Covid-19: à Nantes, des élèves infirmiers récompensés par des lettres d'huissiers

Par Elsa Sabado (Mediacités Nantes)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Fin juin, le ton est monté entre Lucie, 20 ans, étudiante à l’Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) du CHU de Nantes, et ses parents. Au cœur du conflit, la lettre des huissiers reçue le 25 juin à leur domicile, sommant la famille de régler 233,58 euros à l'hôpital. Soit 203 euros de frais d’inscription non payés, et 30,58 euros de frais d’huissier. Sous la pression des créanciers, la famille se fissure : d’un côté, les parents enjoignent l’étudiante de payer sa dette ; de l’autre, Lucie, l’estimant illégitime, campe sur sa position.