«A l’air libre» spécial. A un an de la présidentielle, tout est possible (même le meilleur)

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Je peux vous expliquer que c'est encourageant, digne, courageux. Les commentaires de Frédérique Dumas sont formidables. Ils expriment parfois en détails, voir Alexis kholer et le député qui en pleine nuit se lève pour aller à l’assemblée tirer l'oreille des troupes LAREM sur ordre du Président de la République, illustration du pouvoir éminemment vertical,  ses commentaires expriment ce que beaucoup d'entre nous ressentent. C'est simple nous avons été TRAHIS.

Elle explique que Macron renie ses électeurs qu'il sait qu'il a trahit et s'accapare à grands pas  de LR et u RN. 

la gauche c'est au moins la moitié des Français-es, elle est forte, immense. La droite sera divisée, représentée par Macron qui paraît-il a décidé de ne plus se représenter sous  LAREM, à l'image devenue néfaste qu'il a créée et incarnée et qu'il laisse choir, Le Pen et qui sait Zemmour. A moins que ces Messieurs du CAC40 ne remette de l'ordre ans ce fratri-fratra ?

Mediapart est un journal d'information. Ceci explique, peut-être, cela.

L'information est éditorialisée, et c'est tant mieux mais c'est aussi politique.

Je crains que vous n'ayez raison. 

Vous avez raison les gens de gauche ne voteront plus par défaut 

Un beau programme, c'est un appartement témoin ... 80 pages, c'est de la rigolade. Qui croit que ce sera réalisé ? La gauche au gouvernement ce serait une guerre politique internationale. Ce n'est pas le moment de faire un menu de gala et de drsser le plan de table !

Le programme dont nous avons besoin doit tenir en une page.

Par exemple : abrogation des lois scélérates, exemple, la loi El Khomri. Ca, ça fait une demi-ligne et ça permet déjà de trier les éléments du PS et ceux de EELV. Suppression du CICE et plus généralement des cadeaux sans compensassions au patronat.

Augmentation de 30% du SMIC et des minimas sociaux. Réquisition des logements vides.

Rétablissement de l'ISF et forte augmentation. Réforme des impôts par Thomas Piketty.

Ensuite il peut y avoir quelques grandes indications stratégiques : réindustrialisation ; transition énergétique, agriculture durable.

Aller vers des relations équilibrées avec les pays africains. Aller vers la fin des ventes d'armes. Vendre plutôt de la formation (maths, sciences, informatique, ingénierie).

Aucune relation ni commerciale ni scientifique ni culturelle ni politique avec un pays qui pratique l'apartheid.

UNE PAGE. 

LAEC, c'est très bien, mais c'est pour l'histoire...

Oui, elles étaient très bien, ces deux femmes. Solides, intelligentes, parlant bien. Mais dans leur vision, il y a encore du flou. Priscilla titille l'idée du boycott. C'est une erreur : il n'y aura pas de boycott. 

Mathilde imagine une primaire populaire : mais ça, c'est le premier tour.

Il faut qu'elles potassent l'idée que nous avançons depuis maintenant presque un an : c'est une EQUIPE qui fait campagne, et le nom sur le bulletin choisit par consensus au sein de l'équipe à partir du moment où on aura dit et répété dix fois par jour que le nom DU candidat est une chose relativement secondaire.

La laïcité n’a pas besoin de qualificatif ! Elle est !

Un édito c’est un parti pris, pas de l’info !

Trahis trahis c'était un banquier quand même ! Et faire confiance à un banquier ...euh comment vous dire....

MACron a surtout bénéficié du " vote utile" et la bonne construction de la peur de la vérrue lepen lors du deuxième tour (n'est ce pas aussi Médiapart ?)et comme il n'avait jamais exercé .... C'est une toute autre histoire aujourd'hui et pour dans un an au vu de la catastrophique gestion du pays depuis 2017. Nous savons qu'il est capable du pire et qu'il poursuivra sa politique du pire. 

Il ne bénéficiera plus et beaucoup moins des "votes utiles" en 2022 c'est pour ça qu'il serait bon que : soit il ne représente pas ( quel bonheur) mais un doute m'habite soit il est éliminé au premier tour ......

On attend toujours une VRAIE GAUCHE celle qui prône la sortie du néolibéralisme.

Voilà un très beau projet politique ! un projet politique de VRAIE GAUCHE et pas la gauche à la sauce Hollandaise, autrement dit clairement la droite !

Jean-Pierre Président !!!

++++

Il y a intérêt ! Je l'espère ! Plus de votes par défaut dont l'indécent MACron a bénéficié en 2017

il ne faut pas prendre les gens QUE pour des cons. 

Ouf! Un peu d'air! 

"Éducation populaire" = endoctrinement

L’imagination comme vous y allez Annie! 
Voyons, rien n’est plus confortable que l’ornière des martingales électorales à trois bandes au café du commerce de Mdp... Cela permet de s’accrocher à la routine pour ne pas voir le gouffre. 

La Providence ne peut venir que d’un sauveur! Espérons que les sauveurs sont vaccinés... 2022 est aussi un théâtre, avec ses intermittents du spectacle quinquennal. Certes le répertoire sent un peu le réchauffé...

Beaucoup sont aussi vaccinés contre les sauveurs. Une certaine immunité collective qui explique peut-être l’explosion des abstentions, qu’aucun sauveur d’ailleurs ne commente... C’est étrange.

Il est temps que Jean Pierre Boudine se déclare.

Ouais, vas-y jean Pierre, tu a déjà trois voix !

Bonjour Annie.

Bien qu'étant en général en plein accord avec vos commentaires, je trouve que pour une fois, vous n'êtes pas très réaliste. Rejoindre la convergence des luttes ? Volontiers mais je n'ai pas l'adresse. Ce n'est pas en occupant un théâtre (même si je soutiens l'action) qu'on va changer la société. Au mieux (et c'est déjà pas mal), aider un peu les intermittents. Vous avez comme moi fait partie des Gilets Jaunes. Même ça, ça n'a pas suffit. Faire sa petite contre-société à dix dans un coin, ça ne dérangera personne. Et quand le reste du monde va s'écrouler, votre réserve d'indiens s'écroulera avec.

Vous avez l'air de penser (comme d'autres, mais qui sont beaucoup moins futés que vous, d'où ma déception) que j'ai besoin d'un chef et, sans doute, que je suis un inconditionnel de Mélenchon. Double erreur ; tous les "chefs" que j'ai pu avoir (pour l'essentiel professionnellement) ont appris à leur dépens que ce n'était pas le cas. Ce n'est pas moi qui ai besoin d'un chef, c'est cette Vè République. Donc puisqu'il faut pour l'instant en passer par là, autant choisir le "moins pire" parmi ceux qui ont une chance non nulle de l'emporter. Si vous en trouvez un autre pour porter de façon crédible un programme analogue, pas de problème, je suis. Mais je ne vais pas attendre Godot...

Visiblement, vous ne connaissez pas, ni n'avez surtout jamais pratiqué !

Vous avez comme moi fait partie des Gilets Jaunes. Même ça, ça n'a pas suffit...

Personnellement, j'en fais toujours partie, mes copains locaux sont toujours là et bien actifs aussi (on se réunit samedi prochain pour 3 ou 4h, clandestinement chez les uns et chez les autres... avec forces victuailles - on est en Aveyron, on sait vivre - comme chaque semaine, pour travailler sur la constitution), j'en suis fière et si j'en juge par nos actions et nos échanges régionaux, le boulot n'a pas cessé pour beaucoup ! Ce n'est qu'un début...Les Gilets jaunes sont bien vivants, au théâtre occupé, nous sommes quotidiennement, à minima 6 ou 7 GJ, dans la convergeance !

28 mois d'existence des Gilets jaunes, c'est jeune et quand je vois comment l'idée du RIC s'est installé dans plusieurs partis (qui sont actuellement en campagne), dans les municipalités depuis les dernières élections et même pour Macron, qui s'est cru obligé de réaliser la fameuse "commission pour le climat"... C'est une idée de démocratie qui avance bel et bien ! L'escroc Macron, a même le boomerang de sa filouterie qui lui revient dans le nez... les participants et l'opinion publique ne se laissant pas faire ! cool

Donc puisqu'il faut pour l'instant en passer par là, autant choisir le "moins pire" parmi ceux qui ont une chance non nulle de l'emporter...

Pas du tout ! On peut très bien tabler sur "un collectif" d'intellectuels et/ou manuels (le meilleur !),  qui n'appartiendraient pas à des partis politiques, mais qui contrairement à eux, auraient réellement  travaillé "sérieusement" sur des sujets que nous voudrions voir émerger, (choisis par nous tous, quelque soit nos tendances politiques personnelles) et des citoyens tirés au sort, qui plancheraient ensemble, d'une manière horizontale ! Après, un "chef fantoche", choisis démocratiquement par eux, dans le groupe suffit. Pour juste les formalités d'usage...

Sortez des dogmes... Vive l'utopie ! En ces temps des 150 ans de la Commune, c'est le message positif qu'ils nous ont laissé. Ne pas les trahir !

Vive l'utopie ? René Dumont disait "l'utopie ou la mort". Mais hélas, c'est plutôt bien pour le deuxième qu'on est parti. Je serais le premier à soutenir un tel collectif s'il avait la moindre chance d'obtenir un résultat mais je n'arrive même pas à croire qu'il puisse seulement exister. Certes le bilan des Gilets Jaunes n'est pas nul, au moins au niveau des idées (car on voit ce qu'il reste de la CCC dans la loi...) mais d'ici à ce que ça ait des conséquences concrètes, je ne pense pas vivre assez vieux pour le voir. Sachez qu'en un demi siècle, je n'ai jamais fait parti du moindre mouvement politique avant la dernière présidentielle et que je ne m'y suis résolu, juste avant la dernière présidentielle, que devant la catastrophe qui s'annonçait. Dans le genre dogmatique, on fait mieux, non ?

Non, vous confusionnez avec bfcniouze.

Merci Annie et Jean! cool
Un peu d’air frais parmi les addicts des isoloirs et les groupies des gurus d’un autre siècle...

Explication limpide: Mediapart qui a tout fait pour faire élire Macron, contre Mélenchon, cherche à s'auto- absoudre. Assez pathétique.

En espérant qu'ils auront appris de leur erreur et qu'ils ne chercheront pas cette fois à pousser un autre miraculeux sorti du chapeau.

Sauf quand on avait raison...

  • Nouveau
  • 31/03/2021 19:09
  • Par

La titre est d'un optimisme indécent. Il faut savoir raison garder.

C'est une évidence, surtout avec les dérapages récents de la gauche identitaire parfaitement résumés dans cette une de Charlie Hebdo.

Tout est fait pour préparer un tapis rouge à Marine Le Pen, c'est assez particulier puisque l'on a champ politique à gauche qui prépare minutieusement le terrain.

Encore peut-on espérer que ce soit involontaire.

2a74602a-937f-45ef-b2b2-c44a2ff60b9f

Ah vous aussi vous en êtes à considérer tous ceux qui ne sont pas d’accord avec vous comme d’extrême-droite...

Ca à au moins le mérite de la simplicité  smile

La campagne  pour Lepen Macron est ouverte dans les hebdos en cour ( et ils sont légion ;-)

Si vous commenciez à appliquer le programme de votre copine, ça nous ferait des vacances ! laughing

Involontaire ? Pas chez certains.

En Allemagne vers 1930, les staliniens rejetaient l'unité avec les social-mémocrates abhorrés, tandis, disaient-ils, "après Hitler, ce sera nous". Ce qui d'ailleurs n'était pas tout à fait faux, cf. l'Allemagne de l'ESt...

 C’est un lecteur de la gauche intersectionelle retrograde qui cause ! Avec son oracle Melenchon et ses porteurs de soupes 

Pour vous, côté racisme, ce ne sont pas des doutes. Ca fait longtemps qu'on est sûr.

Le maoïste voire le bolchevik cause l’anti démocrate, le pourfendeur de la libre parole, le partisan de la pensée unique ..

Tout à fait.

Seule la vrai gauche de gauche peut espérer gagner un jour un truc.

Ne lâchons rien, aucun compromis !

La question qu’on ne vous a jamais posée ici, tellement on est rapide à vous inviter à vous casser une fois que vous pointez le nez: que proposez-vous, concrètement?

Et sinon, l'affaire Office Dépot, l'affaire Lapeyre, vous en pensez quoi ? On a l'impression que vous n'avez pas lu les articles ; une petite fatigue ?

Vous demandez à meta d'avoir une idée ? LOL !

Oui peut être le loto, et j'ait vu d'extremes gauches depuis 1973, les trotskistes ils étaient plus nombreux a cette époque la, La gauche Prolétarienne, ils voulaient faire une France chinoise, bon eux sont disparus, mais la dictature du prolétariat chinoise sera la puissance du 21 siècle, et aussi Lutte ouvrière, et bon tout ca c'est plus ou moins le 8% que pourrait faire LFI presque 50 ans pour gagner 3% avec un peux de chance dans 200 ans LFI peux être au deuxième tour.

Vous êtes sûr que la dictature en Chine est celle du prolétariat ?

Il me semble ne jamais avoir vu un article de Médiapart centré sur une présentation complète et une analyse sérieuse du programme AEC.

Ni en 2017 ni depuis.

Des évocations, des bribes ici ou là, pas plus.

Est-ce que je me trompe ?

Ah bon ....version maoïste ? Bolchevik 1917 ? Ou luttes des races car la lutte sociale a été reléguée 

C’est votre qualité de démocrate soviétique que vous exprimez : la Pravda comme modèle 

Et c'est justement là ou Frederique Dumas, n'est pas seulement une repentie comme présentée par la journaliste en guise d'introduction, mais bien une grande naïve, ou une prisonnière du risque affreux qu'il y a effectivement des jours meilleurs devant nous. A condition de le vouloir, à condition d'avoir envie que le peuple vive mieux et plus heureux.

Elle finit l'interview par lancer à ceux qui ont vécu de longues décennies de Vème République et alors que ce quinquennat se termine sur une grave crise institutionnelle, surtout pas une constituante car dit elle, elle prendrait beaucoup de temps. En quoi le maçon ne prendrait pas le temps de bien faire les fondations d'une nouvelle maison? Comment peut on encore vouloir ou croire construire quelque chose sur un tas de ruines? Car la Vème n'est plus qu'une caricature de la République.

Cette députée a encore du chemin à faire, c'est dommage elle dégage beaucoup de sensibilité, mais comme son feu champion, elle est capable de brasser beaucoup de données, montre une belle intelligence mais malheureusement  prend elle aussi les mauvaises décisions. C'est sans doute pour ça qu'un moment ils se sont retrouvés dans cette grande illusion, ce jeu de poker menteur. Alors qui se ressemble s'assemble.  La ou la ressemblance s'arrete est que la dame est peut être sincère lui non, c'est un psychopathe et un manipulateur.

J'ai plusieurs fois ici, demandé aux nombreux militants de la FI où était leur fameux programme (dit AEC... les sigles c'est merveilleux !) version 2022, pour ne serait-ce juger de son évolution, depuis le fameux FDG (front de gauche) de 2012... Sans réponse !

Des évocations, des bribes ici ou là, pas plus.

Est-ce que je me trompe ?

Deux livrets sont déjà en vente (2€) qui traitent l’un de la démocratie, l’autre de l’écologie.

Un questionnaire inclus à chaque livret vous permet de contribuer au débat.

JLM n'a jamais voulu venir à Mediapart pour le défendre, votre programme ! Plusieurs journalistes de MDP ont dit l'avoir invité et avoir toujours essuyé des refus... Visiblement, il préfère allez chez Hanouna. C'est un point de vue... cool

Demandez-lui directement pourquoi !

Pourquoi ne pas le mettre en ligne gratuitement, à la portée de tous, pour avoir le temps de la réflexion ? Je n'ai jamais vu aucune "profession de foi" marchandisée ! (même chez les pires capitalistes...

Moi je ne sais rien, mais tous les gauchistes français de l’époque, la trouvaient un peux par-tut, et la Gauche prolétarienne, considérait la dictature chinoise come celle du prolétariat. En 1973 le PC français considérait la dictature de l'URSS come celle du prolétariat, avait aussi la Corée du Nord, Cuba, Viêt Nam, plein de dictatures du proletariat, meme des dictatures du proletariat que sont devenues dynastiques.

Rien de plus facile. Vous trouvez le programme l’Avenir En Commun de la LFI accompagné des 2 livrets sur le site https://noussommespour.fr

Vous constaterez que vos apports sont vivement sollicités. Bonne lecture.

Merci. Avouez que ce n'est pas avec un titre pareil, qu'on peut le trouver ! laughing

Vous cherchez vraiment des batons pour vous faire battre. A ce point ce n'est plus de la mauvaise volonté ou bien?

Il suffit de taper "Avenir en commun", et vous trouvez ceci: https://laec.fr/ 

Interrogation redondante, et c'est très désagréable.

Comment un politicien divers droites peut-il être du centre-gauche ? 

Il n'y a pas de meilleur.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Je pense comme vous : sortir de l'ognière n'est pas pensable. 

  • Nouveau
  • 31/03/2021 19:39
  • Par

À la sortie au plus vite de la gestion virtuelle répressive, d'ingérence et d'inégalités du macronisme. 

  • Nouveau
  • 31/03/2021 19:42
  • Par

Contrairement à sa propagande, l'entreprise actuellement au pouvoir n'a évidemment pas comme telle été de nature à provoquer quelque désagrégation que ce soit du système des partis traditionnels (pour on ne sait quel nouveau monde) pour ne s'être opportunément prévalu en réalité que de... l'évidence, celle d'une reformulation (imparfaite) de la bi polarité gauche/droite consubstantielle à la chute du mur et au développement de la globalisation néolibérale et numérique. 

Oui, la Gauche venere Mitterrand et la droite craint l'Union Sovietique.. Le nouveau monde est en quarantaine.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Vont-ils avoir l indecent culot d'inviter Marine sur leur plateau entre les deux tours ? 

C'est un mauvais calcul de la part de Mediapart, parce que si Melenchont n'est pas aime pour les prolos, les intellectuels majoritairement emploies ou retraites de la fonction publiques, abonnes a Mediapart adorent Melenchon, Mediapart au niveaux économique a intérêt a inviter La Republique c'est moi, ici il y a très peux de prolos que la petite phrase derange.

Vous n'êtes pas très curieux ! Je reconnais que le moteur de recherche de Mediapart est une vrai catastrophe, mais si vous tapez chacun de leurs noms, avec l'occurence "Mediapart" à côté, sur Google, vous allez voir leurs blogs (côté Club) et pléthore de vidéos et d'articles, côté journal ! laughing

Je réagissais à la publication de Javier concernant cet article, c'est tout. Votre commentaire est donc hors-sujet.

Priscilla, votre parole est d'or.

Oui, elle est costaud. Elle a prononcé le mot "EQUIPE". C'est bien.

 On ne peut amender les Tables de la Loi.

  • Nouveau
  • 31/03/2021 20:09
  • Par

Très appréciable la clairvoyance de Frédérique Dumas.

ouai..... elle (Frédérique Dumas) est "jadocompatible"... vachement de "gauche" ...!

N'importe quel con (moi) comprends que Jadot est écolo comme N'ollande est de gauche... et comme Bill Gates aime les Africains.

MDR (jaune)

Le terme abordé n'est pas une politique de droite ou gauche mais de l'analyse impartiale de Frédérique Dumas et de ce qu' en fait E.Macron au sujet de sa gestion gouvernementale et de son profil.

la VI ème République , le programme

Les citoyens ne doivent pas être tenus à l’écart de la vie publique en démocratie. C’est pourtant le cas aujourd’hui. L’intervention citoyenne est au cœur de notre programme et de la volonté politique que nous souhaitons retrouver pour la France.

Mesure clé : Donner aux citoyens le pouvoir de faire la loi ou de révoquer ceux qui la font

Concrètement :

  • Par le référendum d’initiative citoyenne, les citoyens qui réunissent suffisamment de signatures ont le droit de révoquer des élus, convoquer une Constituante, proposer ou abroger une loi
  • Droit de vote à 16 ans, vote obligatoire et reconnaissance du vote blanc
  • Droit de vote des résidents étrangers en situation régulière aux élections locales comme en bénéficient déjà les ressortissants des pays de l’Union européenne  
  • Obligation de recourir au référendum en cas de modification de la Constitution ou d’adoption d’un nouveau traité européen
  • Défendre les libertés communales et abolir la loi NOTRe
  • Le RIC, une demande citoyenne des Gilets jaunes

1. Réunir une Assemblée constituante chargée de rédiger une nouvelle Constitution

Les institutions de la Ve République sont à bout de souffle. Elles organisent l’irresponsabilité des dirigeants et leur permettent de mettre en péril nos biens communs. Les citoyens sont écartés du processus de décision politique, et la confiance est rompue entre le peuple et ses institutions représentatives. Nous avons pourtant le pouvoir de refonder nos institutions communes. Nous proposons que les Français se dotent d’une nouvelle Constitution rédigée par une Assemblée constituante.

Mesure clé : convoquer une Constituante pour passer à la 6e République

Concrètement :

  • Convoquer un référendum (article 11) pour engager le processus constituant (modalités de composition de l’Assemblée constituante – modes de scrutin, parité, tirage au sort et incompatibilités ; modalités de la délibération ; comités constituants et participation citoyenne)
  • .....................................................

- Et si le conseil constitutionnel actuel (qui existera toujours après les élections de 2022, comme le Sénat actuel de droite, qui participerait à un éventuel "congrès" à Versailles) s'oppose à ce référendum, vu qu'il est, dans la Ve république actuelle (où nous serons toujours) au-dessus du président de la république (quel qu'il soit), que se passe t-il ?

Mélenchon (si c'est lui), ne se retrouverait-il pas dans une impasse ? Ne devrait-il pas se mettre son projet de "constituante" derrière l'oreille ?

- A un référendum, il n'y a que 2 réponses : OUI ou NON !

Sans ces réponses (essentielles !) tout ça n'est que verbiage...

grâce à vous, j'ai été vérifié: je ne suis pas juriste constitutionnel , mais je n'ai entendu aucun d'entre eux dire que  le référendum proposé dans ce programme serait du pipeau parce que le Sénat pourrait s'y opposer;

donc:
Art 11 Le Président de la République, sur proposition du Gouvernement pendant la durée des sessions ou sur proposition conjointe des deux assemblées, publiées au Journal officiel, peut soumettre au référendum tout projet de loi portant sur l'organisation des pouvoirs publics, sur des réformes relatives à la politique économique, sociale ou environnementale de la nation et aux services publics qui y concourent, ou tendant à autoriser la ratification d'un traité qui, sans être contraire à la Constitution, aurait des incidences sur le fonctionnement des institutions.

Il me semble que l'article 11 dit OU, donc que ce serait possible.

C'est là le boulot que j'attendrais de Médiapart: plutôt que l'ostracisme ou le fiel envers lfi , des enquêtes critiques sur le programme pour y dépister l'imposture au cas où elle existe.  "le droit de savoir" comme dirait E. Plenel.
Paul Cassia vous aurait répondu.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Répondre à Cybergazouille : 

Je vous parlais du "conseil constitutionnel" ! (au-dessus du président, "garant" de la constitution)

Le sénat est une des deux parties des "deux assemblées" (donc le "congrès" qui se réunit à Versailles), qui doit présenter la proposition de référendum (conjointement).

Je ne suis pas non plus juriste constitutionnel, mais je travaille chaque semaine dans un "atelier constituant", depuis plus de deux ans. (Gilets jaunes) wink

Je suis née sous Coty (1950) et ai donc connu 2 républiques ! (ce qui ne nous rajeunis pas...)

Voir "l'Histoire de nos 5 républiques", qui se sont toutes dissoutes par : soit une révolution ou un coup d'Etat (généralement militaire...) Dont notre fameuse Ve, sérieusement verrouillée (d'où le problème) par Debré, installée par "le général"... (un militaire)

Le référendum vint APRES l'écriture de la Constitution (par Debré qui fit sur "sur mesure" pour De Gaulle) et ne fut là que pour "entériner la chose"...

Référendum constitutionnel français de 1958

Le référendum constitutionnel français du 28 septembre 1958, proposé sous la présidence de la République de René Coty et du gouvernement dirigé par Charles de Gaulle, demandait aux Français de ratifier le projet de Constitution préparé par le Comité consultatif constitutionnel et le Parlement sous l'égide de Michel Debré et du président du Conseil, le général de Gaulle. Ce texte de la Constitution pose les fondements de la Cinquième République. Confortée par plus des quatre cinquièmes des voix, la nouvelle constitution fut promulguée le 4 octobre 1958 et la Ve République proclamée le jour suivant...

merci pour la réponse

je ne suis cependant pas du tout convaincue de l'impossibilité: il semble que selon que l'on utilise l'article 11 ou l'article 89 , le Président peut - ou ne peut pas- contourner d'éventuelles oppositions parlementaires.
https://www.pimido.com/droit-public-et-prive/droit-constitutionnel/td-de-professeur/procedures-referendaires-constitution-4-octobre-1958-158736.html

https://www.vie-publique.fr/fiches/19594-quelle-est-la-procedure-de-revision-de-la-constitution-de-1958 art 89

Les partis ne nous laisseront jamais prendre la main. Donc comment ne pas faire contre. On leur demande de lâcher du pouvoir !

Merci Priscilla !!! C'est exactement ça !!! C'est ce que je me dis depuis quelques semaines : que ces candidats renoncent à se présenter et qu'on choisisse quelqu'un symbolique pour mettre en place un programme !

Elle représente qui ? ....

Elle ne "prétend" représenter personne, elle est juste une citoyenne lambda (et intelligente), qui a initié le mouvement des Gilets jaunes en 2018, et qui comme moi et des millions d'autres, ne veulent plus participer à ce "jeu de dupes", qui n'a absolument rien de démocratique !

Elle est des citoyens majoritaires en France, qui en sont réduit à s'abstenir ou à voter blanc, car le choix indigne des candidats, présentés uniquement par des partis politiques qui n'ont montré que leur échec, ne leur convient pas !

Ce choix (qui ne reconnait même pas le vote blanc) n'est pas digne du XXIe siècle, dans un pays qui se dit démocratique.

  • Nouveau
  • 31/03/2021 20:29
  • Par

On peut aussi demander au gens d'arrêter de faire la guerres et de se faire des bisoux ....

Demander aux gens d'arreter de faire la guerre d'apres vous ce n est pas suffisant, 

Soit vous etes sarcastique , soit vous etes fataliste, soit vous............

Expliquez nous

Mais alors qui ??

Melenchon ? Mais ce n’est qu’un politicien qui fut sénateur ? Et qui va jouir d’une retraite bien dorée dès l’annee prochaine.

Et si on disait plutôt QUOI, plutôt que QUI ? cool

Idéalement oui, mais ces sacrées institutions font passer le QUI  dam avant le programme, et c'est ainsi qu'on se retrouve avec un macron prêt à se relancer  en 22 avec un QUOI d'extrême-droite, face à une Qui d'extrême-droite, alternative désastreuse et qui bouche l'avenir.

Je ne vous le fais pas dire :-) ma question, rhétorique, s'adressait aux initiateurs du fil de cet air libre car à vrai dire, à un an du scrutin, il n'y a pas d'alternative.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 31/03/2021 21:37
  • Par

Une chance au grattage - une chance au tirage ! - CPCGifts

  • Nouveau
  • 31/03/2021 21:45
  • Par

Si Mediapart fait son boulot avec des questions qui fâchent pour les macronistes (pas comme en 2017), oui tout est possible !

Votons utile ! Mélenchon est antipathique au possible mais demeure l'unique espoir ! 

Après la victoire, Besancenot brandira le pic à glace !

Mais vous avez besoin de vois pour gagner, et les riches votent a droite, les intellectuels ne sont pas majoritaires en France, et le problème de Melenchon, n'est pas seulement l’antipathie, ça ressemble trop a un patron méchant, les prolos, le bas de l’Échelé ne votera pas pour lui, et ses personnes ne lissent pas 20 pages de programme, ce sont les lecteurs de Mediapart que les lisent, mais ils sont minoritaires dans l’électorat français.

Et tous les lecteurs ne sont pas des électeurs de FI. Surtout avec le renforcement des dérapages idéologiques récents qui en fait confirment le clientélisme trumpiste 

Bas de l’échelle toi-même.

La propagande marche à fond !

Bien sur vous avez raison, avec une retraite de manœuvre dans le bâtiment c'est meme pas la premiere marche, déjà pour payer l'abonnement a Mediapart c'est difficile.

Tout ce qui ne va pas dans votre sens est propagande !

P.résidentielle? Rien n'est possible dans le cadre de cette institution vérolée de l'ancien monde.

Merci de ne pas vous faire le relais de la doxa néolibérale et de continuer à mettre en avant les initiatives citoyennes qui se battent depuis des années pour d'autres formes de rapport au pouvoir.

Ce que Mathilde Imer propose est très bien, mais elle prône indirectement et dangereusement la division,  à gauche, nom par défaut; C'est la division et uniquement cette division qui fera échouer les élections.

PAS DE DIVISION,

MAIS L'UNION, LE RASSEMBLEMENT, LE PARTAGE, L'ESSENTIEL, LA RESPONSABILITÉ, LE RÉTABLISSEMENT, UN PROGRAMME QUI RASSEMBLE SOLIDE  RICHE D 'IDÉES.

OUI POUR LE MEILLEUR

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 31/03/2021 23:14
  • Par

Assez de blablas, stop mensonge !

Christophe Prud'homme, médecin urgentiste.

Christophe Prudhomme, porte-parole des médecins urgentistes de France, détruit en 4 minutes la gestion sanitaire du gouvernement. ↓

https://www.facebook.com/quartiergeneralmedia/posts/803389030579675

capture-d-ecran-2021-03-31-a-21-07-56

https://www.facebook.com/quartiergeneralmedia/posts/803389030579675

https://blogs.mediapart.fr/gabas/blog/310321/christophe-prudhomme-medecin-urgentiste

Ewy Plenel a raison, les minorités ne sont pas une question de nombre. Les femmes sont considérées par le pouvoir comme une minorité alors qu'elles représentent une majorité.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

C'est ce que je constate autour de moi, ce sont les témoignages et le travail des journalistes, et de politiques et autres qui me permettent d'être complètement d'accord avec Eddy Plenel. Les femmes ne sont pas au même niveau de salaire que les hommes, effectuent la majorité des tâches domestiques, elles occupent moins les postes à responsabilité etc.

C’est la globalisation et la sectorisation par Plenel qui est inacceptable ! Lorsque il était au Monde il n’a pas été remercie pour sa mansuétude ! 
C’est le principe de Tocqueville qui doit être rappelé 

plus une société évolue vers l’égalité plus les exigences sont importantes.

NEVERMORE !

Castors croissant ...

castor
castor
castor
castor

Oublions le castor... Mais le corbeau, s'il est intelligent, n'est guère sympathique. Il est souvent messager de mort, en Russie...

image

Corbeau croassant ( alors wink ) mais au bout de l'étang aux bêtes, NEVERMORE MACRON.

Tu t'en vas ! cool Autrement dit  =  امن!

Alain Barriere - Tu t'en vas © woud90

Les américains voulaient ce débarrasser de Trump, come d’habitude dans les commentaires de Mediapart qui pouvait battre Trump c’était Bernard Sanders, les autres candidat n'avaient aucune possibilité, en general les pronostiques politiques dans les commentaires de Mediapart ce sont au doit mouille, ou sont du rêve. Les français veulent ce débarrasser de Macron encore come d'habitude dans les commentaires de Mediapart qui peux battre Macron c'est Melenchon, j’espère qu'ont trouve une solution réaliste, come ont fait les américains, et qu'ont ce débarrasse de Macron.

Il n’y a quand même pas grand monde qui pense réellement que Melenchon puisse gagner quoi que ce soit, en dehors du fan club habituel.

On ne lui demande pas de gagner, mais de grogner, ce qu'il fait à merveille.

En face d'un mur d'une telle importance il ne sert à rien d'aller à gauche ou à droite, la seule façon d'éviter le choc est de freiner le plus fort et surtout le plus vite possible.

Quand l'air sera irrespirable même nos masques les plus performants ne nous aiderons plus. Freinons fort, la réflexion ensuite sera plus sereine et les solutions alternatives se dessineront comme par enchantement. Essayer va plus loin qu'étudier, essayons donc.

     Cette présidentielle ne doit pas se faire en tant que telle. Le refus de faire encore "le front républicain" est un bon début, un premier levier déjà largement partagé. Plus personne ne veut de la "nouvelle star", choisie dans ce qui apparait désormais à nombre d'entre nous comme un panier de (vieux) crabes.

       2022 ou jamais est une proposition intéressante, je découvre et j'approuve . Je me reconnais dans les propositions  et l'analyse de Pryscillia Ludowsky . Il faut cesser de lui coller l'étiquette "gilet jaune" , elle travaille, elle a avancé, comme nous tous, et nous devons nous débarrasser des anciennes étiquettes, devenues obsolètes ou trop clivantes.

      Bien sûr beaucoup de travail a déjà été fait, les propositions existent, il y a des gens crédibles malgré tout dans ceux que l'on connait déjà, il y a aussi tout ce dont on ne veut plus et qui peut constituer une base de départ. Nous devons élargir la réflexion, hors du cadre imposé, en commençant par nous mêmes, sans craintes, sans visées partisanes et nous pouvons nous y retrouver nombreux, surtout avec ceux qui ont déjà perdu tout intérêt pour le champ de bataille politique ordinaire, qui ne mérite pas d'autre nom, et qui ne fait plus envie.

      Je n'ai volontairement cité personne, ce n'est plus la peine. Maintenant il y a urgence, comme ils disent à l'hôpital. 

      Une dernière chose: quand le Palais nous parle, on ne fait pas audience, c'est facile et ça fait du bien, et il faut bien commencer par quelque chose.      Salut

                                                                                                                               

"Pryscillia Ludowsky . Il faut cesser de lui coller l'étiquette "gilet jaune" , elle travaille, elle a avancé, comme nous tous, et nous devons nous débarrasser des anciennes étiquettes, devenues obsolètes ou trop clivantes."

Si les gilets jaunes vous emmerdent, vous n'êtes pas obligés de vous en coller l'étiquette,
par contre vous n'avez pas à supprimer celle de Pryscillia, qui ne la renie pas.

Mais parmi ces prolos peu votaient à gauche et encore moins FI, 30 % votaient RN.
D’ailleurs plusieurs des «  leaders » proclamés ainsi par les médias étaient des fachos ou plus exactement des reacs.

30% RN, comme c'est étonnant! venant de la part de contestataires...
et le reste ne votait pas du tout, contestataires bien plus conséquents ou intelligents.
Et vous l'avez dit ce sont des prolos, et non de la petite bourgeoisie, de la gauche, donc ils n'ont pas intérêt à voter, leur intérêt c'est la démocratie, et ça se voit comme ils réclament le RIC, le mandat impératif, la démocratie contre la république (qui est une aristocratie, le pouvoir des élus)

D'où sortez vous vos 30% pour le Fhaine ?

Marine Le Pen a fait 15% !!! Soit la moitié de ce que vous énoncez...

presidentielles-1er-tour-2017

40% des actifs sont prolos en 1970. En 2019 20% à cause de la désindustrialisation démarrée sous Mitterrand qui s'est poursuivie jusqu'à Macron. Il y a de quoi être plein de rancoeur contre la droite et la gauche.

En revanche les cadres sont passés de 20% à 40%.

Vous agrégez des données, à la présidentielle, NAP vote, comme les Bordelais ou les Strasbourgeois du centre ville.

??? traduction ?

La république n'a pas décrété l'égalité économique, bien au contraire.
La république instaure l'égalité sociale pour mieux protéger les inégalités de classe.
C'est justement très hypocrite (qui vient du grand concepteur de la république, Cicéron, pour protéger l'aristocratisme de la "petite-bourgeoisie", la gauche de l'époque).

Donc les gilets jaunes veulent une démocratie, et non une république.
Louise Michel, d'abord républicaine, avait fini par la renier, pour devenir anarchiste (càd vraie démocrate).

  • Nouveau
  • 01/04/2021 07:10
  • Par

Dans macroniste repenti, il y a repenti, mais il y a aussi macroniste... 

Arrêtons de croire en  certains mots Mediapart avec sa parenthèse  semble vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes ... çà promet une  certaine  propagande à  venir mais pour le  moment il faut combler le  vide au  lieu de  commencer à décortiquer le  seul  programme digne  d’intérêt à gauche.

Je ne comprends pas comment il a été possible de ne pas voir qui il est sauf à ne pas être soi-même clair politiquement. Elle-même, je la sens comme une personne qui règle ses comptes mais je ne "crois" pas à ses convictions exprimées. Je la sens aussi comme quelqu'un qui tente de "sauver sa peau" tandis que le Titanic coule, pour reprendre sa pauvre métaphore. Regardons les faits. Elle a soutenu Macron et s'est gravement fourvoyée de façon totalement irresponsable. Elle est grillée politiquement comme tous ceux qui ont soutenu Macron. Car il ne s'agit pas de "croire", mais il faut regarder les faits. A aucun moment nous n'avions pu éprouver les convictions de Macron, donc il aurait juste fallu le croire ? C'est irresponsable et ceux qui l'ont soutenu sont impardonnables. Les faits comptent plus que les mots. Macron n'avait rien fait qui permettait de l'imaginer président "en rupture", absolument rien. Il faut se fier aux faits, pas aux mots en politique pour comprendre quelqu'un. Et si les faits sont rares alors c'est que la personne est encore trop jeune, trop fraiche pour la comprendre. Macron était un inconnu et les gens votent pour un inconnu... Hallucinant ! Si elle pense, elle et ses autres soutien, que nous oublierons qu'elle a soutenu cet inconnu, jamais ! Repenti ? Pardon ? Jamais !

Macron n'était PAS un inconnu, il avait participé à la commission Attali pour Sarkozy et participé au gouvernement Hollande, où il avait conçu la fabuleuse "loi travail" (dite El Khomri... Elle une sombre inconnue). Nous connaissions tous son passé de banquier et ses funestes entourloupes avec Alain Minc, dont les journalistes du journal Le Monde ont fait les frais ! Quand on rajoute à ça, sa gigantesque campagne démente et lourdement indécente, payée par ses amis milliardaires patrons de presse, où il nous a exposé en long, en large et en travers sa vie privée et sa bonne-femme avec la gourgandine Mimi Marchand... on pouvait supputer la taille de son égo et sa sociopathie sous-jaçante.  Ça nous faisait quand même, un sacré paquet d'informations !!! A moins d'avoir de la merde dans les yeux... Tout était prévisible ! laughing

Vous avez tout à fait raison, je sais tout ça. Dans le milieu militant on le sait. Mais beaucoup de gens, c'est vrai, ne le savait pas et ont voté pour quelqu'un qu'il ne connaissait pas juste parce qu'il paraissait jeune et nouveau... En revanche, cette femme ici qui nous dit "j'ai été victime d'une traîtrise", ça fait juste rire car elle ne peut absolument pas prétexter qu'elle était une ignorante politique. C'est de la comédie ou du déni ou les deux.

Comment des personnes qui n'étaient en principe pas ignorantes des choses de la vie publique ont-elles pu prêter foi au projet d'Emmanuel Macron, y adhérer et y prendre part? Sous une communication soignée par de bons professionnels - nul n'ignorait, ou ne pouvait l'ignorer - le programme était simple: parachever les "réformes structurelles" (travail, fiscalité, protection sociale, retraites, etc) conformément aux normes européennes de Lisbonne. Pour cela il fallait un Parlement docile, d'où le recrutement de candidats "sur profil", et disposés à s'en tenir strictement à une discipline de groupe sur injonction présidentielle. Une "gouvernance" au service de l'efficacité, qui niait le sens même de la démocratie, réduite à l'élection d'une majorité  supposée "appliquer le programme présidentiel" sur un mandat imprescriptible. La suite a été parfois brutale, les naïfs pouvaient ne pas la prévoir, mais elle était inévitable: la violence relative de mesures qui négligeaient le souci d'une adhésion populaire ne pouvait que susciter la manifestation de la rue ( le peuple se faisant rue quand il n'est plus reconnu comme peuple), que la fragilité d'un tel régime, appuyé par moins d'un quart de l'électorat, contraignait de réprimer sans faiblesse. Elle le contraindra aussi à chercher l'adhésion de nouveaux soutiens dans les eaux troubles de la mobilisation "républicaine" contre le "séparatisme" - en d'autres temps, c'est dans l'anticléricalisme que les progressistes socialement conservateurs cherchaient l'adhésion populaire, aujourd'hui, c'est contre l'Islam... Ça, on peut accorder que c'était moins prévisible, encore qu'inscrit dans la génétique de bien des adhérents multipartites de la REM à un haut niveau. Pour l'avenir, si une opposition ne se structure pas sur un programme en claire rupture avec le contenu technocratique néo-libéral et les méthodes autoritaires et démagogiques du pouvoir actuel, il se reproduira inévitablement jusqu'à une fin plus pitoyable. Encore faudrait-il que les candidats à cette alternative soient capables et de la rupture, et d'une association qui les obligerait à une union sans exclusive, ce qui n'est pas gagné.

          Jean-Luc Mélenchon

         J’appelle le camp de l’égalité à faire bloc face à l’extrême droite

                                      Mardi 30 mars 2021

J’appelle le camp de l’égalité à faire bloc face à l'extrême droite

Cette interview a été publiée dans Libération le 28 mars 2021 

                       Propos recueillis   par Rachid Laïreche

"  Ces derniers jours , vous mettez le PS dans le camp de la droite et de son extrême , ce n’est pas un peu trop?

Votre résumé grossier ne permet pas de comprendre l’alerte que je lance au pays.

Je dis aux dirigeants socialistes qu’ils sont irresponsables d’apporter de l’eau au moulin des mensonges sur l’Unef.

La campagne de la droite et de l’extrême droite vise la dissolution d’un syndicat historique. Ce serait un seuil sans retour pour la démocratie en France. La pente autoritaire du régime macroniste est déjà assez grave.

Que fait le PS ? Il s’est abstenu sur la loi « séparatisme » contre les musulmans. Il a ensuite refusé de s’associer à une marche commune pour les libertés. Cette dérive m’inquiète. J’ai lancé l’alerte en 2013 en disant que Valls ministre de Hollande était contaminé par les idées d’extrême droite. A l’époque , toute la bonne société miaulait d’admiration devant ses coups de menton. Mais depuis ,  tout le monde a vu que j’avais raison.

Je donne l’alerte encore une fois. L’extrême droite et les macronistes ont lancé une chasse aux sorcières contre les syndicats et le camp de l’égalité. Ils ont repris tel quel à l’extrême droite cette accusation absurde d’islamo-gauchisme. Quand Olivier Faure , Carole Delga ou Anne Hidalgo emboîtent le pas de Darmanin et Le Pen contre l’Unef le lendemain de l’attaque contre le conseil régional d’Occitanie , ils donnent le point à l’extrême droite. Leur lâchage d’Audrey Pulvar est ignoble. Même quand Madame Vidal s’en prend aux universitaires , le PS ne proteste plus ou à peine. C’est irresponsable d’agir ainsi en diviseur face au pire adversaire.

Le dialogue est-il possible avec votre ancienne famille?

Evidemment ! Mais pas au prix de la complaisance.

J’ai dit que je me sentais la vocation d’un candidat commun.

Quelle a été la réponse du PS ?

Des insultes et la reprise des calomnies macronistes contre les insoumis. Ils s’en sont aussi pris à EE-LV. Vont-ils faire pareil contre Madame Pulvar qui refuse de jeter des pierres à l’Unef ?

Si les chefs du PS veulent le dialogue , qu’ils changent d’attitude.

Mais je crois qu’ils préparent surtout leur ralliement à Macron. Les socialistes authentiques et les républicains conséquents se sentent piégés. Ils finissent de quitter le PS.

Je les invite à continuer ensemble le combat. Nous avons besoin d’eux dans la résistance qu’il faut organiser. Ils sont attendus et ils sont évidemment les bienvenus avec nous. 

.....  ( pour  lire  la suite de l'interview  cliquez  sur le titre souligné sous la photo ).

Vous me les gonflez avec vos tracts de ce cheval

Alors pourquoi perdez vous votre temps à les lire et à vous faire du mal

Je vous conseille plutôt  d'écouter Macron et son équipe sur les chaines télévisées  " mainstream " , appartenant aux propriétaires des sociétés du CAC 40 , qui conviennent certainement mieux à vos idéaux   ....

La République c'est MOI, c'est sour ca qu'ont doit cliquer ?

Merci  pour votre commentaire .

R*****

On peut dire que MDP avait misé sur le poulain le plus rapide !~ Bon... le poulain, il est complètement sorti de la piste... mais il court toujours, et de plus en plus vite, et en croyant encore être dans la course !!!

Et tous les autres tournent en rond avec leurs œillères en pensant aller dans la bonne direction...

MDR (jaune)

Après avoir regardé l'émission, j'ai noté que parmi les deux invitées qui se désespéraient d'une vraie gauche "absente", elles veulent un programme élaboré par des gens du peuple, elles veulent un réel programme écolo, elles veulent pouvoir récuser les élus qui trahissent, mais aucune n'évoque le seul candidat qui rassemble ces idées.

Peut-être que MDP le leur a interdit avant l'émission ? Allons, je plaisante !!!

mais aucune n'évoque le seul candidat qui rassemble ces idées. Peut-être que MDP le leur a interdit avant l'émission ? Allons, je plaisante !!!

Ou que vous n'avez RIEN COMPRIS, aveuglé par vos habitudes électorales, cette infâme course de petits chevaux ?

Si je n'ai rien compris, l'heure est grave.

Et sans prétendre me croire plus fûté que d'autres, je crains fort que ce soient d'autres qui ne comprennent rien, hélas ! La cécité n'est peut-être pas là où vous l'imaginez.

J'ignore si mon "poulain" est un "petit cheval". Mais quand je vois le troupeau de bourricots qui va empêcher une fois de plus la Gauche de gagner, j'ai de la peine pour la France de Gauche.

Ouais ! Vive Meuhlenchon ! ça c'est un chef !

Que les z'otentik et les konsékan 3,14159... et G se  ralitalwi !

Vive le Club ! Vive les moustaches de Pledzygladz ! Vive le 1er avril !

Meuh Meuh Gilet d'Or, la vvvvvvvvvvvvvache !  -  intérim de Melchior

Je n'ai pas regardé cette video, comme toutes les autres de la même série, par principe : pas assez de temps (1 heure 40 !) pour ce dont je ne peux pas savoir à l'avance si ça va m'intéresser ou pas, ou plutôt ce qui est intéressant ou pas. Désolé : je sais lire assez vite, mais pas regarder ou écouter assez vite... A ce propos, un lecteur plus attentif me dira si je me trompe, mais il me semble que personne n'a relevé l'expression "fascisation générale" qui figure dans la présentation sur la page d'accueil. Macron et son clan, ainsi que leurs soutiens médiatiques, présentent certainement un régime politique de plus en plus autoritaire comme normal.De là à parler de fascisation : où sont le parti unique, les milices (contre lesquelles nul recours à la justice n'est possible) qui viennent s'en prendre aux opposants jusque chez eux, le syndicat unique inféodé au régime, etc ?

Je vous répondrais bien que le parti unique s'appelle LREM puisqu'aucun autre ne peut infléchir ses votes. Et si vous aviez eu le temps de regarder l'émission, vous auriez appris qu'à l'intérieur de ce parti, Mc'Rond surveille ceux qui votent un amendement d'un autre parti (pourtant conforme aux promesses électorales de Mc'Rond) et est sévèrement remis au pas, voire exclus.

Quant à la "milice" qui brave et menace le gouvernement, qui violente les manifestants, les mutile et les éborgne sans qu'aucun blessé (ou morte) ne puisse vraiment obtenir justice, je vous laisse deviner à qui je pense.

Certes, ce n'est pas (encore) le fascisme à la Mussolini, même s'il n'y a bien qu'un seul homme (deux avec un peu Kohler) qui dirige la France (ce fut aussi très bien expliqué dans l'émission par quelqu'un qui l'a vu de l'intérieur). Si la France n'est pas encore un état fasciste, est-ce encore une démocratie ?

Merci pour cette réponse, qui permet un vrai dialogue :  LREM ne me paraît pas avoir un comportement absolument différent de celui des partis  qui l'ont précédé, y compris le PS qui a exercé de très vives pressions (incluant le chantage au refus de la réinvestiture, même si, 5 ans après, cette menace paraissait avoir peu d’importance) sur ses députés, dès le 9 octobre 2012. Il a fallu du courage, ce jour-là, aux 20 députés socialistes qui ont voté contre le projet de loi autorisant la ratification du traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l'Union économique et monétaire (traité Sarkozy-Merkel, devenu Hollande-Merkel). Et même aux 9 qui se sont abstenus ! Le candidat socialiste avait déclaré le 18 avril au quotidien allemand Handelsblatt qu'il bloquerait le pacte budgétaire si celui-ci "ne contient pas de mesures de croissance". On a vu ce qu'il en était ensuite : "On était d’accord entre nous sur le fait qu’on n’obtiendrait pas grand-chose. On avait seulement le petit espoir de changer quelques expressions dans le corps du traité, et surtout d’obtenir que l’Europe s’engage à prendre des mesures pour soutenir la croissance", se souvient Elisabeth Guigou, chargée de ce sujet pendant la campagne. cf. l'article, pas très méchant d'ailleurs https://www.francetvinfo.fr/politique/francois-hollande/lui-president-comment-francois-hollande-a-decu-la-gauche_1834619.html. Les mesures pour soutenir la croissance ont été, elles, très minimes... Et un certain nombre de personnages éminents ont, m'a-t-on dit, continué leur travail de mise au pas. Ils auraient mérité le terme qui désigne leurs homologues en Grande-Bretagne, les Whips (fouets !).

Par ailleurs, l'affaire Traoré, par exemple, et quoi qu'on en pense, semble montrer que la justice examine les faits, dans une procédure contradictoire ; je ne sache pas que les régimes fascistes (même au sens large, en y incluant par exemple les dictatures militaires d'Amérique latine) en aient fait autant.

Rien de ce qui précède n'étant destiné à exonérer le gouvernement actuel de tout ce qu'il fait pour imposer des pratiques condamnables.

 

Je partage largement votre analyse.

Hollande, Valls et le PS n'ont guère fait mieux que LREM, détruisant complètement le PS au passage. Toujours dans la vidéo (il me semble bien que c'est là), j'ai entendu que Macron n'allait pas se représenter sous l'étiquette LREM l'an prochain. Où trouver plus "belle" preuve qu'il n'a plus rien à voir avec le candidat de 2017 ?

Oui, la justice a examiné les faits dans l'affaire Traoré. Mais une "affaire" sur combien, hélas ?...

Et oui encore, nous n'en sommes pas au niveau des dictatures militaires d'Amérique latine, même si notre pays n'est plus gouverné que par un seul homme, autiste de surcroît, ce qui est tout de même très préoccupant.

Affaire montée médiatique de toute pièce, pour défendre un mec qui sous la menace d’une fourchette a sévi sur son co détenu : viol !

Non en Amérique latine ce sont les fachos que gouvernait, les militaires c’était des prête-non.
  • Nouveau
  • 01/04/2021 13:13
  • Par

Dramatique. Une cellule psy s’impose. Que vont devenir ces nouveaux « frondeurs »?  Des précaires? Peut-on les soutenir financièrement? 

Comment accepter, au sein de ce débat, que les LREM, PS, LR EELV et la FI soit toutes mises sur le même plan ? Comment est il possible que PERSONNE sur ce plateau ne dise que les aspirations légitimes de démocratie, de changement radical des institutions sont contenues à l'intérieur du programme de la FI ? Qu'on aime ou qu'on n'aime pas Mélenchon, laisser passer ce fait, établi, publié, décrit, sous silence m'est absolument insupportable.

Je partage votre indignation. Mais n'oubliez pas qui a organisé ce débat, ce qui explique tout.

Parce que Melenchon est un ex républicain qui a bien profité des institutions et qui en profitera ad vitam.

Je pense qu’il a basculé avec un Ego démesuré, dans le passé d’autres leaders de son profil confirment ce scénario ! Trotskiste Lambertiste il évolue vers le stalinisme intersectionnel !

Oui !

Comment éviter ce dualisme systémique inerrant à notre forme de scrutin qu'il est impossible de modifier . 

Mais aussi comment éviter ces duels égocentriques et trop partisans, comme autant de gourmands printaniers d'un plant de tomates précoces .   

Pas de noms, pas de partis, vous voyez très bien de qui je veux parler ils sont déjà dans les starts . Et d'un extrême à l'autre fomentent leurs calculs . 

Le peuple doit se réveiller, prendre conscience et voter !

Il existe une nouvelle génération soucieuse des lendemains de la planète . Respectueuse de la République et de la Démocratie , non vicié par les scandales et les affaires . Respectueuse du droit, de notre justice .

Ce qui n'est pas le cas de ces vieux partis qui gangréné , mentors condamnés,  ont continué à jouer de leurs tambours, de leurs influences mensongères par médias soumis interposés . Là aussi vous voyez très bien de qui je parle . 

Le moment est je crois venu de leur donner cette chance au premier tour . 

Il faut , il nous faut promouvoir le parti de l'écologie politique assainir, ce pouvoir aveugle , nettoyer les écuries d'Augias .

Rénover nos institutions .

Remettre de la dignité, de la justice !

Reverdir la République !

juste envie de vous remercier pour cette émission.

  • Nouveau
  • 03/04/2021 03:51
  • Par

Seul l'abîme éclaire l'humanité.

(pointage encours)

J'allais faire un pointage complet, puis les manquements journalistiques m'ont fatigué.
2:30 Début
La députée Frédérique Dumas, qui ne votera plus Macron.
(Mais qui quasi systématiquement s'oppose à l'opposition ;))
https://www.nosdeputes.fr/francoise-dumas/votes
18:30, vous comprenez, elle a du mal avec la notion de droite et de gauche...
(pour celles et ceux qui auraient vraiment du mal
https://www.youtube.com/watch?v=H8gS8eYAZPE )

Bordeaux avec celles et ceux qui y ont cru mais n’y croient plus. (19:30)


30:35
Contre l’évidence Le Pen que nous assènent certains politiques et médias ?
Ils et Elles se mobilisent contre ce pronostic : Laura Tedesco, de l'association  VISA, 
http://www.visa-isa.org/fr/bibliographie
https://blogs.mediapart.fr/association-visa
et en reportage, auprès de collectifs antifascistes à Lyon (32:20). Lucie Delaporte

55:38
Le pire n’est pas certain. Que peut la gauche ?
Questions à Priscillia Ludosky et Mathilde Imer du collectif 2022 ou jamais.
Pour faire gagner la gauche, elles disent "stop aux égos, que les candidats "<<"de gauche">>" abandonnent leur candidatures" LOL (pour mettre en avant Leur plateforme).


1:01:50 "L'offre politique n'est pas à la hauteur aujourd'hui"
Avec cette émission, j'ai envie de dire que c'est de l'offre médiatique qu'il est peut-être question...

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous