Face au risque d’«effacement», le PCF de 2020 cherche encore sa boussole

Par

Après deux présidentielles sans candidat « maison », Fabien Roussel veut que son parti défende ses propres couleurs en 2022. Mais le PCF a perdu de ses forces et de ses singularités, tandis que l’aspiration à une alternative au capitalisme est revendiquée par d’autres à gauche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dur d’avoir 100 ans en 2020. Le PCF avait prévu de mettre les petits plats dans les grands pour fêter son âge respectable. Mais d’un confinement l’autre, rien ne s’est déroulé comme prévu. Et en cette triste année privée de Fête de l’Humanité à cause du Covid, les festivités du centenaire ont été annulées les unes après les autres. Comme cette exposition d’affiches, co-organisée par la Fondation Gabriel Péri : censée être l’un des points d’orgue de cet anniversaire, elle restera finalement portes closes (pour une visite virtuelle, rendez-vous ici, pour le catalogue d’exposition, cliquez ).