ne vous en déplaise...

Interdire, interdire, etc...Au fond vous faites partie de la même bande d'haineux. Triste !

C'est en pondant de telles inepties que vous le faites progresser. Ils sauront vous en être reconnaissants; continuez ! Vous vous placez exactement sur le même terrain que celui que vous voulez miner...Vous allez sauter avec vos mines...tant pis pour vous.

enfin un peu de sagesse...

 

merci

 

pour vous... dans libé ;-)

Faire front contre le Front

Bernard GUETTA 29 octobre 2013 à 18:16

Sous six mois, le paysage politique français aura été totalement bouleversé. En admettant même qu’une maladresse de trop n’ait pas mis le pays dans la rue en additionnant tous les mécontentements, le Front national aura marqué tant de points aux municipales et, surtout, aux européennes qu’une situation totalement nouvelle se sera créée.

Il n’y aura plus la gauche et la droite et, loin derrière elles, des formations d’importance secondaire. Il y aura une gauche et une droite en plein désarroi et un Front national en pleine ascension, un tripartisme plaçant l’extrême droite sur un pied d’égalité avec les deux grands courants autour desquels l’échiquier politique s’organisait depuis la Libération. Pour les uns, ce sera l’ivresse de la victoire. Pour les autres, un choc qu’ils ont le tort de ne pas anticiper dès maintenant mais ce ne sera qu’un début.

Parce que rien n’est plus porteur que la victoire, on verra tomber alors tout ce qui pouvait rester (peu de choses en fait) de pudeur ou d’inhibition devant une force politique dont les racines plongent directement dans l’extrême droite d’avant-guerre. Dans tous les corps de métier et tous les milieux, des gens se diront qu’il y a des places à prendre et des carrières à faire. Des enseignants et des magistrats, des syndicalistes et des hauts fonctionnaires, des intellectuels et des policiers se rallieront à Marine Le Pen, non pas au point de faire du FN un parti majoritaire mais en assez grand nombre pour faire boule de neige.

On ne veut pas encore le voir, on ne peut pas l’imaginer, mais les quatre peurs qui travaillent aujourd’hui la France - les peurs de la mondialisation, du chômage, de l’islam et de l’Europe - auront bientôt enraciné un parti qui attirera autant d’électeurs de gauche, qui ne sentent plus défendus par le PS, que d’électeurs de droite, qui ne sentent plus incarnés par l’UMP.

Ce n’est pas le nazisme qui menace. Il n’y a pas de Hitler prêt à mettre l’Europe et le monde à feu et à sang pour venger l’humiliation d’une défaite. Mme Le Pen n’envahira pas la Pologne mais le cocktail qui est à l’œuvre, ce mélange d’angoisse du déclassement et de sentiment que la France n’est plus la France parce qu’elle compterait trop d’immigrés, ne décide plus seule de son avenir et fera de moins en moins le poids devant les puissances émergentes, ne rappelle que trop la colère sociale, le rejet des grands partis et le besoin d’affirmation nationale qui avaient donné naissance au fascisme italien.

Le problème est d’autant plus sérieux que ce cocktail n’est pas que français. On le retrouve dans la majeure partie de l’Europe qui est ainsi menacée d’une crise politique autrement plus grave que ses difficultés économiques. Un incendie couve et l’on ne peut pas en prendre son parti en se disant que l’UMP finira, c’est ainsi, par s’allier au FN et que l’incapacité de cette coalition à changer les choses diminuera l’attrait de l’extrême droite avant que l’alternance ne joue.

...

suite..

Il faut opposer un front au Front, de nouvelles alliances à celle qui s’esquisse, et cela demande, d’abord, de redéfinir la gauche. Il ne lui suffit plus d’avoir rompu, de fait et depuis longtemps, avec les mythes du Grand Soir. Il lui faut aussi clairement dire qu’elle est une force de compromis social dont la priorité doit désormais être de rééquilibrer le rapport de forces entre le travail et le capital que la mondialisation a maintenant brisé.

La nouvelle tâche de la gauche est ainsi d’œuvrer à la reconstitution d’une puissance publique à même de faire contrepoids à un argent d’ores et déjà internationalisé. Elle ne peut le faire qu’en contribuant à l’affirmation de l’unité politique de l’Europe et en donnant les commandes de l’Union à de nouvelles majorités décidées à réorienter ses politiques.

Cet objectif étant posé, la gauche doit commencer par former ces nouvelles majorités dans les cadres nationaux, par s’allier aux centres et aux centres droits - gaulliste en France et chrétiens ailleurs - pour se donner les moyens de défendre la justice sociale qui est sa raison d’être. Contre les nouvelles extrêmes droites, il ne faut plus craindre de savoir affirmer haut et fort que le retour aux frontières et aux monnaies nationales signerait le triomphe du marché car, sans puissance publique de taille continentale pour les préserver, il n’y aura bientôt plus en Europe ni protection sociale, ni droit du travail, ni redistribution par l’impôt. La nouvelle frontière entre la gauche et la droite passe entre ceux, gauche et centres, qui veulent qu’un Etat puisse encore imposer des compromis sociaux et ceux, libéraux et extrêmes droites, dont le rejet de l’Europe politique conduit directement à la loi du plus fort, celle de la jungle. Entre gauche et droite, la nouvelle frontière est l’Europe et il faudra, un jour, en tirer la conclusion en formant un parti démocrate paneuropéen, celui de la démocratie sociale européenne.

bravo

Vous savez lire Deeprays ? Je réponds à FQ qui est un "grand démocrate" (Langue tirée) et qui lutte contre le fascisme en adoptant ses méthodes.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

tiens y a taubira sur l'affiche

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

enfin un peu de sagesse...

Désolé, mais je n'ai aucune sagesse au sujet du fascisme et surtout pas envers les s...ds du GUD qui m'ont frappé, il y a plus de 30 ans.

Je n'ai qu'une seule forme de lutte contre cette engeance: la faire passer sous silence en évitant de lui donner la parole par le biais d'articles de presse et de commentaires stupides qui la confortent. Faire passer sous silence ces tristes individus est beaucoup plus destructeur et déstructurant, car ils n'auraient, ainsi, aucun moyen de répondre.

Malheureusement mdp ne l'a pas encore compris et fait le jeu de cette clique, avec l'aide stupide de ses propres commentateurs. Aux yeux d'un plus large public, les fascistes passent pour des victimes, car souvent "agressés" par la "bien pensance gauchiste" et "grimpent" dans l'opinion. En même temps mon inquiétude, comme ma peur dudit fascisme, grandit.

Ce persiflage est de mauvais goût et ne révèle rien d'autre que du sectarisme. On peut juger que ce qu'ils proposent n'est pas la bonne solution mais je ne vois pas pourquoi vous douteriez de leur sincérité. Ils ont au moins compris que les gens du PS au gouvernement s'éloignaient de la réalité et à leur façon ils tentent de les ramener à la réalité. Je suis aussi syndicaliste, on ne règle pas tous les problèmes, on essaie de faire respecter les droits des travailleurs et de leur redonner confiance, ce n'est pas la révolution, et on ne peut pas éviter le chômage, que les gens aillent au restu du coeur.

Le désaccord que j'ai avec les 2 militants du PS il est dans le fait qu'ils ne mettent pas le problème de l'emploi au centre des enjeux, qu'ils n'aient rien dit sur les attaques que leur parti a fait subir au Code du travail. 

Mais je ne vois pas non plus la magnifique efficacité du front de gauche dans cette matière, ni de personne d'ailleurs et poutant c'est là que ça va se jouer. 

Ce persiflage est de mauvais goût et ne révèle rien d'autre que du sectarisme. On peut juger que ce qu'ils proposent n'est pas la bonne solution mais je ne vois pas pourquoi vous douteriez de leur sincérité. Ils ont au moins compris que les gens du PS au gouvernement s'éloignaient de la réalité et à leur façon ils tentent de les ramener à la réalité. Je suis aussi syndicaliste, on ne règle pas tous les problèmes, on essaie de faire respecter les droits des travailleurs et de leur redonner confiance, ce n'est pas la révolution, et on ne peut pas éviter le chômage, que les gens aillent au restu du coeur.

Le désaccord que j'ai avec les 2 militants du PS il est dans le fait qu'ils ne mettent pas le problème de l'emploi au centre des enjeux, qu'ils n'aient rien dit sur les attaques que leur parti a fait subir au Code du travail. 

Mais je ne vois pas non plus la magnifique efficacité du front de gauche dans cette matière, ni de personne d'ailleurs et poutant c'est là que ça va se jouer. 

Vous êtes un grand démocrate,  vouloir l'interdiction d'un parti c'est annoncer la couleur! merçi

La respectabilité de Le Pen est très discutable, il a aussi ses casseroles comme les autres en plus de ces "dérapages" contrôlés;

quelle belle biographie, bien arrangée, on se croirait dans les bio du PCF de l'époque.

Dans sa biographie vous oubliez ces exploits pendant la guerre d'Algérie, il n'était pas un trouffion de base !

et ceux de gauche, on en fait quoi ?

n'ont aucun argument valable, aucun programme, aucune idée sauf des idées de débiles

comme votre post.

CERISE, vous avez sans doute raison... il a peut être des casserolles.... comme la plupart des politiques, non? mais est il moins respectable que mitterand le collabo? ou le père de jospin le grand collabo? ou le mari de madame bettencour l'hypr collabo? ou guerini le gangster....? ou cahuzac le menteur fraudeur? ou les socialo communistes qui ont votés les pleins pouvoirs à petain? ou harlem desir qui tapait ds les caisses de sos racismes...? .... guerre d'algérie? le pen était militaire donc aux ordres comme tous les militaires français... dont d'anciens de cette guerre ont intégrés le PC à leur retour? que dire de marchais et ses amis soviétiques? les derapages de lepen furent impardonnables, soit!!! et ceux de valls?  tjrs le deux poids deux mesures.... c'est dommage.... car les 25-30 % dee gens qui vont aller voter pour MLP ne sont pas tous des abrutis, des pauvres brebis égarés... broyés par le système.... non, non.... bcp et de tous partis vont voter pour elle car ..... nombre de français considèrent avoir fait le tour de l'offre politique.... UMP et PS font strictement la même politique social democratie à la solde de bruxelle et de l'allemagne...le PC et FG et EELV sont complices de cette politique.... donc les gens risquent de se tourner vers une nouvelle offre... le FN car moins de casserolles que les autres....

vous devez confondre.... ce n'est pas moi qui parle d'interdir quelque parti soit il;.... par contre il y a deux bolcheviques ici qui n'hésiterait pas.... pire ils l'assument haut et fort...

ah oui.... pardon.... autant pour moi.... survoltage !

ah oui ce serait mieux avec un parti unique façons soviet ou mieux un président élu à 90% .... non mais vous êtes tous des dictateurs en puissance ici....?????

sachez plus l'écart est petit en deuxième tour..... plus la démocratie est grande et saine !!!! enfin selon les vrais démocrates.

L'extralucidité nationaliste sur les éléctions à venir ......mdr

"un parti prônant l'imigration massive et donc coupble de génocide par substitution"

trés interessant ! c'est effectivement un argument que j'ai parfois entendu, et qui me laisse songeur.

Plutot que de faire des allusions vagues, vous pourriez donner des noms et indiquer des faits qui illustrent cette phrase ?

"exerce les métiers de marin-pêcheur, mineur de fond, métreur d'appartements, ambulant des PTT, etc."

moui... il a fait quelques petits boulots pour financer ses études étant jeune, comme moi barman, mais ça a bien vite cessé ! Depuis, la famille Le Pen fait de l'activité politicienne l'essentiel de ses sources de revenus.

Ce sont des vrais pros de l'exploitation des militants, du ratissage des fonds de poche (et des héritages) des convaincus. Sentant le vent et tournant casaque chaque fois que nécessaire pour se maintenir au faite de la vague.

OAS par ci, antisémitisme par là, poujadistes ailleurs, anti arabes puis anti musulman plus récemment, et le plus fort actuellement : défenseur des ouvriers. Mais toujours anti impot (normal quand on paie l'ISF).

Le Pen qui travaille : à d'autres !

"Excellent E Plenel!"

je ne sais pas si son analyse est bien affutée : selon lui, on utiliserait l'agenda du FN avec pour résutat de le renforcer. Est-ce que ce n'est pas le contraire : comme tout démagogue, le FN selectionne les thèmes en pointe dans l'actualité sociale pour appâter le chaland et lui proposer ses réponses (sans en expose d'ailleurs le détail..). L'important étant dans la dénonciation, pas dans la résolution du problème, évidemment.

Faut-il dès lors se passer de dénociations qui sont communes, ou plutot qu'il utilise ?

Quand on parle de droit de vote des étrangers pour dire que c'est une des raisons de la perte de confiance du peuple envers nos élites, eh bien je crois que la gauche ne comprends rien. Les gens ils se font tondre pour payer des prêts bancaires et leurs intérêts à des Banques qui nous ont ruinées. Le reste ce ne sont que paroles car le peuple il doit savoir que toutes les décisions prises à l'heure actuelle  ne sont là que pour rembourser les dettes bancaires et satisfaire les demandes exorbitantes de l'Europe dont nos gouvernants de droite et de gauche ont laissé le pouvoir complet en  Octobre 2012.

Quand on parle de droit de vote des étrangers pour dire que c'est une des raisons de la perte de confiance du peuple envers nos élites, eh bien je crois que la gauche ne comprends rien. Les gens ils se font tondre pour payer des prêts bancaires et leurs intérêts à des Banques qui nous ont ruinées. Le reste ce ne sont que paroles car le peuple il doit savoir que toutes les décisions prises à l'heure actuelle  ne sont là que pour rembourser les dettes bancaires et satisfaire les demandes exorbitantes de l'Europe dont nos gouvernants de droite et de gauche ont laissé le pouvoir complet en  Octobre 2012.

Front national : l'ultra-socialisme c'est maintenant ! © LibertarienTV

Algorithme parfait de la "bonne pensée"

Vous radotez! Auriez-vous la gentillesse de sortir prendre un peu d'air,  et nous pourrions nos reposer,  

Et ils se comportent comment de nazis !!!!!!!

Oui, mais a part ça , vous avez plaint de problèmes  en plus vous etes très  Enm.........!

Quoi ? il sagit de décalquer sans autre forme de procès, la fifille rouée de la Chose de Montretout ?

Je m'en pourlèche les babines, par avance !

  • Nouveau
  • 30/10/2013 18:34
  • Par

Vivement 19H...

J'ai pris un doliprane ...

Bonjour,

Et j'ai augmenté ma dose de morphine ! Langue tirée

Soulagé pour être soulagé, autant y mettre les moyens ! Sourire

                        

                                         ***    DE MÊME  !   ***

C'est vrai bonnes explications, la preuve, j'ai comprisSourire

Le commerce et la politique usent de ces savoir-faire (c'est comme la cuisine, ce n'est pas un art disait Platon c'est un savoir faire) que sont la dialectique, et la rhétorique à base de maïeutique et de PNL. Seuls les couillons s'y font prendre.

Merci beaucoup Joseph Confavreux pour cet entretien avec Patrick Boucheron.

 

Ce 18-19 a été passionnant.

  • Nouveau
  • 30/10/2013 19:26
  • Par

Il est beau le Député Germain PS, un Vrai Socialiste ... Tous les atouts pour faire

une belle carrière...

déplorable, crispant..., et la grande partie du STOCK est de sa trempe, pmu/ps et cie...tous confondus...

et le couard beau Germain sévit dans les Hauts-de-Seine caverne des délicieuses sauces-goulaches sarko-balka-pasquaSac-santini... 

Redisons redisons redisons

dondaine dondon....

 

L'étiquette sur le flacon dit le contenu mais ne le fait PAS!

la seule force politique qui actuellement lutte contre l'extrême droite et présente un programme qui propose le progrès pour le plus grand nombre n'a pas été invitée . Je parle du Front de Gauche bien sûr? Pourquoi?

Posez-vous la question: pourquoi n'intéresse-t-il que peu de monde ? Vous aurez la réponse à vos questions.

Quant à dire "la seule force politique qui lutte contre l'extrême droite"...un peu sectaire

oui le niveau de réflxion  de ces PS comparé au niveau de réflexion de Mesdames de la CGT et du PC accablant!

J'avais vu cette commission à l'époque. J'en ai juste conservé le souvenir que ce type se f.... de la g.... de la commission et des français.

ça bug... c'est entrecoupé de longs silences... entre 5 secondes de sons

Oui mais le son redémarre juste au moment où il s'était arrêté (ils sont en retard pour la séance de 20h30, j'en profite pour vous répondre) ce qui produit des arrêts sur image qui ne sont pas souvent en faveur des personnes qui sont là, mais c'est intéressant de voir les mimiques...

Mais il y a pire : parfois c'est carrément l'image qui se déchire ou se ratatine! Le député ump a eu à un moment donné une tête digne d'un film d'horreur, genre les morts-vivants!

Je ne sais pas si c'est arrangé pour la suite du "live", on va bien voir...

Oui, ça s'est arrangé, il n'y a plus aucun arrêt ni déchirure. Retransmission impec.!

"Et ce doute n'a pas été ébranlé?", demande le journaliste de France Inter. Moscovici a l'air un peu surpris par cette phrase, qui n'a aucun sens en français, mais y répond quand même...

Hervé Morin, centriste (donc radsoc), ancien ministre de la Défense de M. M. Fillon et Sarkozy, profil type du politicien de série télé, déclare au lendemain de la victoire du FN à Brignoles : «  Il est clair désormais que le FN peut arriver au pouvoir par la voie des urnes. Cette réalité doit inciter tous les partis à revenir au plus vite à la doctrine du front républicain et de la frontière infranchissable avec l’extrême droite ». Extraordinaire aveu anti-démocratique et anti-républicain : la voix des urnes n’est pas légitime s’agissant du FN, implicitement assimilé à l’hitlérisme, supposé être parvenu démocratiquement au pouvoir (5).  D’autre part on notera que la droite et le centre se disputent sur le contenu de ce concept de ”front républicain” et sur sa pertinence. Querelle sur le sexe des anges, dont le bon sens populaire se moque. 

Cette bipolarisation FN v. UMPS et alia sera beaucoup plus efficace électoralement que le FN comme ”troisième force”. Le parti des vrais indignés de souche contre le système. Cette rhétorique politique bipolaire (qui consiste à amalgamer les adversaires) a toujours été plus efficace que la ”troisième voie”, comme Carl Schmitt l’avait fort bien expliqué. Il y a toujours deux camps, jamais trois.

Fabrice Arfi et Médiapart ont magnifiquement fait leur travail.

mais - pour l'heure - l'affaires est (mediatiquement seulement j'en conviens) CLOSE. Car ce n'était qu'une première manche... Ouverte - je le redis avec reconnaissance - par MdP.

Mais il faut savoir boucler (mais seulement jusqu'à mieux) les dossiers "fermés".

Car la fraude fiscale court toujours et la mort de la démocratie (*) va contaminer (et contamine déjà) les Miniciples. Ainsi que les Européennes.

Certes... ce ne sont que des élections !!!

Ils ont fait un travail de Grand Reporter (comme jadis Jacques Derogy) et ont surtout été pugnaces. Même si je ne partage pas toutes les idées, les dires de Fabrice Arfi. Il a sur le fond raison de prétendre que l'audition du Premier Ministre était souhaitable: mais elle n'aurait rien donné car ces gens préparent leur comm' et les membres de la commission on beaucoup joué sur la fin sur la sémantique. Je pense aussi que le pouvoir a été tétanisé et que cette rigidité n'a fait qu'augmenter au fil du temps.

Dire que Bercy n'aurait pas dû agir, c'est TOTALEMENT vrai sur le fond et c'est souhaitable que ce soit dans a Loi. Maintenant je retourne l'argument: si Bercy n'avait rien fait et qu'il pouvait (je rappelle qu'il fallait purger les procédures internes), on disait quoi ? L'instrumentalisation de la réponse ne vient que des conseils de M. Cahuzac il me semble, non ? Ce que dit Pierre Moscvici est sorti de son contexte.

Je pense que si la justice arrive à percer cette affaire que la "mauvaise réponse" obtenue par Bercy aurait été tout aussi mauvaise si la Justice Suisse n'avait pas été mise sous pression. En gros, que même si la demande était plus complète, il a fallu un coup de pouce pour dire que J. Cahuzac avait un compte. Pour une simple raison: protéger des Clients bien plus importants, Reyl et Cie a été priée d'être diligent pour le cas Cahuzac. Et même pour la Cie elle-même...

Ce qui n'excuse pas l'abjection de cet homme
. François Reyl est mis en examen pour blanchiment comme personne physique, pas comme personne morale: c'est étrange !

J'ai encore des questions que votre "Chat/Tweet" assez complexe n'a pas pris en compte pour rendre le débat participatif:

- La durée du message répondeur GSM de 3'50 techniquement impossible (limite à 2 minute) ? On a une explication ?

- Charles de Courson compte t-il poursuivre Michel Gonelle pour mensonges faits sous serment (les autres copies faites en 2012 et les insinuations portées contre Brugière ??). Je ne cherche pas comme A. Clayes votre source, je m'en fiche. Mais cet homme a fait perdre un temps précieux en utilisant des voies détournées de tout sens commun et me semble un manipulateur !

- Audition du technicien par ChdC et AC qui a d'abord fait un transfert (mal fait, il manque la date) du portable vers DEUX Mini-Disks en 2001. Et qui a au moins tiré un autre support en décembre 2012. Où est le PV ????

Mais bon, c'est un exercice démocratique.On a de gros progrès à faire.Et tout le monde !

hmm j'hésite, il y a quand meme jean michel larque et coach courbis sur rmc

  • Nouveau
  • 30/10/2013 20:40
  • Par

Bravo pour cette initiative médiatique

A l'attention des 4 "déconseilleurs" : vous n'avez rien compris à mon propos! J'apprécie beaucoup Frédéric et je disais ça juste pour détendre l'atmosphère...

P. Y'en a qui manquent vraiment d'humour sur MDP! Heureusement qu'ils sont encore - un peu! - minoritaires (5 recommandés quand même...Sourire)

Plutot qu'un passage obligé par le parrainnage, j'aurais aimé pouvoir entendre le débat de 20H30 puisque je suis une abonnée de la première heure et qui paie rubis sur l'ongle à l'avance. 80000 abonnés c'est trop pour la bande passante. Ne parrainnez pas!

Trop de coupures dans la diffusion ; cela sera-t-il rediffusé afin de permettre une lecture/ écoute fluide ?

première impression, pour quelqu'un "du quotidien "qui fait à son niveau -du café du commerce- la prophylaxie contre le FN ? Passionnant en salon, c'est à dire dans un entre - soi, ....mais pas une boîte à outils pour la rue !

Ciao, je reviendrai tout lire demain !

Et le FN paye pour démarcher. Comme l'ump d'ailleurs ! Alors si vous avez besoin d'arrondir vos fins de mois, pensez à aller les voir ! 

Démarche ignoble, mais... payante. 

Ceci-dit bonne émission, un peu juste sur les points de vue. Morin minable, la droite minable, s'en sortaient un peu les gens de gauche, tout juste. Cette manie d'appeler le parti solférinien parti de gauche est rageant car il fausse tout l'argumentaire. 

Moi, j'ai vécu à peu prés la même chose avec quasiment la totalité des partis (notamment, les verts, y en a un qui a disons, insisté lourdement). Tous les partis disent "le monde sera meilleur avec nous". Ils vendent même des trucs carrément inapplicable (renégocier le TSCG par exemple):

F.Hollande nous prend pour des imbéciles F.Hollande nous prend pour des imbéciles

 

 

Quant aux sectes que vous citez, c'est la même chose. Une secte affaiblit le sens critique de ses membres qui sont endoctrinés et prêts à suivre le chef quoi qu'il fasse. Je vais donner deux exemples:

- à l'UMP : les chefs s'entredéchirent (Fillon/Copé) montrant indiscutablement un mépris inouï envers leurs adhérents. En gros, ils attendent 2017 et s'en foutent du reste (sauf à séduire Canal+ et TF1, qui comme chacun sait, font oeuvre d'intérêt général). Quelques mois plus tard, ils récoltent 11 millions d'€. Certes le nombre d'adhérents (savamment caché d’ailleurs) a baissé mais il en reste ! Si le FN est une secte, l'UMP l'est aussi.

- au PS: entre Valls qui dit A, Taubira qui dit B et Montebourg qui dit C, on s'y perd. On a bien l'impression que quoique fasse la direction (on démondialise ou on mondialise ?), elle est "suivie" par leurs adhérents. Toute hausse de la TVA sous Sarkozy était considérée comme anti-sociale. Cette même hausse sous Hollande ne l'est plus et le PS (il y a aussi la taxe Tobin, qui n'est plus soutenue par la France depuis le changement de majorité). Malgré tout ça, les militants PS semblent rester. Ils me semblent donc rester quoique le PS fasse (il peut faire dire A par un responsable et le contraire par le même responsable quelques temps aprés ou le contraire par un autre responsable). Si le FN est une secte, le PS l'est aussi.

En fait, tout ceci résulte, je pense, en plus du mépris des électeurs, de plans de communication qui visent à sonder l'opinion: on dit un truc à la télé puis s'en suis un sondage (payé avec l'argent du parti) pour orienter la stratégie.

Ce que je veux dire c'est que le FN oeuvre sur le terrain sous un mode connu. Les jeunes engagés pour faire ce travail  sont très polis, courtois.

Et vous, vous l'avez envoyé ch...

Maintenant, comprenez pourquoi le fn grimpe et pourquoi les belliqueux de gauche n'attirent personne. Quand la gauche fera son auto-critique, elle aura "fait un grand pas"...pour elle-même

Grammaire :

un verbe change de sens selon qu'il a un complément d'objet ,ou pas , et également selon la nature et surtout le sens du complément d'objet

Mais ce que j'en dis  ......ne va rencontrer que VOTRE MEPRIS

aussi je le rappelle pour des lecteurs un peu pressés qui auraient oublié

 

Je ne comprends pas votre commentaire ni ce procés d'intention (je vais vous décevoir encore plus: au mépris s'ajoute la bêtise).

ah ! tout de même, si... mais comme si, finalement, ce n'était pas si grave.

"Ce n'est peut être pas leur intention, mais c'est bien ce qu'ils font lorsqu'ils anonnent jour après jour que "si [truc qui va pas, de "y'a plus de boulot" à "le prix des chocapic a augmenté"]... alors les gens risquent de se tourner vers le front national". Cela présuppose que le FN serait LE recours."

exactement , et il n'y a pas que les journalistes  ... il y a des commentateurs ici sur mdp ; et il y a aussi les politiques qui se renvoie à chaque fois qu'il supposent que l'autre fait une errreur que cette erreur "va faire monter le fn" ... légitimant du coup ce vote fn ... ("prévision" autorealisatrice)

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

walls monte des murs ...

En homage à la chanson de  Pink Floyd , il faut casser le Wall et le Valls avec

et le danger est bien là

http://www.humanite.fr/monde/hongrie-lextreme-droite-veut-une-liste-des-juifs-509664

ils ont des élus au parlement européen ? je suppose . Et qui siege avec eux ? ... le danger est bien là .

Conseillère PCF Front de gauche, ça existe? Ou bien c'est une étiquette électoraliste de plus? 

Bah ! Il y a PCF et PCF ...  http://www.pcfbassin.fr/#Appel

Finalement, c'est l'ancien ministre sarkozyste, Y. Jégo, malgré sa vision purement électoraliste, qui a dit ce qu'il fallait faire... et lancé un sérieux avertissement. Quelle schizophrénie !

Bon bah après avoir vu le débat "combattre le fn sur le terrain" j'ai envie de dire : AU BOULOT ! Que la gauche s'affirme, que les syndicalistes soient entendus afin qu'ils puisse y avoir de vraies négociations employés/patronat, que l'UDI / MODEM détruise l'UMP. Mais surtout que les valeurs républicaines s'assument bordel !

Super seconde partie de Quels antidotes au Front National?

merci à tous les intervenants, c'était très intéressant;

Monsieur Jégo  résume bien la situation,   en voulant être sur les terres du Front National,  on fait monter le Front National;   l'électorat de droite et d'extrême droite s'unifient, et perdurent dans le temps...

déconnectés PS:  électorat sur zone délaissé, au feu les pompiers!

 

+1

Et surtout, on fait tout bien,ne nous posons pas de questions ça donne mal à la tête.

Quel journaleux est capable de donner la parole aux gens de la vraie gauche, sans les agresser, en leur laissant dérouler leur programme ???

A qui pensez-vous ? Aurions-nous des talents cachés ?

Pour contrer cette peste brune, nous avons les éléments, les solutions, encore faut-il les utiliser réellement !

J'attends avec intérêts les "solutions". Avec tout le temps de parole consacré au Fn dans les médias, si tout n'a pas été dit, alors là, c'est fort !

Si vous étiez cohérent avec vous-même, vous devriez tirer les conséquences de vos analyses (Fn=nazis) et demander son interdiction pure et simple.

 

 

Ah la vrais gauche, elle est où, on la cherche. Qu'estce qu'elle fait ? je la cherche sur la mobilisation des retraites, cette vraie gauche, elle a des discours bien carrés mais qu'est-ce qu'elle fait ?

Cette gauche elle a des solutions clefs en main, elle sait tout ce qu'il faut faire mais quand les gens sont dans la mouise, la vraie gauche comme la fausse, elles sont aux abonnés absents.

Il faudrait avoir un peu moinde certitudes et rechercher un peu plus le travail en commun.

 

L’histoire de la grenouille et du scorpion est connue ! Ne pourrait-elle pas revenir en 2017 si notre François « 0 » n’imitait pas rapidement Benoît XVI ? !


Le scorpion voulait traverser une rivière et il demanda à la grenouille de le transporter. « Non, répondit la grenouille : « Si je te prends sur mon dos, tu me piqueras peut-être et ta piqûre est mortelle. « Voyons, sois logique, c’est ridicule ! » dit le scorpion. « Si je te piquais, et je me noierai avec toi ! » Alors, convaincue, la grenouille prit le scorpion sur son dos.
Au beau milieu de la rivière, elle sentit une douleur atroce, et comprit que le scorpion l’avait piquée. Elle commença à couler, entraînant le scorpion avec elle, et s’écria: « Où est la logique dans tout cela ? -Je sais bien, dit le scorpion, mais que veux-tu, je ne peux pas m’en empêcher… c’est ma nature qui veut ça »

Pierre Payen (Dunkerque)

Antidotes ! Un peu tard !

http://www.lejdd.fr/Politique/Le-geographe-Christophe-Guilluy-L-ouest-une-zone-de-progression-immense-pour-le-FN-635734

Quels sont les antidotes de Médiapart pour remédier à tout ce qui est décrit dans l'article ci-dessus avant 2017 ?

voir aussi

 http://www.youtube.com/watch?v=rMj_r_rQ75Q

 Les français ont sans doute décidé de laisser le scorpion les piquer, et ainsi d'entraîner le Boboland qui les dirigent dans la m....

Merci pour le lien, il n'y a pas eu audience hélas (moi-même, je n'ai plus de téléviseur depuis le passage à la TNT)... Mais possiblement une audience et une reconnaissance à postériori. Il faut être éveillé pour voir les choses... Et souvent, on crie dans le désert, les consciences dorment.

Vu que l'antidote supposerait entre autre chose de sortir du système des partis sans qu'on nous donne les moyens de le faire avec le système actuel : abstentions / votes blancs / nuls sont totalement ignorés (en plus clair on peut être élu sans qu'il y ait un quorum), référendum d'initiative populaire rendu inutilisable (encore contrôlé par le système des partis), il n'y aurait donc que le vote anti-système (ou violence collective ou la subversion) pour révoquer définitivement ceux qui nous ont conduits ici ?

 

D'accord avec vous. Avant de préconiser un remède, il faut faire le bon diagnostic. Et là, on a l'impression que c'est à ceux qui ne cessent de créer les conditions de la montée du Fn, qu'on demande comment le faire baisser. C'est dément ça ! Pourtant, ces gens esquivent le débat de fond et se comportent donc comme des dictateurs/inquisiteur. Ils n'apportent donc rien qui ne puisse changer quoi que ce soit (à moins d'interdire le Fn ou de juger et de punir sévèrement ses électeurs pour le délit de fascisme).

Une petite vidéo pour illuster tout ça:

Roland Dumas : Mitterrand a fait monter le Front National par tactique - Emission Face aux Français © blogo7

Jospin avait - je n'ai plus exactement les mots - dit que c'était du cinéma.

Jospin s'est fait bousiller par Hollande qui a fait le coups "Paul Voise" avec Sarkozy , Namias  (une faute que j'ai assumé .. mon cul - Chaîne Boygues) . Si Jopin passait en 2002 le papa (Chirac) de ces deux là (Hollande Caton / Sarkozy Wisner) aurait due passer devant les juges trop tôt pour lui. et si j'en suis plus que sûre, c'est que tant Sarkozy / Chirac qu'Hollande, ont refaient 100 fois la propagande Paul Voise après 2002 (Les débats de Sarkozy / Besson / Buisson / Valls etc..) ...pour faire monter le FN et obliger les gens à voter PS UMP dès les premiers tours (de grosses élections) pour dégager tous les autres (EELV / 2 boues La Raie pulique / FDG / FO / Modem 56k / etc..)

Lepen est un entonoir à cons.

Lutter contre le fn avec lePSet les Verts responsables du chômage des bas salaires et de la précarité?

Quels antidotes au Front national ? ??

Il n'y en a pas. Il n'y en a aucun, surtout pas médiatico/journalistique !

 

Et le mauvais temps viendra bien assez tôt.

Eh bien...remerciez mdp !  Sourire

  • Nouveau
  • 31/10/2013 03:02
  • Par

C'est dommage on parle encore du FN encore de la politique Francaise encore de Sarkozy encore de Hollande mais tout le temps et le reste ca prend le cote ( International , Culture etc ) Je trouve aussi que la Parisienne est nuuuuuuuuulle... a un point absolu... ( Desole pour ceux qui aiment ce qu'elle fait ) La facon de vouloir vendre MP pour 4 mois a 25 Euros au debut de l'emission.. ( Offre speciale , wow ! seulement jusqu'a minuit, dit-il en maintenant ses lunettes sur le bout du nez et ensuite en les enlevant pour mettre la branche dans sa bouche les jambes croisees ) et la facon de pouvoir terminer son compte MP ( En envoyant une lettre - par la poste oui - ). C'est con, c'est de l'abus, c'est du foutage de gueule. Il y a des super bons articles mais tout ces petits trucs , ca ruine le tout ! et Didier Porte qui n'est pas la cette semaine ( je l'attendais moi je l'aime bien ! )  ? Je suis nouveau mais la franchement je suis decu mais grave. Je vais continuer encore quelques mois pour voir mais il faire attention aux petits et aux GROS abus et arreter aussi de nous noyer d'articles sur Hollande et le FN et Sarkozy etc.. c'est trop facile.

"arreter aussi de nous noyer d'articles sur Hollande et le FN et Sarkozy etc.. c'est trop facile."

Cet article est mieux : ici

 

 

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Moi je lance un appel à Mediapart pour faire un article, le plaidoyer des "xxx imbéciles" pour avoir des intélectuels digne de se nom et nom des personnes à la solde des partis politiques. Quand je vois les plaidoyer des "343 salauds" qui reagissent en fonction des agendas des partis politiques: "prostitution" "immigration", "mariage gay", etc. Pourquoi ils ne travaillent pas avec autan d'harge pour les plus pauvres en France (français et étrangers) Quand est-ce qu'ils vont agir en scientifiques est être pret à faire tourner la roue de l'histoire dans le bon sens et non pas en réactionnaire: "touche pas à ma pu te". On pourrait mettre un titre aussi parlant "touche pas mon intélligence".

Et si le FN était une chance ?

Supposons, ce qu' à Dieu ne plaise, une élection FN  ET une abstention massive, le plus possible superieure à 50 % des inscrits....

Où serait sa légitimité démocratique ?

Faute de n'avoir pour choix qu'entre peste et choléra, les rangs des abstentistes devraient gagner un terrain suffisant pour, qu'enfin, se pose LA question d'un quorum représentatif...

Serait ce une mauvaise chose ?

 

 

 

C'est une chose qui risque d'arriver en effet.

A savoir si c'est une bonne ou mauvaise chose, ça je ne sais pas...

Le FN ne sera jamais une chance , comme le Hollandisme et le Sarkozysme et autres n'en est pas une, mais une abstention massive, très massive oui.

Puis si elle gagne (avec un score illégitime) , il faudra la foutre à la porte, et les autres parties feront de la récupérartion pour prétendre qu'ils ont sauvée leur "Raie Publique" (la conception qu'ils en ont). On peut faire toujours confience à leurs éléments de bobards .

Je crois que ce serait, toujours mieux que la mascrarade actuelle, à laquelle participe beaucoup de "pseudo-journalistes"  Télé Impartiaux ou vendus, et qui enlève tout enjeux de devoir servir, aux politicards de la com.

Que dire de la légtimité de nos députés européens élus avec 59,37% d'abstention ! http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Europeennes/elecresult__europeennes_2009/%28path%29/europeennes_2009/FE.html

Je crois qu'il en faut plus que ça pour faire peur à l'oligarchie et restaurer un peu de démocratie. Songez que les fonds publics ne prennent pas en compte l'absention. Si 75 millions d'euros de fonds publics sont alloués et qu'il y a 3 électeurs et que par exemple, 2 votent UMP et 1 PS, alors l'UMP touche 50 millions et le PS 25 millions. Génial non ?

En même temps, au vu des médias que nous avons, l'abstention semble la stratégie la plus saine pour faire bouger les lignes. On peut toujours rêver mais l'oligarchie ne me semble pas prête à céder un pouce de terrain. Au contraire, dés qu'ils le peuvent, ils essaient de diminuer les contrôles populaires. Quelques exemples :

- suite à la perte du référendum en Alsace, un député a demandé à changer la loi de manière à ce qu'un référendum ne soit plus nécessaire lorsque l'Etat veut modifier l'organisation administrative du pays. Je ne sais pas si c'est passé mais l'idée même de le faire est choquante et révélatrice de ce qui se passe.

- L'augmentation du nombre de signatures nécessaire pour participer à l'élection présidentielle afin d'empêcher une nouvelle offre d'émerger.Rien que l'évoquer est choquant il me semble

- sur les élections européennes de 2014: l'idée est de ne pas envoyer les professions de foi par la poste (songez à ceux qui sont très pris (ce ne sont les bobos parisiens) et qui comptent sur des écrits pour étudier les engagements des candidats) : http://www.huffingtonpost.fr/2013/09/25/europeennes-professions-foi-envoyees-domicile-2014-nouveau-couac_n_3991468.html

- Sur le traité transatlantique (une broutille !), pas besoin de ratification par le parlement français: cf. http://www.contrelacour.fr/parlements-nationaux-ratification-marche-transatlantique

Ils n'ont pas suffisamment peur pour céder un pouce de terrain ! C'est nous qui avons peur du Fn, pas eux !

 

 

 

  • Nouveau
  • 31/10/2013 08:19
  • Par

J'avais posté ce commentaire sur ce billet :

Marine, flagrant délit de dictature.

 

Je le confirme sans rien y changer.

 

Le FN ne fait ni plus ni moins ce qu'a fait Sarko, ou que font aujourd'hui Coppé, Fillon et surtout, de façon éhontée, Manuel Valls. Ils font du raccolage sur un thème porteur [l'immigration], ils vont à la pêche aux voix.

Vous avez raison il est plus facile et efficace de convaincre les électeurs sur ces thèmes que sur celui du capitalisme et de la mondialisation.

Il existe cependant une différence énorme entre le FN et l'UMP ou le PS, une différence dont on ne parle pas, c'est tellement plus facile de se polariser sur des débats stériles sur la terminologie et le passé ou les exactions de la frange dure qui a initiée ce parti et existe encore, bien que, devenant au fil de l'augmentation de ses électeurs moins importante, elle devrait logiquement en perdre avec le temps son influence. 

Après Sarkozy et Hollande aujourd'hui, le FN est le seul parti (le FdG étant hélas hors-jeu) qui manifeste clairement sa volonté de remettre en cause la mondialisation telle qu'elle est organisée.

Son programme est clair sur l'Europe et sa volonté manifeste de redéfinir les règles qui nous assujettissent, règles effectivement productrices de cette immigration qu'il est trop facile de stigmatiser.

A ce stade, le FN est pour moi, le seul parti qui présente un espoir de changement réel, dans la douleur, certes, avec des dégâts collatéraux importants, je le crains, sans garantie de résultat, j'en suis conscient.

Je n'ai qu'une certitude, ni le PS, ni l'UMP, ne s'attaqueront aux racines du mal qui ronge notre société.

Je choisis le doute, et peut-être l'espoir.

 

Et le débat sur le qualificatif d'extrême droite me paraît être secondaire.

Si vous re-postez ce billet après le débat d'hier, ça prouve juste que ce débat n'est pas allé au bout de ses promesses.

"Son programme est clair sur l'Europe"

Vous rigolez j'espère. Le FN est aussi clair que les autres sur ce sujet. François Asselineau démontre, toute preuve à l'appui (les déclaration de la famille Le Pen) que le FN n'est pas clair sur l'UE: http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/non-le-fn-ne-veut-pas-sortir-de-l-106818

 Il y a aussi la vidéo:

Le FN n a jamais voulu sortir de l'euro © Mar Vell

ce qui est aussi EFFRAYANT c'est la médiocrité intellectuelle des élus PS UDI EFFRAYANT

 

François Asselineau, dont vous semblez être un fervent supporter ne démontre qu'une chose, qu'il est plus extrémiste que le FN sur la sortie de l'Europe. 

Sa lecture et son analyse des déclarations de Marine Le Pen n'a en fait que cet objectif, convaincre les eurosceptiques qu'il est le meilleur pour sortir la France du bourbier européen.

L'approche du FN est différente. Elle passe par une phase de renégociation importante avec des objectifs assez précis, mais sans la volonté délibérée de sortir de l'Europe qui serait soumise à un référendum à l'issue de cette période transitoire qu'elle a estimée à un an environ après son élection à la présidence de la République.

Cela m'a paru clair et constructif.

 

 A ce texte du FN, notamment la partie en gras:   Il faut donc que la loi française retrouve sa supériorité sur le droit européen dérivé (directive, règlement, etc.). Ces éléments feraient l’objet d’une discussion avec nos partenaires européens dans le cadre de la renégociation nécessaire des Traités européens. La France doit maintenir sa position en cas d’échec des négociations. 

M Asselineau conclut, plus proche du contresens que de l'analyse objective : 

"Le Front national, s'il prend soin de marteler régulièrement qu'il négociera avec ses partenaires, sait parfaitement que la construction européenne finira par l'emporter.
Il prépare même ses électeurs à l'échec car, au chapitre crucial sur la démocratie et les institutions, il avertit déjà qu' « en cas d'échec des négociations », la France ne sortira pas de l'Union européenne, mais se contentera de... « maintenir sa position »."


Décidément ce monsieur ne pouvant se résoudre à trouver quelques vertus au programme du FN sur l'Europe en est réduit à faire de la surenchère et à déformer de façon éhontée les propos de ses dirigeants.



"Sa lecture et son analyse des déclarations de Marine Le Pen n'a en fait que cet objectif, convaincre les eurosceptiques qu'il est le meilleur pour sortir la France du bourbier européen."

Bien sûr et il ne s'en cache pas ! où est le mal à cela ? où est le mal à argumenter sur des faits précis (lorsqu'un débat est possible c'est à dire quand les arguments opposés ne sont pas: "vous être fasciste"). ça n'empêche pas non plus de parler de la réalité (je vous invite à vérifier la véracité des évènements cités par M.Asselineau).

"Elle passe par une phase de renégociation importante avec des objectifs assez précis, mais sans la volonté délibérée de sortir de l'Europe qui serait soumise à un référendum à l'issue de cette période transitoire qu'elle a estimée à un an environ après son élection à la présidence de la République."

Ah bon ? Et c'est quoi "les objectifs assez précis" ? "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement" et la communcation du Fn sur l'UE et l'euro est, c'est le moins que l'on puisse dire, pas claire. Même si vous, vous avez compris quelque chose, admettez au moins que cette communication n'est pas claire (je ne parle même pas des conflits juridiques entre les traités européens et les textes français) pour la majorité d'entre nous (ne pensez pas qu'aux bobos parisiens). Jamais je n'entends MLP dire ce qu'elle fera pendant la phase de "renégociation". Bref, c'est de l'enfumage.

Je vous invite également à trouver des citations qui, en plus de préciser quels sont ces "objectifs",  montrent la constance de cette position dans le temps et aussi à montrer que cette postion est partagée par les différents responsables mais aussi par les militants Fn (ont-ils compris ça ?). Quant aux électeurs du Fn, si je demande à deux électeurs différents, j'aurais probablement deux réponses différentes sur ce sujet. Et enfin, quid de l'euro, qui n'est pas une mince affaire ?

La conclusion de M.Asselneau est parfaitement juste (malgré votre mauvaise foi) : si la France se contente de maintenir sa position, ça revient à prêcher dans le désert (paroles, paroles, paroles...), ce qui conduit à rester dans la position actuelle sous l'empire des mêmes traités (cf. M.Hollande avec le TSCG, rien n'a changé).

J'ajoute que vous utilisez le mot "extrémiste" pour parler d'opinion euro-critique. Cet artifice de langage est inutile, sauf à exprimer ouvertement une opinion en faveur de la dictature (ce qui se défend d'ailleurs mais ne faites pas comme le FN, exprimez clairement votre point de vu). Je ne vois rien d'extrême dans la critique de l'UE. Aucune autorité politique ne peut être au-dessus de toute critique, pas même l'UE.

 

« François Asselineau, dont vous semblez être un fervent supporter ne démontre qu'une chose, qu'il est plus extrémiste que le FN sur la sortie de l'Europe » ... MDR !

Perso, je ne suis pas fan de ce type, mais je trouve que sur ce coup-là, il a raison.

Extrait du "programme" du FN : « Dans le cadre de l’article 50 du Traité de l’Union Européenne, il convient d’initier une renégociation des traités afin de rompre avec la construction européenne dogmatique en total échec. »

Votre promesse de  « renégociation des traités », elle me fait penser à celle du candidat Hollande sur la « renégociation du TSCG » ... Et comme disait Super-Menteur, les promesses n'engagent que ceux qui y croient, pas vrai ? 

Le lien vers le site du FN marinelepen2012. fr n'est plus valide. Il faut aller là : http://www.frontnational.com/pdf/projet_mlp2012.pdf

La phrase citée par M.Asselineau se trouve page 15. Je ne sais pas si il s'agit d'incompétence ou de manipulation volontaire de la part du FN (les deux en fait, je pense) mais l'article 50 vise à sortir unilatéralement du TUE (qui porte bien son nom !) C'est en fait un principe de liberté, aucune personne comme aucun peuple ne peut rester dans un contrat ad-vitam eternam. Tout contrat doit donc prévoir une clause de sortie: l'article 50 est justement cette clause.

MLP me fait penser à une mauvaise avocate (et à une avocate véreuse) : bien que leur existence aie été niée par les grands médias dont MediaPart (entre le mariage gay, le sexisme et les musulmans, pas facile de se faire une place), il y a bien des victimes (les classes populaires ont bien été abandonnées par une oligarchie médiatico-politique qui se maintient tant qu'elle peut) mais elles sont mal défendues, voire elles sont roulées par le FN qui, en un sens profite d'elles (30 ans que Jean-Marie est au parlement européen et pour quoi faire ?). Cela fait mal au cœur. Sans parler de ceux, qui comme moi, aiment la France, et souffrent de voir le FN salir son image, avec la complicité des médias, depuis si longtemps.

 

Soit c'est une manipulation, soit Marine Le Pen ne sait pas lire ...

L'article 50 du TCE est clair : il stipule que « tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l'Union », que « L'État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen », et que les négociations qui s'ensuivent ne concernent que « les modalités de son retrait ».

Moi, je penche pour la manipulation : une opération de basse politique qui vise à diaboliser toute contestation de l'UE austéritaire ... Bref, le FN n'est rien d'autre qu'un épouvantail planté par le "système" dans son champ (de ruines) pour épouvanter les moineaux, et comme le montre

Je nesuis pas certain que vous ayez fait l'effort de lire cet article 50. 

Il permet la sortie du TUE, mais il prévoit une phase de négociation pour redéfinir les relations entre l'UE et le pays sortant. Il fixe un délai maximum de deux ans, avec possibilité de le prolonger. Le projet du FN s'inscrit bien dans ce cadre juridique et est suffisamment explicite pour qu'il soit crédible.

Sortir de l'Europe ne signifie pas que la France la niera, l'ignorera ou n'aura pas de relations avec elle. Ce sont ces nouvelles règles que le FN souhaite redéfinir et dans cette hypothèse, dire que "notre pays maintiendra sa position" peut, vous en conviendrez bien, faire référence aux objectifs à atteindre et non à la situation antérieure à la négociation.

Effectivement vous pouvez choisir une interprétation inspirée de la façon dont François Hollande a capitulé en rase campagne avant même de combattre, pour maintenir sa position bien entendu.

Quant à salir l'image de la France (et à l'aimer) je ne crois pas que ceux qui nous ont menés où nous sommes à coup de soumissions à la finance et à la mondialisation outrancières en nous enfermant au fil des septennats ou quinquennats dans des cadres juridiques de plus en plus contraignants, ne font pas l'honneur de notre pays et ne sont pas des modèles de probité et d'honneur.

Oui, les média sont complices et leur façon de se limiter à nous rabacher les aspects les plus criticables du FN ne les honore pas non plus.

Ben si, je l'ai lu, et si vous voulez faire de même, il est , avec son paragraphe 4 : « Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l'État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent » ... Il n'y a donc aucune possibilité ni de « renégocier les traités » ni de « redéfinir les règles » de l'usine à gaz européen : on se casse, et basta !

« Maintenir sa position » ne mange pas de pain : dans le cadre de l'UE ?

Cet appel me parait bien plus clair : sortir unilatéralement de l'UE et dénoncer tous les traités européens imposés contre le peuple ... Si le FN trouve ça trop "extrémiste", que voulez-vous que je vous dise, sinon que les frontistes essaient de nous faire prendre des vessies pour des lanternes, et qu'avec moi, ça ne marche pas ? 

L'antidote, c'est de dire les choses telles qu'elles sont, et idem pour les autres "propositions" de la fille du milliardaire de Saint-Cloud, telles « l'allègement du coût du travail » : en clair, la baisse des salaires ...

Je ne pense pas que vous ayez une grande expérience des négociations couteau entre les dents.

Il est normal que le Club des partisans des traités actuels se protègent et soient les seuls à décider des relations que l'on doit avoir avec eux.

Cela ne doit cependant pas être un frein à la remise en cause de certaines règles ou principes qui sont imposés par le TUE. Seuls les défaitistes, les alignés d'avance tels Hollande et ses sbires, se serviront de cet argument pour ne même pas commencer à vouloir discuter d'éventuels aménagements.

Il ne leur reste que la soumission pure et simple qui, avec un peu de recul, ne peut que signifier que ce système fait plus que leur convenir, ils lui trouvent tellement de vertus qu'il en sont les plus ardents promoteurs même s'ils ont un discours officiel qui voudrait faire croire le contraire.


Votre appel est bien beau, je me suis battu en tant que militant d'Attac lors du référendum sur le traité européen. Mais où en est-on aujourd'hui? 

Qui peut porter ce changement, cette remise en cause des institutions dans lesquelles nous nous sommes laissés enfermer?

Allez, donnez moi de vraies bonnes raisons de croire en d'autres partis ou personnalités politiques pour changer la donne.

 

 

 

Le seul parti qui changera la donne est celui de la classe ouvrière : un parti qui défend les seuls intérêts de sa classe. Ça fait plus d'une paye qu'il n'existe plus, et c'est pourquoi il faut le reconstruire sans rien attendre de la Providence ...

"Je nesuis pas certain que vous ayez fait l'effort de lire cet article 50." Tant de mauvaise foi me désarçonne. J'avoue que là, c'est plus fort que moi. N'importe quel étudiant en droit vous expliquera, comme je l'ai fait moi-même que l'article 50 du TUE a été fait pour pouvoir sortir du traité. C'est une règle de base pour préserver la liberté de chacun : aucun état, aucune personne ne peut rester lié à un contrat sans limite de temps. Cette sortie est donc, par définition, unilatérale (si il suffisait à votre co-contractant de refuser l'application de la clause de sortie pour que le contrat perdure, alors la clause serait inutile).

Une fois ce point éclairci, il faut bien voir que, si les autres grands partis n'ont rien à dire, le FN produit un maelström qui mêle nationalisme, racisme, euro-sceptiscisme, anti-capitalisme (après l'ultra-libéralisme des années 80 et 90...),... Il n'y a en fait aucune cohérence, aucun corpus idéologique stable et tout cela est à géométrie variable suivant l'actualité du moment (elle même fortement déterminée par les sondages, les coups de com' de l'oligarchie). Cette stratégie de confusion est savamment orchestrée par le FN et soutenue par les médias; elle démontre le mépris du FN pour ses électeurs et pour nous tous en général.

Il faut rendre à César ce qui est à César : l'article de F.Asselineau sur AgoraVox (http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/non-le-fn-ne-veut-pas-sortir-de-l-106818) est excellent (y compris dans sa conclusion dont je cite ici un bout: "Le Front national n'entend ni véritablement sortir de l'euro, ni se retirer des traités européens, dont il envisage au mieux de bloquer provisoirement le fonctionnement.") et il me paraît un excellent outil pour combattre le FN. Ce qui est sûr, c'est que ça vaut tous les articles de MdP sur le sujet (et ils sont nombreux !).

Enfin, pourquoi Asselineau est-il le seul à expliquer cet enfumage ? Parce que tous les grands partis utilisent aussi le même genre de technique d'enfumage (pour récupérer un max. de voix: si mon parti dit A un jour et B un peu plus tard, et que les médias me donnnent la parole, alors j'ai une chance de récupérer ceux qui pensent A + ceux qui pensent B. Si en plus, je n'ai pas vraiment dit A mais un truc s'en approchant, de même pour B, via des artifices de language alors c'est encore mieux; il y a aussi les accords électoraux dans lesquels les partis trahissent rédulièrement leur parole) donc, ce genre de décryptage pourrait se retourner contre eux ! Quant aux médias, ils doivent faire perdurer le système (notons que la presse est fortement subventionnée par l'Etat via des niches fiscales, que de gros salaires sont en jeux et que, si vous êtes privés de TF1 ou de Canal + vous n'existez pas).

 

 

 

 

 

Le seul parti qui changera la donne est celui de la classe ouvrière

 

Vous lui prévoyez combien d'élus aux municipales, aux européennes et combien de votes aux législatives ou à la présdentielle ?

Ouvrez les yeux et acceptez que le point de passage obligé pour ne pas reconduire les sarko et consorts ou les pseudos socialistes est le FN. 

Le Fdg est KO debout, la rue ne mène et ne mènera à rien, les syndicats sont moribonds.

Comme vous j'ai espéré.

Aujourd'hui mon désespoir m'a fait franchir le pas.

 

A chacun sa foi, celle des autres étant toujours mauvaise.

Inutile de vous énerver; il faut constater un désaccord entre nous et surtout accepter que l'article de F Asselineau n'est pas un outil aussi performant que vous l'affirmez pour combattre le FN.

Ce qui doit vous être insupportable c'est que dans la phase actuelle on rencontre beaucoup plus de citoyens qui choisissent en toute connaissance de cause de rejoindre le FN que des repentis qui le quittent.

Et ce qui doit être encore plus désespérant c'est que tous les arguments simplistes ou plus évolués tels ceux de Médiapart ou F Asselineau, n'ont aucun effet sur ces nouveaux électeurs qui fuient les partis au pouvoir depuis des décennies, partis qui n'ont fait que berner le peuple français. A cette constante et à cette cohérence de la mise en oeuvre par ces gens-là d'une poilitique d'asservissement des peuples aux puissances financières, je préfère ce que vous vous jugez incohérence mais qui pour ceux qui ont franchi le pas est suffisant clair et porteur de changement.

 

Désolé de ne pas vous suivre sur ce terrain : j'ai été vacciné très jeune contre le national-terrorisme de souche, et si je tombais nez-à-nez devant certain vieux crabe du BN, j'aurais plus que deux mots à lui dire ...

En 2002, on essayait déjà de nous faire croire que le FN aurait changé : la preuve (que non) par les mails. Ok, c'était il y a 10 ans, mais désolé, je n'y crois toujours pas, et ce que j'entends parfois entre la poire et le fromage ne m'incite pas à y croire. Les militants qui causent à la télé ont certes été reformatés (ratissage électoral oblige), mais à la base, y'a du boulot ! Et j'en connais qui n'ont remisé à la cave (avec les autres cafards) leurs saillies antisémites que parce que les Juifs sont désormais armés : courageux mais pas téméraires, les clients du "bon" docteur Destouches.

La preuve par les mails ne prouve rien sur l'électorat actuel (et futur) du FN.

Nombreux sont ceux qui voteront pour lui et qui ne pensent ni s'expriment comme on peut le lire dans les soi-disant mails de soutien de 2002.

Je connais la face sombre du FN, mais je mesure de quelle façon les partis au pouvoir des décennies ont abusés et abusent leurs électeurs, surtout le PS de Hollande.

De deux maux je choisis le moindre et maintenir ces gens là aux commandes est pour moi bien pire que la stigmatisation de l'étranger par le FN, stigmatisation que les lois économiques et la soumission des politiques à la puissance des financiers internationaux contribuent à entretenir et à pérenniser. 

 

Hollande sait qu'il ne pourra pas compter pour se faire réélire en 2017 ni sur sa popularité qui devrait atteindre les abimes ni évidemment son bilan économique et sociale qui s'annonce sans prendre beaucoup de risque comme désastreux !

Et comme Hollande est beaucoup plus malin que beaucoup  le pense il sait parfaitement que sa seule chance de réélection  en 2017 dépendra  de l'audience et la progression du FN ! En effet, Hollande sait très bien que son seul danger n'est pas le FN et MLP mais l'UMP car toute progression du FN se fera au détriment de l'UMP ! L'objectif d'Hollande est donc de se retrouver au second tour fasse à MLP pour être réélu dans un fauteuil ! C'est la raison pour laquelle tout est fait dans les médias principalement audio-visuels propriétés de milliardaires pour accorder un intérêt particulier au FN et surtout à sa présidente MLP qui y est omniprésente depuis un  certain temps sans doute avec la complaisance des très riches médias de masse qui roulent pour Hollande ! En effet ils  savent pertinemment que la seule planche de salut de sa  réélection dépendra de l'importance de la popularité du FN au détriment de l'UMP ! 

Tout a donc été entrepris pour que le candidat de l'UMP soit éliminé lors du premier tour en 2017 afin de permettre à Hollande et MLP de s'affronter lors du second ! Sachant que MLP n'aura  aucune chance d'être élu car tout sera fait pour en appeler au pacte républicain - cette fameuse tarte à la crême - que l'on balance aux électeurs crédules et donc très influençables et une campagne pour limiter l'abstention !  Et ainsi le tour sera jour !

Ainsi au lieu d'avoir un second tour à choisir entre la peste ou le choléra néolibérale représenté par le candidat  UMP et celui du PS les français plébisciteront non pas une maladie honteuse mais la peste et le choléra ! 

Voilà comment  on roule  une grande majorité de français depuis plus de 60 ans grâce aux institutions de la Vème République qui permettent au gré des alternances entre la droite conservatrice (UDR/RPR/UMP) et le PS(fausse gauche)  de conserver quasiment la même politique aux services de la très riche classe dominante française (oligarchie financière et mutinationales) ! Quant à la majorité des français ils n'ont quasiment plus voix au chapitre ! Les députés de la majorité présidentielle ou du parti au pouvoir en cas d'alternance étant aux ordres soit du président de la république soit en cas d'alternance aux ordre de leur premier ministre ! 

Enfin, pour ceux qui en appelle à une VI ème  république pour redonner un semblant de démocratie à la France ils doivent savoir que ceux qui ont pouvoir de décision en la matière ne prendront jamais le risque en changeant de système politique de perdre une parcelle de leurs pouvoirs que leur permettent les institutions de la Vème République ! Et comme personne ne se révoltera ils seraont donc condamner à subir les  injustices afin de servir les plus riches pendant encore  pas mal de temps ! 

Défaitisme vous pourriez dire ! Non juste réaliste ! 

c'est l horreur en fait.... méthode de mediapart digne des pires facistes de la pensée... et vous voulez donner des leçons de démocratie? bon on fait comment pour se désabonner de ce torchon immonde? inscription possible en ligne et pas la désinscription .... là aussi c'est limite du point de vue de l'honneteté .... à vomir!!!

merci de vous désabonner ça m'évitera de le faire

parce que vous seriez celui ou un de ceux qui donnent ou reprennent le droit de s'abonner à mdp ?

les "p'tits chefs" à la botte sont de retour...aïe le fascisme n'est pas mort !

Ce titre est une honte. Vous prennez vraiment les gens pour des cons avec votre métaphore filée : "Radiographie" du Fn, "Remède au Fn". Donc les gens qui votent FN sont des malades? Votre mépris... VFinalement, vous êtes un peu comme tous les bien-pensansts mainstream...

Putain mais on aura jamais de média indépendent et qui se contente de faire son taf au lieu de dicter aux gens la conduite ou la pensée à avoir ou ne pas avoir sous peine de ne pas être démocrate???

Et par conséquent le jeu de l'umps. Les mêmes qui nous foutent dans la merde depuis des décennies. A gerber.

  • Nouveau
  • 31/10/2013 09:50
  • Par

que l'Etat soit dirigé par une véritable élite et pas uniquement par quelques ambitieux combinards qui utilisent leurs neurones à conquérir le pouvoir et y rester  donc si possible éviter les cagoulards renégats, les paresseux, les cocus et les chefs de bureau à la pensée unique forgée par l'ena.....

Je n'ai pas très bien compris l'intervention de M. Magnaudeix reprochant à la CGT de n'être pas sur le combat pour le travail le dimanche ? Un article dans médiapart expliquait comment ces manifestations de salariés étaient "organisé" par la direction !!!!!

effectivement c'était un peu confus. je crois qu'il voulait savoir pourquoi la CGT n'était pas très impliquée contre le travail du dimanche.

Si ce n'est pas cela, c'est normal que la cgt ne soutienne pas les salariés qui veulent travailler le dimanche.

C'est bien, faire front au front!

Vous me faites rire!

L'émission qui traiterait des magouilles en tous genres, des conflits d'intérêts des passes droits, des colections de mandats, des, des, des....

Vous voulez nous parler de Monsieur Fabius et de sa collection de tableaux?

Au fait, Monieur Sarkozy a beaucoup augmenté le salaire du Président de la république...
Les retraites des anciens présidents ont-elle suivies le pas de cette augmentation? 

Vous me faites rire et vous faites rire le peuple et ce n'est pas pour ça que je partage les idées du FN!

Mais le peuple en a assez!

Je vous souhaite une bonne journée.

Je suis abonné à Médiapart et je le resterai, je vous félicite pour vos émissions et pour votre travail!

Paul Jorion - Le temps qu'il fait le 30 octobre 2013 © Paul Jorion

à partir de 7'35" sur le front national...

La progression du FN et de MLP est une formidable et inespérée aubaine pour Hollande dont la popularité ne fera que régresser à mesure que l'on progressera vers la future présidentielle de 2017 ! En effet, plus le FN et MLP progresseront  sachant qu'ils ne dépasseront pas 30 % de parts de marché électoral - il y a des limites à ne pas dépasser pour les bonnes consciences - et  plus l'UMP et ses leaders s'affaibliront et donc plus Hollande aura des chances de se retrouver au second tour de 2017 face à MLP et de se faire réélire dans un fauteuil ! Car à moins d'une très improbable forte abstention lors du   second tour de 2017,  MLP n'obstiendra au mieux que 40 % des suffrages exprimés ce qui est largement suffisant  à Hollande pour continuer sa vie de château de quasi-monarque républicain pendant  cinq ans encore ! Comme l'ont fait avant lui les Giscard, Mitterrand son mentor, Chirac et Sarkozy ! 

C'est sans doute pour cette raison que des consignes ont dû être  données  permettant à MLP de se produire très régulièrement sur les médias audio-visuels afin de conforter voire  renforcer sa popularité et ainsi affaiblir de plus en plus l'UMP et ses leaders qui sont en fait les seuls dangers pour Hollande pour  2017 ! Même si ce serait pour poursuivre  la même politique néolibérale assortie de petites variantes à la marge d'Hollande qui lui-même a pris le relai complet de Sarkozy en matière économique, sociale et financière ! Hollande est donc en train de tout faire pour que le représentant de l'UMP ne soit pas au second tour au seul profit de MLP seul gage de sa réélection en 2017 ! 

 

Les "consignes" ont été données aux médias principalement. Au début, en 1983, quand les médias ne connaissaient pas le FN, c'était des consignes directes. Aujourd'hui, les médias ont intériorisé la consigne et, croyant faire une bonne action, ils donnent sciemment (et MédiaPart n'est pas en reste !) une tribune exceptionnelle au Fn (je pense d'ailleurs que si l'on fait la totale, en comptant non seulement les moment où les cadres du Fn sont interviewvés mais aussi les moment où l'on parle du Fn, le Fn est devenu, sinon le premier parti politique dans les médias, au moins le second (derrère le Ps himself si je l'assimile à la communcation gouvernementale).

Et les résultats d'une élection étant le plus souvent correlés à l'exposition médiatique, les médias préparent et nous préparent à ce scénario (bon, ça marche pas toujours, sinon, on aurait DSK à l'Elysée !).

MédiaPart peut donc plaider pour sa neuralité. Le problème c'est que les faits montrent le contraire (comme d'hab' !): en médiatisant le Fn à ce niveau (tout en le critiquant de manière stérile et sans demander son interdiction), MédiaPart n'est pas neutre. Il nous prépare à "voter utile".

Pour échapper à ce stratagème qui nous incite à légitimer l'oligarchie en place, il faut penser à l'absention, seule voie non violente qui pourrait lui faire un peu peur en attendant que les médias arrêtent d'assimiler au Fn tout ceux qui proposent une autre politique (qui passe par une discussion sur l'euro et l'UE). Bref, en attendant que les médias fassent preuve de pluralisme.

 

 

Quels antidotes au Front Nationale?

 

Réponse

 

Une vraie République avec une démocratie vivante, beaucoup moins de rentiers installés à l' Assemblée nationale et au Sénat, de vrais citoyens appelés aux postes de responsabilités (pour le moment nous avons des bourgeois-e-s qui s'occupent de leurs intérêts personnels), apprendre la démocratie et la République  dès la maternelle.

 

Avoir des gens courageux à la tête des régions et des départements,  non pas pour prendre des décisions qui seront impopulaires parce qu'injustes (quand Copé parle de courage, le ciel devient tout rouge de honte) mais des gens courageux qui s'impliquent et assument leurs responsabilités pour le bien de tous mais surtout pour le bien de ceux qui n'ont que leur tête et leurs bras pour vivre.

 

Maintenant qu'il n'y a plus de risque avec le Stalinisme, les néo-libéraux dont le F N est un fervent défenseur de l'idéologie fascisante se sentent pousser des ailes pour esclavager toutes les populations des sociétés occidentales.

Quand un oligarque ou un hiérarque de la politique de droite (ump et fn)  ou du ps (fausse gauche) sort son couplet  sur les mesures courageuses qu'il conviendrait de  prendre pour redresser le pays il faut entendre dans tous les cas que ces mesures courageuses n'affecteront jamais les intérêts desdits oligarques et hiérarque ni ceux de la très riche classe dominante ! 

Courage politique signifie pressurer davantage tous ceux qui appartenant aux classes populaires et moyennes n'ont aucun moyen d'influence pour faire pression sur le pouvoir politique en place à la différence de la très riche classe dominante ! 

Alors oui, en tout cas, le moins que l'on puisse dire, c'est que la plupart des responsables politiques invités par Médiapart n'ont pas répondu à la question: comment contrer la progression du FN?

Se rapprocher des électeurs en faisant du terrain, est en résumé leur principale réponse: on continue à prendre les électeurs pour des imbéciles...

Globalement, ce n'est pas le débat que j'attendais même si je ne croyais pas à quelque chose de lumineux de la part de ceux ou de leurs successeurs qui conduisent justement et depuis longtemps à la progression du FN.

Est-il nécessaire d'être historien ou chercheur pour se rappeler que la progression du fascisme des années 30 et leurs monstrueuses conséquences sont tout de même les conséquences d'un peuple acculé, tyrannisé lui même en quelque sorte par les financiers du 20ème siècle...?

Les financiers du 21ème siècle et les politiques complices, vont-ils reproduire les mêmes erreurs et vont-ils finir par porter notre civilisation  à la "désintégration"? Je ne m'attends pas, non plus, à ce que les invités politiques de Médiapart veuillent traiter sérieusement cette question qui constitue le fond du problème.

Mais cependant, aucun de ces responsables politiques n'a visiblement reconnu qu'il fallait faire machine arrière toute, d'urgence; qu'à défaut de vouloir partager les richesses de la planète et puisque la nature même de l'homme semble s'opposer durablement à cet idéal, il était nécessaire de redistribuer au moins une partie des cartes.

Je n'ai pas entendu non plus de politique dire que la classe dirigeante dans sa perpétuelle alternance droite/gauche était décidée à "recréer" une croissance intelligente. Basée sur les préoccupations écologiques actuelles de plus en plus vérifiées par les scientifiques. Par exemple, travailler à fond sur les énergies renouvelables. Par exemple, travailler également à des solutions visant à réduire fortement , significativement, nos déchets ...

Cela participerait au moins à enclencher la marche arrière ou plutôt une véritable marche en avant. La culture, l'enseignement, l'absence de vision sur une démographie non contenue sinon par l'organisation de conflits destructeurs ici et là, on pourrait donner au moins une chance à tout cela d'être véritablement déballé sur la table..

Non, rien de la part de ces gouvernants nous indique une volonté de chercher à relancer au moins les espoirs sur un autre modèle de société. Apparemment aucune volonté, aucun projet concrêt de relancer une dynamique de nature justement à éteindre la haine de l'autre qui s'installe progressivement et qui se concrétise alors par la montée de l'extrème droite.

Mais il faudrait déjà pour cela que l'on trouve les fonds pour créer de la croissance (quel que soient les moteurs de cette croissance, intelligents ou pas...). Et là, les socialistes ont rompu avec leur promesse de chercher l'argent là où il se trouve: ils préfèrent taxer les pauvres (de plus en plus nombreux); cela correspond à la gouvernance du monde. 

Comment alors ne pas s'étonner de la progression du FN? Quand la machine sera complètement grippée, est-on si sûr que l'extrème droite ne progressera pas encore; les français n'étant pas par nature, entendons-nous, ici et là, des racistes invétérés?

Alors franchement, cela est proprement ridicule d'entendre nos politiques dire qu'ils vont faire du terrain pour contrer le FN...

J'espère que Médiapart organisera d'autes débats sur ce thème mais avec des politiques autrement plus sérieux, qui auront pris la mesure de l'urgence de la situation.

 

Une antidote au front national ? Augmenter les salaires !

Les salariés ont été augmentés en moyenne de 0,2% sur un an. Et les patrons ? Ça va, merci !

Les rémunérations des patrons européens en forte hausse

"Les salariés (...)" Enfin, ceux qui restent. Cette nuance statistique est importante car augmenter les salaires ne suffit pas: comme disait Sarkozy (mais certains au PS disent la même chose) pour les fonctionnaires: moins mais mieux payés.

L'agenda politique prévoit en effet, depuis le Conseil Européen de mars 2000, (cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Strat%C3%A9gie_de_Lisbonne) les réformes structurelles. Le texte, qui date des 23 et 24 mars 2000 peut être consulté ici: http://ue.eu.int/ueDocs/cms_Data/docs/pressData/fr/ec/00100-r1.f0.htm

On y retrouve la novlangue qu'on a subi pendant 10 ans: compétivité, réformes strucutrelles, marchés (le mot marché doit y apparaître un vingtaine de fois). Tous ces termes technos ne sont pas de traditions française et il est intéressant de découvrir d'où vient ce que les médias nous rabâchent (le mot est faible) depuis tout ce temps. C'est là qu'on voit le niveau de puissance de la propagande européiste (malgré le taux de chômage) et le constraste saisissant entre ce que vivent les gens et ce texte ultra-libéral.

Le terme propagande n'est pas trop fort car c'est bien le contraire qui est vrai: ceux qui veulent supprimer ce texte sont désignés par les médias (dont MédiaPart) comme des extrêmistes populistes pro-FN, alors qu'il est raisonnable de considérer que les partisans de ce texte (tous les médias mainstram) sont des extrêmistes pro-dictature-des-marchés et énnemis de l'intérêt général. Les treize années qui se sont écoulées, avec le naufrage économique de la zone euro, montrent bien que ce sont les opposants à ce texte qui avaient raison. Ca me rappelle toujours les partisans de l'Union Soviétique (mais qui n'y vivaient pas, comme maintenant où les partisans de l'agenda de Lisbonne ne sont pas touchés par les ravages de l'euro) qui étaient légion dans les médias avant que cette Union là s'écroule.

 

La crise est derrière nous !! La preuve :

Taux de chômage record en Italie

Le Monde.fr avec AFP |31.10.2013 à 11h06

Le taux de chômage en Italie a atteint un nouveau record en septembre, concernant 12,5 % de la population active, soit une hausse de 0,1 point par rapport à août, selon une estimation provisoire publiée jeudi 31 octobre par l'Institut national des statistiques italien (Istat).

Sur une base annuelle, le taux de chômage de septembre est en hausse de 1,6 point, précise le communiqué. Selon des données corrigées des variations saisonnières, le nombre de personnes à la recherche d'un emploi s'est élevé à 3,194 millions en septembre dans le pays, soit 0,9 % de plus qu'en août (+ 29 000), et en hausse de 14 % sur un an (+ 391 000 personnes), indique Istat.

Chez les jeunes actifs de 15-24 ans, le taux de chômage a également atteint un nouveau record, s'élevant à 40,4 % en septembre (654 000 personnes concernées), soit 0,2 point de pourcentage de plus qu'en août et 4,4 points de plus qu'il y a un an. Plus d'un jeune sur dix (10,9 %) de cette tranche d'âge est ainsi en quête d'emploi, souligne Istat.

L'Italie vient d'enchaîner deux années de forte récession et le chômage y est en constante hausse depuis des mois. Le gouvernement espère un début de reprise économique à la fin de l'année.

  • Nouveau
  • 31/10/2013 11:56
  • Par
Il ne faudra pas compter sur le Monde pour fournir cet antidote. Le Monde qui met en premier titre le dernier coup de com’ de la Marine sur les barbes des ex-otages. Trop bonne pour générer du clic, la Marine Et pas un journaliste pour lui dire que la « réserve » des ex serait liée à leur traumatisme, que se raser dans les conditions précaires du désert n’est pas une priorité, que le chèche est une tenue pratique pour lutter contre le soleil et le vent. Pour lui dire que son surf sur l’Islam, ça commence à bien faire.

N'auriez-vous pas compris que tous les médias dits de gauche - bien qu'il ne s'agisse le plus souvent  que de la fausse gauche  comme les oligarques du ps ont toujours avancé masqué - ont entrepris une campagne  pour renforcer la popularité de MLP afin que celle-ci affaiblisse l'UMP et ses leaders de telle sorte qu'Hollande bien que très impopulaire puisse se retrouver au second tour de la présidentielle de 2017 face à MLP afin d'être réélu dans un fauteuil ! Le seul danger pour Hollande n'est pas MLP mais l'UMP avec Sarkozy qui se tapi dans l'ombre pour mieux revenir !

Auriez-vous oublié que c'est Mitterrand ex-mentor d'Hollande qui a fait au milieu de années 1980 le lit  du FN (instauration de la proportionnelle _  le FN a obtenu  35  élus à l'AN en 1986 ) en espérant ainsi faire barrage à la droite RPR ? Cela a été râté ! Mais le FN qui depuis le début était en pleine traversé du désert s'est retrouvé revigoré grâce à Mitterrand son sauveur ! L'histoire est vraiment intraitable et sans complaisance avec la vérité qu'on voudrait nous vendre ! 

N'auriez-vous pas compris...

Oh que si ! Et la machine tourne à plein régime 1/ MLP provoque. 2/ Ça s'indigne. 3/ MLP se victimise. 4/ Le nombre de ses électeurs augmente.

  A quand un vrai débat de fond sur Médiapart sur la pertinence  de l'exonération fiscale de l'ISF des objets d'art et d'antiquité alors que tous les fiscalistes savent parfaitement   que les placements en objets d'art et d'antiquité de grande valeur  servent  principalement de valeurs refuges aux plus riches et aux maffias afin d'y dissimuler des sommes d'argent considérables et occultes   soustraites  au fisc français ? 

  le FN a obtenu  35  élus à l'AN en 1986

Les votes des députés du Front National à l’Assemblée nationale de 1986 à 1988

L’institution d’une cotisation sociale au taux de 12,6 % sur les revenus du capital : CONTRE

Prélèvement sur les revenus du capital pour le financement de la Sécurité sociale : CONTRE

Rétablissement de l’impôt sur les grandes fortunes : CONTRE

Fixation à 50 % du taux de l’impôt sur le bénéfice des sociétésCONTRE

Suppression du forfait hospitalier : CONTRE

Privatisations : POUR

LaFrance est un pandémonium!=

La France a besoin "d'un contre-pouvoir" que nous n'arrivons pas, nous citoyens dotés de réflexions, et bon sens à créer ; c'est hélas navrant et très grave pour ce Pays. Pour ma part, il y a longtemps que j'ai pris la décision de dénoncer TOUS LES TRAVERS DE LA SOCIÉTÉ POLITIQUE, de DROITE OU DE GAUCHE ..."PEUT ON ENCORE SAUVER LA France ??"
J’ai un doute sur la politique =

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=LiGp9H5D4TQ
La solution =
http://www.youtube.com/watch?v=opxbFy7xCgM

Mon histoire est un exemple de corruption et de violation des lois et des droits de l'Homme en France! =

Je vous prie donc de trouver mon résumé d'activité d'une page  = Cliquez sur la ligne

Trouvez ci-dessous mon dernier communiqué de presse MAJ:Qui en parle ?  Vous pouvez partager = http://injustice.blog.free.fr/public/Communique_Presse_Armenante_Vs_Mariani_2013.pdf
Rappel de Mes informations sur le BLOG MAJ , Résumé Affaire du Complot en bande Organisée : http://injustice.blog.free.fr

Bien Cordialement ,
Richard ARMENANTE Tel =0688734504

Pas besoin d’écouter ou de voir les vidéos de la schizophrénie de Médiapart qui dit tout et est contraire sur le FN.

De plus vous avez dit le mot qui fâche qui risque de vous entrainer devant les tribunaux ,juste à la sixième minute.

 

  • Nouveau
  • 31/10/2013 13:01
  • Par

Loin de toutes ces turpitudes et ces Fachos du FN

Un peu de détente et écouter et réécouter ce  Petit Chou

 Amira Willighagen   à 9 ans,  fait le buzz en chantant de l'opéra

 http://www.dailymotion.com/video/x16n296_amira-willighagen-a-9-ans-fait-le-buzz-en-chantant-de-l-opera_people

Totalement hors sujet, mais extraordinaire! Merci!

  • Nouveau
  • 31/10/2013 13:26
  • Par

Intéressant , merci.

Le principal remède au FN et à tous les populismes est le retour à la croissance économique et la diminution d u chômage. Mais pas seulement. Dénoncer les dérives de l'UMP , qui file le train au FN depuis la campagne de 2006 , et cesser de parler comme le FN sur la catastrophe imminente , le tous pourris, l'Europe bouc émissaire, la sortie de l'euro etc. L'extrême gauche a beaucoup trop de convergences avec l'extrême droite.

Que chacun balaie devant sa porte ,et tape sur les vraies cibles , au lieu de critiquer le voisin , à la Mélenchon , qui fait le jeu du FN , n'en déplaise à ses partisans.

Après les 30 glorieuses de l'après guerre, après les choc pétroliers organisés dans les années 70 et la régression tous azimuts pendant près de 40 ans avec l'alternance droite/gauche au pouvoir, pour sûr, nous devons croire à un sursaut de nos élites gouvernantes pour une reconstruction de nos industries, pour relancer la fameuse croissance. Tant pis d'ailleurs si cette croissance, en admettant qu'elle voie le jour avant la fin du quinquennat, hypothèque davantage l'environnement que nous léguerons aux générations futures (l'exploitation du gaz de schiste n'est pas abandonnée, par exemple).

Non bien sûr, nous devons croire encore pour plusieurs quinquénats (combien?) que nos voisins politiques actuels et ceux d'hier vont enfin remonter leurs manches et trouver les solutions. Il ne faut surtout pas les critiquer, c'est nous qui ne balayons pas devant notre porte et qui sommes responsables du fiasco actuel. Et d'ailleurs, c'est bien connu, en France, nos responsables politiques ne sont pas assez nombreux pour plancher correctement sur nos problèmes: il faudra voter aussi pour leur octroyer du renfort (Ils ont plein de copains dévoués).

Et puis, M. Mélenchon, parce qu'il a l'outrecuidance de lancer avec énergie (trop?) les vérités à la figure de nos responsables est forcément lui  aussi un extrème dangereux populiste. Gauchiste, certes, mais extrème! Dangereux car il va diluer les forces de gauche et permettre au FN dont on ne parle pas assez encore avant les prochaines échéances électorales, de prendre le pouvoir.

La politique, il n'y a que cela qui compte. Qu'un agriculteur se suicide tous les deux jours par exemple et que dans le même ordre des choses, en plus, 50% ou 70% des français soient condamnés demain, à bouffer de la merde est secondaire...

Restons optimistes. Dans ces conditions, on peut toujours croire que si les pouvoirs actuels sont suffisamment imaginatifs à créer des diversions en mettant le FN sur le devant de la scène, en le laissant s'installer à Brignoles par exemple et créer ainsi des contre feux nécessaires à l'émergence d'un mauvais contre pouvoir gauchiste populiste réactionnaire, on doit pouvoir espérer de nos élites, un jour, le sursaut salvateur.

Haro sur tous les extrèmes. Tous pareils. Que l'on se le répète encore, M. Mélenchon n'est pas l'insurgé de son parti d'origine (le PS) que l'on croit, qui propose une politique de gauche de substitution d'appartenance libertaire. Non c'est un dangereux gauchiste formé depuis longtemps par Moscou et destiné à contrecarrer le progrès dans lequel nous baignons...

Vous avez raison. Les non nantis de France et d'Europe subissent juste quelques dérives...

Le remède est forcément de travailler à reconduire ceux qui nous organisent ce progrès (la méthode Coué?)

Je ne comprends pas qu'un tel chercheur comme de Jean-Yves Camus puisse affirmer qu'on ne peut combattre le FN que sur son programme. Faire ainsi c'est légitimer les mensonges et les postures opportunistes du FN. Le FN n'a AUCUN programme politique réel, il échaffaude son programme uniquement dans le but d'une stratégie de conquète de l'opinion.

Débattre sur son progrmme c'est tombé dans son piège. Les candidats du FN qui particeperaient à ces débats s'en sortiraient toujours par des pirouettes, des déviances, des coups bas, des sophismes, globalement toutes formes de manipulations agissant plus sur la forme que sur le contenu.

Ce ne seront pas des débats mais des match de catch.

Le succès du FN vient essentiellement du fait qu'ils sont les seuls à proposer des exutoires. La peine de mort, non pas pour combattre efficacement l'insécurité par la menace d'une sanction fatale, ni pour mettre horts d'état de nuire mais pour donner une satisfaction éphémère de soulagement à la douleur vécue par média-interposés des victimes, l'isolationisme, la désignation d'un ennemi de l'intérieur sont autant de postures qui donne l'illusion à ceux qui y adhèrent qu'on va agir pour eux alors qu'en réalité cela ne fait qu'exiter leurs frustrations en leur donnant l'illusion que le FN est le seul parti qui saura les combler.

Ainsi le FN instaure une façon de faire de la politique dont cherche à s'inspirer tout les autres partis. Mais l'erreur des autres partis est qu'on ne peut à la fois utiliser ce type de méthode et détenir les clefs du pouvoir, c'est totalement incompatible.

Réveillez-vous bande de fainéants et informez-vous, Boboland dort !

"Le succès du FN vient essentiellement du fait qu'ils sont les seuls à proposer des exutoires."

FAUX leFN new-look est en phase avec la France actuelle.

Nos dirigeants énarques ne se sont pas recyclés ils pensent que la France est la même que celle qu'ils ont appris pour le grand oral de l'ENA ... depuis ils pantouflent à nos frais. Ils ressemblent à ces médecins dépassés et viellissants qui ne se sont jamais recyclés !

Pour ceux qui désirent comprendre qq chose c'est ici

http://www.youtube.com/watch?v=rMj_r_rQ75Q

La déclinaison pour la Bretagne c'est ici

http://www.lejdd.fr/Politique/Le-geographe-Christophe-Guilluy-L-ouest-une-zone-de-progression-immense-pour-le-FN-635734

 

 

FAUX leFN new-look est en phase avec la France actuelle.

Philodeme le bobo, un petit rappel de vocabulaire :

opportunisme : attitude consistant à régler sa conduite selon les circonstances du moment, que l'on cherche à utiliser toujours au mieux de ses intérêts.

ça n'a ABSOLUMENT rien à voir avec :

exutoire : Activité qui sert à détourner un excès d'une énergie, d'un tempérament, d'un sentiment.

Le FN est opportuniste et ne croit absolument pas à son programme qui ne fait qu'offrir un exutoire à ceux qui se laissent prendre dans leur piège. Le FN est hyper libéral et protégéra toujours les plus riches

Je suis d'accord, mais des francais cherchent la voie pour se débarasser des occupants du pouvoir actuel avec les moyens pacifiques et légaux mis à leurs dispositions - c'est très limité le vote pour ou contre un parti ou quelqu'un...  le blanc, le nul, l'abstention, rien n'y fait jusqu'à présent. Même le référendum, expression populaire, ca se contourne en petit comité appelé Congrès... l'arnaque du Référendum d'initiative populaire à la francaise est une illustration d'un système figé.

Alors ce système pousse à l'aberration au point où le Nord de la boussole est donnée par les partis et beaucoup des journalistes eux-mêmes vers ceux qui concentrent leurs critiques : le FN.

 

D'accord reformulons :

Le FN s'est mis en phase et capte les énergies ...

La problèmatique n'est pas qu'il y croit ou pas, les autres na captent plus rien.

J'ai écouté un économiste, Jorion je crois, qui disait que même en économie leurs idées sont captées par le FN alors que la gentry à la française, boboland, est atteinte de surdité !

Au fait vous n'avez pas eu le temps de visionner le doc de FR3

http://www.youtube.com/watch?v=rMj_r_rQ75Q

ni

http://www.lejdd.fr/Politique/Le-geographe-Christophe-Guilluy-L-ouest-une-zone-de-progression-immense-pour-le-FN-635734

sacrés fénéants !

Philodeme, 

"Le FN s'est mis en phase ..." :

Franchement vous les croyez sincère dans cette posture ? Pour vous ce n'est pas une pure stratégie de conquète de l'opinion. Si on reprends votre vocabulaire, le FDG aussi "s'est mis en phase", excépté le différent sur l'immigration et la sécurité mais ils aux moins l'assentiments des mêmes économistes dont s'est inspiré le FN.

Le FN ne fait que profiter de ces constats et arguments aux dépends de ceux qui les ont émis par pur opportunisme et sans y croire vraiment.

"sacrés fénéants !"

Vous écrivez cette insulte à destination de ceux qui font un effort financier et temporel pour s'informer à MDP, en plus pour beaucoup d'entre eux ce n'est surement pas la seule source d'information. Vous croyez être le seul à connaître les docs que vous mentionnez ? vous ne seriez pas un tantinet orgueilleux ou condescendant ou ego-centriste ?

Marine Lepen est une éclaireuse dans la manière de chier dans l'espace public, toutes les mauvaises idées qui foisonnent, dans les cerveaux mous, de notre Temps.

Dites aux otages, de ne pas s'en faire au sujet des doutes de ce matricule Ô combien vulgaire, et pour cause !, c'est dans sa nature d'être une fausse sceptique.

 

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Bompard est réelu régulièrement  à Orange comme le maire de Marignane ( un coup FHAINE, un coup UMP ) car ces villes sont historiquement dES villes investies par d'anciens pieds noirs d'Algérie souvent anciens de l'OAS.

La syndialiste dit vrai mais on ne l'entend pas : le premier parti des travailleurs c'est l'abstention et les scores du FHAINE se font sur la radicalisation des militants de l'UMP....Mais qu'en est-il du vote de la classe bourgeoise dont on ne parle jamais et qui était dans la rue avec le "goupillon" lors du vote du mariage pour tous!C'est vrai....des prolos comme nous çà ne pense pas , cà ne réfléchit pas! A quand la "recherche" d'une pédagogie pour nous apprendre à reconnaitre la barbarie....Comment cela Mr Jego, l'extrême droite n'a pas été au pouvoir en Europe? En Autriche, en Italie , en Espagne et quel bilan? Ces pays sont toujours dans l'Europe et dans l'austérité avec un chômage record en particulier pour les 2 derniers.....La Lephaine siège bien avec eux au parlement européen? Nous devrions chasser du  pouvoir ceux qui nous retire tous nos moyens de vie.....Il faut un autre programme : celui du Front de Gauche. Lui a été essayé dans le s pays d'Amérique Latine et la pauvreté dans ces pays recule, la dette n'est pas payée, la scolarisation avance et la santé est gratuite, le chômage baisse