Le gouvernement franchit le cap de la censure de l'opposition

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouvernement d'Edouard Philippe a aisément surmonté mardi les motions de censure de l'opposition dans l'"affaire Benalla", justifiant les sanctions prises et accusant des "oppositions de rencontre" de viser les réformes d'Emmanuel Macron.