Les socialistes du Finistère interdisent déjà à leurs élus de cumuler (enfin presque...)

Par
Alors que Martine Aubry, patronne du PS, promet des mesures «drastiques» sur le cumul des mandats, les militants socialistes du Finistère ont pris un train d'avance. Cet été, ils ont voté une Charte de la rénovation qui empêche leurs sénateurs et députés de siéger dans un exécutif local. Une initiative inédite, qui s'est heurtée aux résistances d'élus locaux. Au point qu'il a fallu renoncer à l'idée de départ: une prohibition totale du cumul. Un avant-goût des empoignades qui attendent le PS au niveau national... Enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur le non-cumul des mandats, les socialistes sont-ils prêts à donner l'exemple? Martine Aubry a décidé d'«avancer drastiquement» et d'en remontrer à la droite: plus question, pour la première secrétaire, d'«attendre des lois qui ne viennent pas». Le 28 août, à l'université d'été de La Rochelle, elle a annoncé une consultation de tous les militants au 1er octobre, qui débouchera sur une modification des statuts du PS. L'objectif: empêcher les élus «maison» d'empiler les casquettes.