Affaire Ferrand: Mediapart dévoile l’enquête classée

Par

L’enquête préliminaire menée par le parquet de Brest révèle combien Richard Ferrand s’est occupé, de bout en bout, des intérêts de sa compagne. Des associations anticorruption réclament la saisine d’un juge d’instruction.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 13 octobre dernier, le parquet vient à peine de classer son enquête sur Richard Ferrand que celui-ci plastronne : « J’ai toujours affirmé que je n’avais rien commis d’illégal ni d’immoral : la justice m’en donne acte. » En réalité, le procureur de Brest n’a délivré aucun brevet de moralité au patron des députés LREM. Outre que ce n’est pas son métier, il aurait eu quelque mal.