Roosevelt-2012 provoque la furie du BN socialiste

Par

Lors du dernier bureau national, plusieurs responsables du parti socialiste s'en sont vigoureusement pris à Pierre Larrouturou, coupable d'avoir diffusé un tract mêlant les points de vue similaires de la gauche et la droite sur la croissance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je n'ai jamais vu autant de violence dans un débat politique. » Pierre Larrouturou digère mal le procès en règle qu'il a subi lors du dernier bureau national (BN) du parti socialiste, mardi dernier. La scène, racontée par un participant qui nous a alerté (« Personne ne l'a soutenu, même pas moi, mais ça m'a tellement foutu les boules que j'ai envie que ça sorte »), en dit long sur la capacité toute relative du PS à gérer les débats internes. Motif de l'ire des hiérarques socialistes à l'encontre du zébulon spécialiste de l'agit-prop économique, le verso du tract distribué tous les mardis devant l'Assemblée nationale, en marge du happening rituel, par le collectif Roosevelt-2012.