L'orchestre de l'épouse de Manuel Valls se trouve au cœur de montages financiers douteux

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De l’art du mélange des genres. L’orchestre dont Anne Gravoin, la femme du premier ministre Manuel Valls, est la directrice artistique, l’Alma Chamber Orchestra, cultive de très curieuses fréquentations. L’Obs révèle jeudi que le mécène et associé de la violoniste est un richissime homme d’affaires d’origine algérienne naviguant entre la France et le Koweït, dont l’origine des revenus reste inconnue. Les bureaux de l’orchestre sont sous-loués à un vendeur de tenues militaires en Afrique, plusieurs fois condamné. La formation musicale est par ailleurs étroitement liée à plusieurs figures de la Françafrique elles-mêmes liées au président congolais Denis Sassou-Nguesso.