Terroriste en puissance, selon le procureur, ou poseur de lapins, comme le décrit son avocat ? Au terme de deux après-midi de procès d’Adlène Hicheur, physicien détaché au Cern, les 29 et 30 mars, demeure surtout l’impression d’une grande confusion.