Municipales 2014: ces villes qui basculent

Par

Dans un scrutin municipal qui marque la plus large défaite de l'histoire de la Ve République, la gauche a perdu plus de 150 villes de 9 000 habitants au profit de la droite qui devient majoritaire dans tout le pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Très affaiblie au lendemain d'un premier tour sanction pour la politique du gouvernement socialiste, la gauche a subi une véritable déroute dimanche 30 mars au soir du second tour des élections municipales. La droite, qui enregistre la victoire la plus importante aux municipales sous la Ve République, a remporté 155 villes de plus de 9 000 habitants, parmi lesquelles 68 villes de plus de 30 000 habitants et 10 villes de plus de 100 000 habitants. Un résultat qui permet à l'opposition de devenir majoritaire dans tout le pays. Tour d'horizon.