La CGT appelle à une journée contre l'austérité le 29 février

Par

La CGT a réuni 6.000 de ses militants mardi au Zénith à Paris pour défendre la retraite à 60 ans. Campagne présidentielle oblige, tous les candidats de gauche, à l'exception de François Hollande, représenté par Jean-Marc Ayrault, avaient fait le déplacement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud, mais pas François Hollande : seul le socialiste manquait à l'appel au premier rang du grand meeting organisé mardi par la CGT au Zénith de Paris en défense de la retraite à 60 ans. Il y avait dépêché son conseiller spécial Jean-Marc Ayrault et le numéro 2 du PS, Harlem Désir. Pour mémoire, Hollande est le seul de tous les candidats de gauche à ne pas prôner un retour à la retraite à 60 ans, sauf pour ceux qui auront cotisé assez longtemps.