La majorité n'exclut pas un texte sur la fin du glyphosate

Par
L'interdiction du glyphosate pourrait finalement être inscrite dans la loi si le gouvernement ne voit pas d'avancées d'ici un an et demi ou deux ans, a annoncé jeudi le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Christophe Castaner.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'interdiction du glyphosate pourrait finalement être inscrite dans la loi si le gouvernement ne voit pas d'avancées d'ici un an et demi ou deux ans, a annoncé jeudi le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Christophe Castaner.