Affaire Ramadan: l’enquête policière met à mal l’une des plaintes pour viol

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’une des plaintes pour viol visant Tariq Ramadan est contredite par plusieurs éléments de l’enquête de la brigade criminelle de Paris, tandis qu’une autre a été déposée, a relaté Le Monde.  Il s’agit de la cinquième plainte en France visant l’islamologue de 57 ans.