Une reprise française de bien piètre qualité

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La croissance française serait donc devenue robuste. À l’annonce de la première estimation par l’Insee de la croissance française au troisième trimestre 2017, située à 0,5 %, un chœur de joie s’est formé. Les partisans de l’actuel exécutif se sont félicités des premiers effets de la politique d’Emmanuel Macron ; parmi les socialistes restant à l’Assemblée, l’ancienne rapporteure générale du budget Valérie Rabault, toujours députée, attribue clairement quant à elle cette forte croissance à la politique de l’équipe sortante.