L'Allemagne a transmis une liste d'exilés fiscaux à la France

Par
La police fiscale allemande a transmis à la France des fichiers concernant plus de 1.100 personnes dans le cadre du dossier des "Panama papers", une fuite massive de documents confidentiels qui a révélé un réseau de fraude fiscale internationale impliquant de nombreuses personnalités, rapporte mercredi Europe 1.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - La police fiscale allemande a transmis à la France des fichiers concernant plus de 1.100 personnes dans le cadre du dossier des "Panama papers", une fuite massive de documents confidentiels qui a révélé un réseau de fraude fiscale internationale impliquant de nombreuses personnalités, rapporte mercredi Europe 1.

Selon la radio, dont l'information est confirmée par le ministère des Comptes publics, ce fichier a été transmis le 20 septembre par l'Office fédéral de police criminelle allemand (BKA), qui avait annoncé l'an passé s'être procuré une copie des "Panama papers".

En France, le Parquet national financier avait ouvert au printemps 2016 une enquête préliminaire pour fraude fiscale aggravée après les révélations de la presse sur les "Panama papers".

En juin, le PNF indiquait que 22 des 26 dossiers ouverts dans ce cadre, visant des particuliers ou des sociétés, faisaient toujours l'objet d'investigations.

Deux autres ont donné lieu à une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC, ou "plaidé coupable") et deux ont été classés sans suite.

Parallèlement, le fisc français a adressé en deux ans 306 demandes de renseignements à ses homologues étrangers pour un total de 411 contrôles fiscaux. De son côté, le PNF a émis 13 demandes d'entraide pénale internationale, avait-on appris de source proche du PNF.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale