Défoulement raciste: ça continue, chez Eric Besson et à l'UMP

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Fin octobre, ils étaient plusieurs responsables politiques à souligner le risque de dérapage du débat sur l'identité nationale que s'apprêtait à lancer le ministre de l'immigration et de l'identité nationale, Eric Besson. «Ce débat est très risqué. Je pense qu'à la veille d'élections régionales, il peut très vite déraper sur des discussions dont nous avons horreur», avait même estimé Christine Boutin, la très conservatrice présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD), le 28 octobre.