Barons PS balayés, renouvellement en demi-teinte, Ile-de-France… Les autres leçons du scrutin

Par et
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

avec un peu d'avance  ...

 

7c37dee11cdcbbefa0499bcf95a8cf40.jpg

Les barons, comme cet article nomme les hiérarques socialistes qui n'hésitaient pas à railler la droite gaulliste se sont révélés incapables de se renouveler.

Les électeurs viennent de mettre fin au cumul des mandats, en trainant des pieds pour voter, il serait utile de préciser que les charges publiques ne sont pas des métiers, encore plus que le cumul des mandats, la réélection une fois devrait être la règle.

Combien de militants ont été dégoutés par les manoeuvres d'appareil, les militants bidons (famille-amis etc...) qui garnissaient les sections.

Ce parti avait trop d'élus, plus assez de militants ou de relais sociaux. Le Sénat va revenir à droite , les Régions bientôt mais qui regrettera les maires élus depuis plus de 20 ans, il suffit de voir comment Paris reste à Gauche pour voir l'intelligence de certains élus, et la médiocrité d'autres, en allant à Dunkerque.

Les éventuelles conquètes de Saint-Denis , de Montreuil ou de Saint-Ouen dans le 9-3 montrent à l'évidence que le PS regarde plus à plumer la gauche qu'à maintenir ses positions, félicitations à Claude Bartolone qui laissent plus de la moitié des municipalités à droite dans ce département ! 

 

Les barons, comme cet article nomme les hiérarques socialistes qui n'hésitaient pas à railler la droite gaulliste se sont révélés incapables de se renouveler.

Les électeurs viennent de mettre fin au cumul des mandats, en trainant des pieds pour voter, il serait utile de préciser que les charges publiques ne sont pas des métiers, encore plus que le cumul des mandats, la réélection une fois devrait être la règle.

Combien de militants ont été dégoutés par les manoeuvres d'appareil, les militants bidons (famille-amis etc...) qui garnissaient les sections.

Ce parti avait trop d'élus, plus assez de militants ou de relais sociaux. Le Sénat va revenir à droite , les Régions bientôt mais qui regrettera les maires élus depuis plus de 20 ans, il suffit de voir comment Paris reste à Gauche pour voir l'intelligence de certains élus, et la médiocrité d'autres, en allant à Dunkerque.

Les éventuelles conquètes de Saint-Denis , de Montreuil ou de Saint-Ouen dans le 9-3 montrent à l'évidence que le PS regarde plus à plumer la gauche qu'à maintenir ses positions, félicitations à Claude Bartolone qui laissent plus de la moitié des municipalités à droite dans ce département ! 

 

C'est bien de l'abstention que la France souffre... d'où les moches, les pourris et autres qui sont devenus maires, non? Il faut beaucoup de force pour y croire encore. Sauf que là cela ne va pas être la joie... Quand va-t-on mettre nos politiciens aux pas?

 Vous voyez le problème à l'ENVERS.

La France ne souffre pas d'abstentions.....Elle souffre de n'avoir que des aventuriers à sa tête,  des crapules avec casseroles , des cumulards et des menteurs. 

Et vous accusez les abstentionnistes qui eux ont les yeux ouverts.

bien dit !

En Seine St Denis, 21 maires sur 40 sont désormais de droite...

Dans les Hauts de Seine, 35 maires sur 36 sont de droite..

Ne cherchez pas l'erreur, il n'y en a pas...

Il n'y a  pas que l'abstention et la corruption qui sont  responsables des dégats,  il y aussi le fonctionnement du PS au niveau du terrain, les fédérations et  les sections, elles sont dominées depuis  81 par des personnes à fortes personnalités pas forcéments élus qui dirigent les débats des différentes motions internes. Et ces débats usants ont trop souvant été reportés dans les conseils municipaux, certains votes publics ont trop souvant été fonction des courants internes au PS, et la  perte d'énergie à l'intérieur à souvant émoussé l'esprit créatif des militants élus. De plus les visions nationales ne sont pas forcément reportables dans les communes, il est dur de passer de la théorie à la pratique. Le défaut est aussi le manque de vision pratique des maires PS et de leurs équipes,  d'où la montée des listes sans étiquettes.

La gauche a disparue bien avant l'élection.Elle n'a pas été battue car elle n'existe plus. Plus d'idées ... Plus rien! Le PS n'est plus à gauche Il avance à marche forcée vers le vide sidéral avec des slogans comme "votre ville avance" ou  "nouveau souffle" ou d'autres conneries immaginée par de mauvais publicistes vendeur de lessives. Alors ils ont été lessivés Sourire

Je croyais a un poisson d'avril_ mais non valls est bien premier ministre

signature-valls.JPG

  • Nouveau
  • 01/04/2014 07:58
  • Par

Si les Barons sont balayés en bloc : c'est la meilleure chose qui pouvait arriver au PS ! Le grand nettoyage opéré par les électeurs ou les " non " électeurs , a fait , en une élection , ce que les Premiers secrétaires n'ont pas su faire depuis des décennies : le ménage au PS .

Il faut espérer que le renouvellement inéluctable du personnel politique et aussi un renouvellement organisationnel vont pouvoir faire sortir ce parti de son enfermement et le faire entrer,  enfin,  dans la modernité .

En Corrèze, surprise : Meymac, où Chirac avait fait ses débuts en  "politique", passe de droite à gauche. De même Treignac pourtant solidement installée à droite.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Plus on est corrompus plus on a des chances d'etre elu !! Ex : Levallois .Meaux .compiegne ect ect ect ...

  • Nouveau
  • 01/04/2014 19:17
  • Par

Finalement, je n'arrive pas ni à me réjouir, ni à être triste.....tout cela est consternant.

Je viens d'apprendre que le candidat PS (malheureux) à la mairie de Gardanne (maire communiste depuis 1970 et quelques) va déposer un recours en annulation !!

Roger Mei a gardé sa mairie avec 70 voix -parait-il- d'avance...

Bon, il y a une "petite" logique à déposer un recours avec un écart pareil....

Mais dans la situation actuelle du PS dans les Bouches du Rhone, qu'un PS (Garella, je crois) se batte avec un maire sortant communiste pour lui piquer sa place me laisse pantoise.....la mairie n'est pas passée à droite, ni au front national....

Franchement, il aurait mieux fait de passer à autre chose...à réorganiser son parti laminé..et gangréné par Gué-gau- rini-din, par ex....et là il y a du boulot !

Ca me fascine toujours que le PS à gauche se batte contre un candidat de gauche....mais c'est vrai que c'est pas la même gauche ! comme en région parisienne.....

  • Nouveau
  • 03/04/2014 13:18
  • Par

Les "partis" sont par définition des organisations créées pour prendre le pouvoir. Ils sont génétiquement corrompus et en situation de conflit d'intérêt permanent. Il suffirait de créer un site internet indépendant des "sondeurs" et demandant à tous de s'exprimer sur les décisions à prendre plutôt que sur les candidats pour connaître l'opinion réelle des citoyens sur les problèmes importants. Même sans référendum d'initiative populaire, cela permettrait de savoir ce que la population pense vraiment.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale