Le maire du Kremlin-Bicêtre suspecté de financer sa passion du jeu par de la corruption

Le maire du Kremlin-Bicêtre, Jean-Marc Nicolle, aurait financé sa passion pour les paris hippiques par l’attribution de pots-de-vin dans le cadre de marchés publics.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Jean-Marc Nicolle, 53 ans, est le seul maire d’Île-de-France du Mouvement républicain et citoyen (MRC). Mais le premier édile du Kremlin-Bicêtre depuis janvier 2016 a été mis en examen cette semaine pour « corruption active et passive, trafic d’influence, abus de confiance, blanchiment, faux et usage de faux, abus de biens sociaux et recel d’abus de biens sociaux ». Près d’un million d’euros auraient ainsi été empochés par celui qui a été premier adjoint puis maire de la commune entre 2010 et 2017 auprès d’une demi-douzaine d’entreprises. Ces sommes auraient pu financer la passion du jeu de l’élu qui aurait réalisé sur cette période pas moins de 45 000 paris PMU. 

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale