Le blues des «éduc spé»

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

En cas de crise financière grave, qu'est-ce qui "saute" en premier? Les hôtesses d'accueil? Les vendeurs de téléphones? Les actrices de pub?

Non, non, ce sont les éducs. Et les infirmières. Et les profs. Et...ben tous ces gens qui ne servent pas à grand chose et coûtent un pognon de dingue.

Faudrait pas trop abuser non plus....

Educateur spécialisé c'est une formation de 3 ans après le bac, entrée en formation sur sélection. 3 ans de formation en école dont au moins 1 an de stages dans différents secteurs ou formation en cours d'emploi par apprentissage...

J'estime pour ma part que la formation est plutôt  correcte, on y trouve aussi ce qu'on y apporte..

Salaire moyen 2000€ net  (entre 1600 et 2800€ selon l'ancienneté) qui est régi par des conventions collectives assez fortes... Ce n'est pas ce que j'appellerais un salaire minable...

"Déficit d'expérience" cela ne veut pas dire grand chose, l'expérience est par nature ce qui s'acquiert en travaillant...

Après c'est un travail qui renvoie à des publics et des réalités d'emploi très variables, certaines sont très agréables et valorisantes, d'autres un peu plus difficiles et usantes, la mobilité dans la profession reste assez facile...

Vous êtes éduc spé au moins pour connaitre si bien leurs conditions merveilleuses de travail ?

Vous faites dans la politique !? Par ces que la réalité est toute autre....
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

"Manque de moyens, de formation, déficit d expérience... turn-over, ...."

Quelques saveurs complémentaires pour partager ensemble la complexité du mandat que la société nous donne et dont - dans une société démocratique - les professionnels se doivent de donner un retour sur la mission qu'ils accomplissent, à la société.

Ecoute individuelle, approche personnalisée, réponse individualisée. Dans le respect des droits des usagers, de leurs aspirations , en adéquation avec leur projet de vie.

Confrontation à des situations de violence, avec l idée d en sortir par le haut.

Groupe d analyse de pratique ou supervision d équipe. Outils absolument indispensables dans un travail collectif d éducateurs. Des services publics ou privés n octroient peu ou pas ces prestations à leur personnel. Le personnel qui traverse des situations difficiles n'est pas en mesure de les nommer afin de les mettre à distance. Privé de  repositionnement dans le cadre de son travail, il se voit alors collé à ses lourdeurs professionnelle et, rentrant chez lui-elle, on peut imaginer la qualité de disponibilité qu il-elle peut offrir à sa famille.

Avec la dévalorisation de l image de soi de professionnels qui sont chargé d ouvrir des perspectives sociales aux personnes dont ils ont la charge, l ambition peut devenir beaucoup trop lourde. Et l'on sait que l'absence de perspective dans une dynamique humaine est porteuse de violence.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale