Usul. La police républicaine va mal

Par Usul et Rémi Liechti
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

La Police est une "corporation"? Je pense que les politiques de tous bords ont tort de ne pas prendre la mesure du problème. Aucune hauteur de vue. Si on veut que la police reste républicaine, il faut être capable, à la fois d'écouter les revendications (pourquoi certaines ne seraient-elles pas légitimes?) et sanctionner sévèrement les comportements inacceptables. Du donnant-donnant, quoi.

Oui, ça devient compliqué s'il faut s'arrêter à chaque mot pour le soupeser lourdement, "les digues vont sauter etc..." : la formule "pourquoi certaines ne seraient-elles pas légitimes?" ne tient pas devant certains témoignages publics particulièrement choquants, entre autres : c'est difficile à expliquer... ou bien non ?

lemurjaune.fr ... "Crasseux" en effet de mettre en regard les faits divers difficiles auxquels la police est confrontée et ses égarements insupportables, "pas légitimes"...

Continuons à discuter.

Dans la police, les policiers d'extrême droite (57%) sont une corporation. 

Pour l'avoir vécu, il est TRES difficile de travailler avec des collègues d'extrême droite. 

Exactement, je ne dis pas le contraire: "Certaines ne sont pas légitimes", ce qui signifie que certaines le sont sans doute. Je suis d'accord avec Ruffin: il n'y a plus de pilote, la police est en roue libre. Et, dans ce cas, tout devient permis. Quant à regarder les vidéos, j'en vois beaucoup et je suis très en colère quant au comportement de certains policiers. Mais pourquoi ne sont-ils pas sanctionnés sérieusement? Comme si l'Intérieur avait peur de sa police??

Vous avez raison: ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Continuer à discuter. Quand j'écris que certaines revendications sont peut-être légitimes, je provoque un peu. Mais, il y a bien malaise dans la police...

Tant que le pouvoir lâchera la bride à tous les auteurs de "bavures", la population ne pourra pas faire confiance a la police.

Pour que la police regagne notre confiance il faut un pouvoir politique qui impose l'ÉTHIQUE dans les rangs policiers.

Il n'y a que la FI et son programme l'Avenir En Commun qui veut une POLICE RÉPUBLICAINE. A nous de la faire gagner en 2022. 

Au lieu de se focaliser sur LA sécurité et surtout sur la sécurité des policiers, la campagne électorale doit insister sur LES SÉCURITÉS indispensables pour TOUS survivre : 

https://blogs.mediapart.fr/edition/entre-republique-et-bastille/article/200521/securite-ou-securites-climatique-sanitaire-sociale-de-revenus-alimentai

Et pour passer le 1er tour et gagner le second, seul(e) un(e) candidat(e) UNIQUE de gauche peut nous permettre un Avenir En Commun avec toutes LES SÉCURITÉS, sanitaire, sociale, de revenus, alimentaire, CLIMATIQUE ...! 

https://blogs.mediapart.fr/edition/entre-republique-et-bastille/article/110521/cest-2022-ou-lholocauste-climatique

pour-2022-un-gouvernement-dunion

https://blogs.mediapart.fr/edition/entre-republique-et-bastille/article/081020/2022-contre-labstention-un-gouvernement-dunion-de-la-gauche

https://blogs.mediapart.fr/edition/entre-republique-et-bastille/article/210321/2022-le-bon-programme-est-celui-au-pouvoir-pas-dans-lopposition

fasciste a toujours pris un e ......muet certes.

What do you want to do ?

New mailCopy

La police NATIONALE, chargée du "maintien de l'ordre" a été créée le 14 août 1941 par Pétain. 

Le but était de court-circuiter les polices municipales dans lesquelles pouvaient se trouver des éléments de Gauche. 
Une police nationale, jurant allégeance à Pétain, permettait de sélectionner des agents d'extrême droite ou sous-éduqués. 

Le regroupement avec la GENDARMERIE, sous la seule autorité du représentant de Pétain a aussi été une opération menée par le régime de Vichy ... puis par Sarkozy. 

Wikipedia : "En France, la Police nationale est une police d'État. Elle est rattachée au ministère de l'Intérieur. Les policiers titulaires et stagiaires qui la composent sont des fonctionnaires de l'État.

Elle naît le 14 août 1941, sous le régime de Vichy, par un décret signé par Pétain, texte d'application de la loi du 23 avril 19413,4 portant création de la Police nationale.

Ses missions annoncées sont la défense des institutions et des intérêts nationaux et le maintien de l'ordre public."

Ce qui a bien soulagé Hitler ... L'ordre étant assuré en France par le régime de Vichy, il pouvait consacrer son armée, sa police, son administration aux autres fronts (notamment à l'Est). "Vichy m'a épargné 15 divisions" 

Les rafles de Juifs, les arrestations de Francs-maçons, résistants, syndicalistes etc ... auraient provoqué une indignation chez les Français si elles avaient été opérées par des Allemands. 

Il faudrait déjà que les élections syndicales se fassent sous contrôle de l'ONU laughing

TOUT A FAIT D'ACCORD , et je suis un soutient de la première heure de la LFI .

Votre bonne foi vous honore.

Salutations.

Si tout le monde pouvait avoir cette intelligence de faire face à ses erreurs pour éviter les escalades délétères !

Je parcours beaucoup les commentaires et je pense n'avoir que rarement vu pareille réponse. 

Merci, puissiez vous nous inspirer 

tout a fait d'accord sur l'accélération récente de l'évolution des nos forces de Police. Ceci dit, le mouvement n'est pas récent , les réformes de 1995 par exemple avaient déjà planté le ver dans le fruit. 

Ce qui s'est passé en fait sous Sarkozy c'est l'application brutale des préceptes du néo-libéralisme et le travail sans recul de nos "cabinets de conseil" avec les résultats qu'on connait.

Le "winner takes all" a commencé par s'assurer le contrôle de la hiérarchie, les commissaires principaux sont devenus divisionnaires, la politique du chiffre a assuré les juteuses primes de la hiérarchie tandis que les exécutants s'épuisaient à tenir le rythme, sans parler de l'insertion de grades intermédiaires afin de ralentir la progression salariale, les RULP me comprendront. mais le pire a été évidement de courir après le chiffre, pourquoi s'épuiser après la délinquance réellement problématique si on peut faire du crâne deux fois par jour avec le même toxico ? 

Comme toujours, sur les mêmes conseils, il s'agit de faire plus avec moins, et avec une remarquable vista, sous Sarkozy on a dépouillé les CRS et la gendarmerie mobile, fermé les écoles de Police, réduit la police de terrain, on est pas là pour faire l'assistante sociale... sans oublier la destruction des renseignements généraux afin de constituer le "FBI à la française"

Et si on veut synthétiser les problèmes de la Police aujourd'hui, on a un problème de recrutement, de formation, et surtout d'encadrement.  Comme les caisses sont vides et qu'on a plus un rond pour rien sauf pour les milliardaires (100 milliards de CICE, 4 milliards d'ISF, ...) "l'élasticité" sur le terrain se traduit pas la BAC qui fait du maintien de l'ordre, une épidémie de délits imaginaires (outrages entre autres) , une floraison de faux et usages en écritures publiques, ad libitum 

En revanche question bastion entre amis et pratiques de la haute fonction policière, il faut lire Bernard Petit smile , ou quelques auteurs à clés comme Isabelle Horlans

Je vous ai parlé des syndicats policiers et de leurs "élections" ? du conseil économique et social et de ... Non ?   , une autre fois alors cool

C' était pas mieux avant, mais ils sont beaucoup plus nombreux et influents dans la mesure où leurs idées métastasent dans (presque) toutes les formations politiques.

Jean-Marie n' avait pas d' ambition présidentielle, métastaser suffisait à son bonheur, mais sa fille, si, semble-t-il.

Je dit semble-t-il parce que lors du débat avec Macron, il m' a semblé qu' elle se sabordait... 

je regrette l'utilisation du terme corporation dans le titre. Quel effet pensez-vous que cela puisse faire sur un policier de gauche ? ou républicain ?

Respectueusement, ne sous-estimez pas sa nullité crasse…

Dans la relation entre la police et les politiques, il y a , sous la 5ème République, un paradoxe : la droite méprise sa police, tandis que la police, en tout cas la plupart des membres du corps de direction, refuse d' obéir à la gauche (on met dedans Macron).

Pasqua méprisait la police, Sarkozy aimait être aimé. Ni l' un ni l' autre n' a engagé de revalorisation du métier, à part pour le corps de direction.

Le paradoxe, encore, c' est que les derniers vrais acquis sociaux pour les flics de base datent de Deferre, il y a 40 ans.

On ne peut pas parler de corporation unie, il y a des castes.

Généralement, un policier se réclamant de gauche aura une carrière ralentie, même sous un gouvernement de gauche.  

Quand je dis c'était mieux avant c'est plutôt pour faire de l'ironie en jouant au mec de droite. Genre "de mon temps il y avait une pomme a noël et on commençait a travailler à la mine a 6 ans, au final on était bien".

Objectivement il est difficile de dire que c'était mieux ou moins bien avant, dans la mesure ou il n'y a précisément aucun indicateur fiable permettant d'établir la comparaison objective. Avant c'était différent de maintenant en tout cas, c'est a peu près tout ce dont je peut être sûr.

 

Je vous remercie de confirmer que ce n'est pas moi qui ai le nez pris. 

Je vais peut être énoncer des évidences mais, quand même, quelle époque de merde. On se tape une pandémie, une précarisation de malade, une boule a la gorge en pensant a la catastrophe climatique, et pour couronner le tout les fachos reviennent. Merde alors, c'est pas que j'avais de grandes illusions sur l'avenir mais l'avenir on y est et c'est pas du tout comme dans la brochure.

Exactement. Un jour, cette kollaboration aura des conséquences…

La police est gangrenée par l'extrême droite: c'est le seul vrai problème. Mais c'est fatal dans un pays où le FN fait de tels scores, et où le 1er ministre est issu de cette fange. Les urnes ne nous sortirons pas de ce pétrin. Peut-être même vont elles nous enfoncer la tête dans la boue brune.

Si si , mais pas que.

What do you want to do ?

New mailCopy

Ça commence à ressembler aux années de plomb italiennes,
avec la gauche qui se mets au service du capital contre le peuple.

Bravo pour cette nouvelle vidéo ! Claire, bien dosée, intelligente. Par contre j'ai une question : quelle idée de mettre cette musique d'ascenseur insipide et parasitaire lors des entretiens ?? Vraiment étrange et assez agaçant (de mon point de vue).

  • Nouveau
  • 31/05/2021 19:11
  • Par

https://www.youtube.com/watch?v=81_pVXN5qc8&t=7s

Attention aux retour de bâton contre ce syndicat alliance quand les vrais républicains vont ce réveiller ça pourrait faire mal rappelez-vous la police de petain ça n’a pas changé à nos jours 

  • Nouveau
  • 31/05/2021 20:48
  • Par

Mais qui pouvait-donc avoir besoin de faire détester la police de la République par le public afin de mieux l’utiliser?

Je trouve que Matthieu Suc oublie beaucoup trop vite la responsabilité humaine individuelle dans les dérapages de la police. S'ils font ça parce qu'il n'y a pas assez de barrages ou de sanctions, si cette responsabilité politique existe, le fait est que ça reste l'individu qui n'attend que ça : pouvoir se lâcher violemment contre des innocents.

Les policiers sont des employés comme les autres, soumis à un devoir de loyauté et à un principe de subordination vis à vis de leur employeur le tout sous la double emprise de la hiérarchie et des syndicats qui "règlent" sa carrière.  là dedans, la responsabilité du fait personnel se dilue assez vite... Nous avons tous des factures à payer... 

Et l'individu "n'attend pas que ça" ,il est aux prises au quotidien avec le pire de nous-mêmes sans en avoir la formation, les moyens et la liberté. 

  • Nouveau
  • 31/05/2021 23:19
  • Par

Faure, Hidalgo, Batho, Roussel.... Comme si ces opportunistes avaient une quelconque conviction en ce qui concerne la justice, l’état de droit et une police républicaine de service public (aujourd’hui les forces de l’ordre sont systématiquement instrumentalisées comme une milice protégeant les intérêts exclusifs d’une minorité de privilégié(e)s).

Ces individus ne raisonnent qu’en termes de survie professionnelle parce que ce sont des incompétents inutiles incapables de trouver autre chose pour s’enrichir.

Cette comédie quinquennale sur le thème de la « sécurité » est un poncif électoral des présidentielles, rien de plus. Excellente enquêt mais cette fois-ci l’extrême-droite triomphe.

Il est plus tard qu’on ne le pense.

Courage aux policiers démocrates qui arrivent encore à faire leur métier sans sombrer dans le racisme et le préfascisme.

Usul à un moment de la vidéo nous parle , de mémoire, « d’ensauvagement fantasmé ». Qu’il vienne vivre dans les quartiers populaires pour voir si il s’agit d’un fantasme. Ce genre de propos sont un véritable tremplin pour le FN...

Concernant les chiffres effectivement moins de mort en service chez la flicaille mais beaucoup plus d’agressions et d’incivilité. 

Mettre la poussière sous le tapis n’est jamais bon. La montée de l’extrême-droite trouve aussi ses sources dans le déni (très catho d’ailleurs (Usul) : tout le monde est beau et gentil...).

Pace et Salute 

Votre remarque est un classique des attaques contre la gauche et des organisations basées sur la solidarité en général. 'Mentalité bisounours', 'Nier les violences des minorités', 'Les pauvres sont des voleurs et des sauvage mais c'est pas leurs fautes' etc etc etc. On connaît cette rengaine pour décrédibiliser les discours humanistes et socialistes (euh je ne le répèterai jamais assez mais le parti socialiste n'est pas socialiste, hein!! Je parle du socialisme de Jaurès là).

Le discours que vous tenez a pour conséquence finale des remarques du type de ce grand philosophe et intellectuel, j'ai cité Valls :' A trop vouloir expliquer l'inexplicable, on en vient à excuser l'inexcusable.'

-Après quelque recherches, il me semble que cette expression fut reprise d'un autre grand philosophe et humaniste, Nicolas Sarkozy'.-

Si vous pouvez écouter les discours socialistes et anarchistes des fondateurs et des penseurs de ces idées (qui furent députés de la république, ancien nobles, bourgeois et ouvriers très lettrés pour la plupart), et les lire et les étudier de bonne foi vous remarqueriez qu'il y a un leitmotiv au centre de toutes leurs réflexions : Ils partent TOUS du constat que l'homme est un animal et que les conflits sont au centre des relations entre les hommes. Nous sommes tous uniques, donc nous avons tous des centres d'intérêts qui divergent, donc nous sommes tous potentiellement en conflit les uns avec les autres. Et que ces conflits doivent être réglés. Ils sont donc aux antipodes des réflexions naïves et au final délétères des pensées libérales qui pensent que les rapports humain vont se modérer d'eux-mêmes au sein d'un grand marché et que, si on donne des milliards d'euros aux grandes entreprises sans contreparties, celles-ci finiront, par je ne sais quel tour de magie, se comporter avec honneur et altruisme.

Par conséquent, et vue avec cette réflexion politique, Usul et Rémi ne commencent pas par excuser l'inexcusable en proposant une explication et un point de vue mais au contraire, ils pointent du doigt certaines des causes des problèmes et, là où vous voyez des causes (l'ensauvagement), eux voient une conséquence (l'ensauvagement); C'est parce que on traite ces populations comme des indésirables depuis au moins 3 générations (depuis la guerre d’Algérie pour les arabes) que leurs enfants se comportent comme des indésirable. Au bout d'un certain temps, on ne sais plus qui a commencé et c'est la spirale bien connue. A vous d'avoir assez de bonnes foi pour ne pas arrêter votre réflexion à une certaine date, mais de continuer à rechercher, étudier, comprendre.

Donc, le problème n'est pas de savoir 'A qui la faute', mais bien de comprendre la réalité  sociologique de toutes ces catégories de personnes. Et pas pour excuser, mais pour faire diagnostique juste et donc de trouver un vrai remède efficace.

Sun TSU : 'Si tu ne connais ni ton adversaire ni toi-même, à chaque bataille tu seras vaincu'.

Il ne s'agit donc pas de mettre la poussière sous le tapis mais de dire les choses et, même si ça fait mal, de AUSSI mettre le doigt sur NOS erreurs de gestion envers certains catégories de personnes, pour redreser la barre et sortir réellement de nos difficultés.

PS Bien sûr NS et VALLS sont des connards finis à mes yeux. Brutaux et sans morale ni pitié.

Concernant les chiffres effectivement moins de mort en service chez la flicaille mais beaucoup plus d’agressions et d’incivilité.

L'avantage de compter les morts, c'est que la définition change peu au fil du temps. Maintenant les flics provoquent des gens pour qu'ils s'énervent et qu'ils puissent leur coller un délit d'outrage, le nombre "d'incivilités" ne mesure donc plus la même chose.

Usul à un moment de la vidéo nous parle , de mémoire, « d’ensauvagement fantasmé ». Qu’il vienne vivre dans les quartiers populaires pour voir si il s’agit d’un fantasme. Ce genre de propos sont un véritable tremplin pour le FN...

Ce ne sont pas les gens qui vivent dans les quartiers populaires qui votent FN, ce sont les habitants des territoires péri-urbains.

@Matthias.R
Je partage au moins avec vous l’idée que les criminels et délinquants le sont très majoritairement par leur condition sociale, vécu traumatique, pauvreté  etc...Et en aucun cas par leur origine ethnique etc...

Je garde néanmoins l’impression que Usul (et d’autres ici ou ailleurs ) est dans la dénégation de la violence que subissent les habitants des quartiers populaires. Violence de la pauvreté etc...mais aussi violence de la délinquance, c’est bien sûr lié. 
Si vous aviez un doute venez vivre un mois par exemple aux courtilières à Aubervilliers. Les plus pauvres d’entre nous sont les premières victimes de toutes ces incivilités et délinquances qui augmentent. Le nier sert le FN / RN qui cartonne souvent dans les anciens bastions du PCF et auprès des classes populaires. Les bobos angéliques des beaux quartiers  (et boummm) favorisants cela.

Quant à agiter Valls à tout bout de champs, franchement...Et puis, je n’adhère pas au personnage que je ne connais pas bien et qui me semble plus pétrit d’ambition personnelle et égocentrique  que de convictions...

@grospapa

Venez prendre le bus régulièrement dans le 93 après 21h00 et on en reparle. Nier la montée de la délinquance et des incivilités est contre-productif. L’analyse des causes différentie la droite, extrême droite (origine culturelle) de la gauche (pauvreté pour faire trop simple)...

Personnellement j'ai vécu aux Raguenets, à Epinay sur Seine (93), à deux pas de la Gare de St-Gratien, RER C, fin des années 90 débuts 2000.

Alors oui, ça a dû changer, mais je pense que le sujet n'est pas là.

Je n'arrive pas à percevoir ce que vous ressentez quant aux propos d'USUL.

M'enfin! Monsieur! Le sujet n'a jamais été de dire 'Oh les pauvres bout de choux, ça doit être difficile de vivre là-bas, c'est normal de taper les gens quant on vit à Cergy ou Clichy. Trop dur pour ces pauvres bougres...'

Trouvez-vous normal d'être passé à tabac par des flics? D'être insultés, humilié? De réclamer d'outrepasser les lois ou la constitutions? Iriez-vous jusqu'à dire que, finalement, si un gars meurt étouffé par une immobilisation au sol, c’est que, quelque part, il l'a un peu cherché? Etes-vous pour la peine de mort au motif d'une insulte ou parce que bon, c'est vrai, le policier doit être fatigué en ce moment, alors il est un peu excessif dans ses gestes??

Monsieur, prenez les chiffres et regardez!!! La France possède un arsenal pénal très répressif au regard de la moyenne des pays de l'OCDE. La population carcérale augmente d'année en année, les peine prononcées sont de plus en plus lourdes. Vous êtes-vous penché sur la répression des gilets jaunes ou sur les statistiques des comparutions immédiates?

On n'est pas en train de parler de d'incivilités ou de rapports un peu durs là.

On parle de remise en cause des principes républicains, de remise en cause de la constitution (avec la déclaration des droit de l'Homme et du Citoyen, entre autre). On parle de justice sommaire et de loi du talion. L'état d'urgence mis en place par Hollande après Charlie, et qui fut brièvement décrété lors de la guerre d'Algérie, a été intégré au droit commun par Micron. D'autre dispositifs exceptionnels se sont encore ajoutés à cela et sont en passe d'intégrer eux-aussi le droit commun. La police possède des privilèges de plus en plus exorbitant et c'est dangereux pour la France en tant qu'état de droit. On ne peut pas être juge et partie.

La police républicaine ne peut pas et ne doit pas se comporter comme un gang de voyous tout permis.

On a mis des siècles à sortir de la loi du talion, c’est pas sans raison.

@Matthias.R

Cest étonnant et pour tout dire inquiétant de vous voir m’attribuer des opinions que je n’ai pas sous prétexte que je refuse de nier certaines réalités (délitement du vivre ensemble, hausse délinquance et incivilités, aculturation au profit des réseaux sociaux et chaînes de Tv vendeur de soupe, Media à la main de milliardaires etc...etc...).

Je suis contre les violences policières (malheureusement bien réelles) aussi bien contre les jeunes délinquants de banlieue que contre les gilets jaunes. Beaucoup apprécié « Un pays qui se tient sache » de David  Dufresne ainsi que son formidable travail « Allô place Beauveau ». Suis très inquièt des opinions politiques des FDO de plus en plus favorables à l’extrême droite. Cela augure du pire. Raison de plus pour ne pas faire preuve d’un minimum de clairvoyance sans amalgame, ni excès...

Totalement opposé et dégoûté  par Macron et son ministre de la police Darmanin et toute cette clique qui prépare l’arrivée de Le Pen...

Ok. J'ai dû mal vous comprendre. Je reçois votre dernier commentaire mais je dois vous avouez que ça me laisse perplexe.

Je vous retrace brièvement l'évolution de ma pensée en vous lisant.

Depuis les début de cet échange vous imputez à Usul et à une partie de la gauche de (je vous cite) 'Mettre la poussière sous le tapis', ou d'être dans le déni des violences que subissent les habitants des 'quartiers', comme on dit. Je n'en ai pas l'impression, pour ma part.

De plus, et en commentaire d'une vidéo dénonçant les dérives policières et la tentative de leur attribuer toujours plus de pouvoirs,  vous soulignez que les habitants pauvres subissent de plein fouet l'incivilité et la délinquance.

Quel est le sens de votre propos alors, si ce n'est pas de soutenir cette dérive policière? Parce que c'est ce qu'il sous-entend.

Votre appel est de dire à peu près : 'Ce déploiement policier et cette manifestations sont une horreur, mais les pauvres gens sont aussi victimes de personnes violentes, alors ne leur cherchez pas d'excuses' et que 'Quelque part, ce renforcement des pouvoirs de la police sont compréhensibles'??

Si votre propos est uniquement  de rappeler qu'on a de vrais méchants en face (je veux dire dans les civils), je tiens à vous rassurer qu'il n'a jamais été question de cojoler dans les sens du poil les bandits. Au contraire.

Et je tiens à vous préciser aussi que, en ce qui concerne la petite musique consistant à dire qu'une certaine gauche (pour vous citer : 'Les bobos angéliques des beaux quartiers  (et boummm) favorisants cela.') est dans le déni des violence que subissent les habitants des quartiers, et bien il s'agit de discours malveillants tenus généralement par la droite, afin de décrédibiliser les politiques sécuritaires de gauche.

Il s'agit donc de déformer les propos tenus par des gens sensés (comme ceux qui disent que la police municipale ne devrait pas être armée par exemple), afin de les faire passer pour des Bisounours déconnectés des réalités du terrain, afin de décrédibiliser une vision de l'action de la police qui ne serait pas 100% répressive; comme s'appuyant sur des policiers de proximités, des politiques de retour à l'emploi vraiment efficientes, de logements salubres etc, enfin tout ce qui réduit également la délinquance.

On se rejoint probablement plus qu’il n’y parait. Je partage par exemple complètement cela au registre des solutions : « s'appuyant sur des policiers de proximités, des politiques de retour à l'emploi vraiment efficientes, de logements salubres etc, enfin tout ce qui réduit également la délinquance. ». Mon désaccord avec Usul était juste dans l’impératif de ne pas nier la situation difficile des habitants des quartiers populaires face à la délinquance et incivilités en hausse pour les raisons déjà évoquées. Bonne journée et vivement un monde meilleur :-)!

"Venez prendre le bus régulièrement dans le 93 après 21h00 et on en reparle."
Tant que vous opposerez le vécu d'une personne aux chiffres, il y aura un problème.

 ***

'Nier la montée de la délinquance et des incivilités est contre-productif."

L'inventer l'est encore plus. Affirmer une "montée de la délinquance" nécessite d'avoir un point de comparaison, or en termes de "délinquance", ce point de comparaison n'existe pas. Vous parlez des "incivilités", mais savez-vous seulement depuis quand elles sont mesurées? La "délinquance" d'aujourd'hui n'est pas celle d'hier. Vous pensez que les bagarres de bals de villages systématiques des 14 juillet où en fin de soirée on allait investir le village d'à côté faisait partie de la "délinquance" à l'époque?

Par contre on connait une chose sur la durée, c'est le nombre d'homicide, dont la définition n'a pas changé. On commence à voir aussi une autre chose, c'est que le rapport entre les homicides et le reste de la criminalité est stable dans le temps (l'équivalent de la pyramide de Heinrich et Bird en gros). Or les homicides, délinquance extrême, a été divisé par dix en un siècles, et par 2 dans les 3 dernières décennies.

Si la police découvre aujourd'hui la délinquance dans certains quartiers, c'est tout simplement parce que maintenant elle va dans ces quartiers. Que croyez-vous qu'il se passait dans les bidonvilles qui ceinturaient Paris jusque dans les années 70? Rien selon la police qui n'a jamais foutu les pied dans ces quartiers pendant 40 ans! Idem pour Marseille, ou le 3e et le 15e était livré aux mafias locales et où les morts se comptaient en dizaines par ans, et les blessés n'étaient comptés nulle part. Alors les incivilités, je n'en parle même pas.

Donc oui on compte des incivilités aujourd'hui, ce qu'on ne faisait pas jusqu'il y a qq dizaines d'année. Idem pour une majorité des violences sexuelles. Mais cette délinquance n'était pas inexistante pour autant.

Bonjour, étonnamment je partage votre propos : sentiments vs données, évolution statistique positive etc.... Même si on peut faire dire beaucoup ou pas au données, par exemple j’ai été confronté à refus de prise de plainte par la police pour une simple histoire de boîte aux lettres détruite plusieurs fois. Probablement que cela arrange leurs (à la police et aux politiciens) stats justement....

D’un autre côté je compare un ressenti par exemple « se déplacer tard en transport en commun dans les quartiers populaires » et constate une dégradation depuis vingt ans, et accélération depuis 5 ans. Est ce du à l’âge (le mien) et l’intoxication médiatique tendance CNews. J’ai des doutes...

Je ne suis pas d'accord avec vous. Déjà je ne nie pas la délinquance et les incivilités, mais je suis bien plus dubitatif sur leur montée. Deuxièmement que se passe-t-il dans ces bus (que font-ils ? Ils violent les passagers avant de les manger ou ils ne valident pas leur ticket et parlent volontairement trop fort pour faire chier ?). Justifiez que le terme "d'ensauvagement" est justifié, parce que c'est là le début de la discussion.

De mémoire c’est Usul qui niait, relativisait cette hausse des incivilités, délinquances (ensauvagement avec tout ce que cela comporte de détestable en lien avec le colonialisme)...

Vous m’avez l’air nerveux (impératif : « Justifiez ») et intransigeant, ce n’est pas bon pour le cœur ;-)!

Bonne continuation 

Ce qui devrait surtout alerter c'est qu'il y a plus de policiers qui mettent fin à leur jours que ceux qui succombent dans l'exercice de leur métier. 

Video tres juste.

Par contre, je trouve que vous epuisez un peu le "une, deux" entre vous: quand Remi finit toutes les phrases d'Usul. Il y a comme une lourdeur dans la repetition. 

Election législative partielle ( 2 ème tour )  dimanche prochain à Paris ( 20 ème ) 

Hugo  : Tractage ce matin sur le marché de la porte Montreuil avec  Clem_Autain pour   Simonnet

De très bons retours ! Les habitants motivés pour envoyer une 18eme députée insoumise ( PS presque absent avec 3 militants

Image

Clémentine Autain et Danielle Simonnet

Manon Aubry  :  Merci  Elsa Faucillon , pour cette prise de position qui sera j'espère partagée par une majorité de sympathisants communistes. Le choix est clair dimanche dans la législative partielle du XXème à Paris : si on combat réellement la politique de Macron , il faut voter Simonnet.

Sébastien Jumel : La gauche qui ne renonce pas à la parole donnée et au peuple qui manque peut l’emporter dimanche à Paris dans le 20e arrondissement et renforcer ses rangs à l’Assemblée nationale. Mon soutien à  Simonnet.

  • Nouveau
  • 01/06/2021 22:05
  • Par

A certains moments j’ai eu des difficultés à me concentrer sur les propos de Mathieu Suc. Il m’a fait peur avec son gros nez (qu’il n’a pas en réalité je crois), j’ai cru qu’il allait sortir de l’écran. Le recul, c’est souvent mieux. smile

Merci Jicé pour cette très fine analyse et pour votre contribution à la dénonciation des objectifs grands angles qui équipent bien malheureusement la quasi totalité du matériel informatique mis à disposition pour le surf sur les réseaux de socialisation. Que pourrait faire la police, submergée par des hordes ensauvagées qui assiègent les centres urbains depuis leurs périphéries pour remédier à cette situation terrible, si bien sûr on lui en en donnait les moyens et le temps?!  Tenez bon, une réponse doit et sera apportée à ce terrible fléau, personne n’en doute! 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous