Le plan de Bercy pour contrôler les lobbyistes

Par et

Mediapart dévoile le plan du gouvernement pour encadrer le lobbying visant l'Élysée, les ministères ou la haute fonction publique. Le projet de loi de Michel Sapin crée un registre des représentants d'intérêts et leur impose des règles déontologiques. Mais leurs interventions resteront intraçables.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La place des lobbies est tellement taboue en France qu'on n’a jamais légiféré sur le sujet. Cette naïveté confondante – ou cécité organisée – devrait enfin cesser. Le ministre des Finances, Michel Sapin, met en effet la dernière main à un vaste projet de loi sur la transparence de la vie économique et la lutte contre la corruption, dit « Sapin II », qui vise notamment à encadrer les activités des « représentants d’intérêts » vis-à-vis de l'exécutif, celles de tous ces influenceurs de l’ombre qui fournissent chiffres et argumentaires à tour de bras, parfois pour une meilleure information des décideurs publics, parfois pour le pire, toujours hors la vue des citoyens.