Près d’Angers, un hôpital public pourrait pour la première fois être vendu au privé

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyée spéciale à Longué-Jumelles (Maine-et-Loire).– Dans une vaste salle de réunion de l’hôpital, une dizaine de résidents et leurs proches ont répondu à l’invitation du syndicat CGT. L’établissement pourrait être repris par le privé et il y a de « l’angoisse dans les couloirs ». Pour discuter, il faut se rapprocher : ces personnes âgées sont un peu sourdes, et la pièce bien trop grande.