Pierre Moscovici à contre-emploi à la Cour des comptes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tous ceux qui connaissent la Cour des comptes le savent : de très nombreux magistrats financiers – nous disposons d’innombrables témoignages – espéraient qu’Emmanuel Macron ne nomme pas Pierre Moscovici à la tête de la juridiction financière. Et comme, depuis le départ en janvier de l’ex-premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, vers la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, le temps commençait à passer, beaucoup pensaient que le chef de l’État ne prendrait pas cette décision.