L'auteur d'un appel à la "purge" remis en liberté

Par
L'auteur présumé d'un appel à la "purge" sur les réseaux sociaux visant notamment les forces de l'ordre sera jugé le 28 novembre devant le tribunal correctionnel de Grenoble, a-t-on appris mardi de source policière.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'auteur présumé d'un appel à la "purge" sur les réseaux sociaux visant notamment les forces de l'ordre sera jugé le 28 novembre devant le tribunal correctionnel de Grenoble, a-t-on appris mardi de source policière.