Sarkozy : récit d'un storytelling en panne

Par

Le rassemblement des sarkozystes à Arcachon (Gironde) ravive le feuilleton que Nicolas Sarkozy s'efforce de nourrir depuis sa défaite : celui de son éventuel retour. L'opération se heurte désormais à de nombreux obstacles, jusque dans son propre camp.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une base militante toujours majoritairement acquise, des sondages favorables et une UMP en lambeaux depuis un an. C’est sur ces trois éléments que s’appuie Nicolas Sarkozy pour entretenir un storytelling relayé par de nombreux médias : celui de son éventuel retour. Cette question revient à nouveau sur la table à l’occasion du rassemblement des Amis de Nicolas Sarkozy, dimanche et lundi à Arcachon (Gironde). En réalité, l’ex-président n’est jamais parti. Cerné par les affaires, son objectif est de rester dans le paysage politique coûte que coûte. Mais cette stratégie du vrai-faux retour se complique en cette rentrée : désertion des barons à son rassemblement, guerre conjointe Copé-Fillon contre lui, fronde de la jeune garde, feu vert à l'inventaire de son quinquennat.