Kerviel réclame la mise en examen de sa hiérarchie

Par
Les avocats du trader, qui est convoqué une dernière fois par les juges le 19 novembre, vont demander que Eric Cordelle, Martial Rouyère et Philippe Baboulin (licenciés suite à «l'affaire» par la Société générale) soient poursuivis pour «complicité par fourniture de moyens». Au cours d'une récente confrontation, dont Mediapart révèle la teneur, Jérôme Kerviel avait mis directement en cause sa hiérarchie directe. Mais ses arguments ne semblent pas avoir convaincu les juges... Lire aussi

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jérôme Kerviel n'entend pas tomber tout seul. Poursuivi pour «abus de confiance» et «introduction frauduleuse de données dans un système informatique», le trader, à l'origine de la perte historique subie par la Société générale en janvier 2008 (4,9 milliards d'euros), veut entraîner dans sa chute ses anciens supérieurs hiérarchiques.